Laurence St-Germain, de Saint-Ferréol-les-Neiges, s’est signalée avec une sixième place, à 2,60 secondes de l’Américaine.

Shiffrin remporte le slalom pour la 4e fois de suite aux Mondiaux, St-Germain 6e

ARE, Suède — L’Américaine Mikaela Shiffrin a remporté le slalom féminin pour la quatrième fois de suite, samedi, aux Championnats du monde de ski alpin d’Are.

Shiffrin est donc devenue la première athlète - homme ou femme - à remporter la même épreuve quatre fois d’affilée aux Mondiaux de ski alpin. L’exploit est d’autant plus impressionnant que la porte-parole de l’équipe américaine avait affirmé avant la compétition que la skieuse étoile combattait une «forte grippe» et qu’elle avait «très peu d’énergie».

La skieuse âgée de 23 ans, qui avait pris le troisième rang de la première manche après avoir accusé un déficit de 0,15 seconde sur la Suissesse Wendy Holdener, est venue de l’arrière pour l’emporter avec un chrono cumulatif d’une minute et 57,05 secondes.

La Suédoise Anna Swenn Larssen a obtenu l’argent après avoir accusé un retard de 0,58 seconde sur Shiffrin, et le podium a été complété par la Slovaque Petra Vlhova, à 1,03 seconde.

Laurence St-Germain, de Saint-Ferréol-les-Neiges, s’est signalée avec une sixième place, à 2,60 secondes de l’Américaine.

«Mon objectif était de faire partie du top 10 et j’ai terminé sixième... Je suis tellement heureuse!», s’est exclamé St-Germain.

Sa compatriote Erin Mielzynski, de Brampton, en Ontario, a abouti en 10e position, deux rangs devant sa coéquipière Roni Remme, de Collingwood, en Ontario. Amelia Smart, d’Invermere, en C.-B., a fini 22e.

«C’est incroyable de voir ‘Lo’ (Laurence St-Germain) à la sixième place aux cérémonies de remise des prix, a commenté Mielzynski. Elle a travaillé très fort, alors je suis vraiment fière d’elle et de notre équipe aujourd’hui.»

Les conditions étaient difficiles, le temps chaud rendant la neige molle et mouillée, ce qui a grandement compliqué la tâche des skieuses. St-Germain a néanmoins profité de ces circonstances pour en surprendre plus d’une.

«Je savais que les conditions étaient difficiles, donc j’ai tout donné dès le début. J’étais un peu lente au départ en première manche, mais j’ai bien skié dans le bas. Pour la deuxième manche, je voulais vraiment attaquer à fond. Je ne savais pas vraiment comment ça allait se passer jusqu’à ce que je franchisse la ligne d’arrivée et que je voie le feu vert. J’étais tellement surprise et ravie», a admis St-Germain.

Les conditions n’ont toutefois pas déstabilisé Shiffrin, qui avait dû composer avec de puissantes bourrasques de vent en route vers la conquête de la médaille de bronze jeudi en slalom géant.

Shiffrin a également obtenu sa revanche contre Vlhova, qui avait remporté le slalom géant.