Mikaela Shiffrin devance sa rivale slovaque de 97 points au classement de la discipline avec une seule course à disputer lors des Finales de la Coupe du monde la semaine prochaine à Soldeu, à Andorre. Une victoire vaut 100 points.

Shiffrin prend une option sur le titre

SPINDLERUV MLYN, République tchèque — Mikaela Shiffrin s’est rapprochée de son premier titre de la Coupe du monde de slalom géant, vendredi, à la faveur de sa troisième place lors de l’avant-dernière course de la saison, remportée par la championne du monde, Petra Vlhova.

Shiffrin devance sa rivale slovaque de 97 points au classement de la discipline avec une seule course à disputer lors des Finales de la Coupe du monde la semaine prochaine à Soldeu, à Andorre. Une victoire vaut 100 points.

«Je pense que tout est possible lors des Finales, donc je ne vais pas encore célébrer. Mais je suis vraiment heureuse d’avoir cet avantage», a mentionné Shiffrin, qui a déjà défendu avec succès ses titres au slalom et au classement général.

Après trois titres du classement général et six en slalom, il s’agirait de son 10e globe de cristal en carrière et le troisième de la saison pour Shiffrin, également à la recherche du titre en super-G.

«Les titres du slalom, du classement général et du slalom géant sont mes principaux objectifs cette année. Je me retrouve donc dans une position incroyable actuellement», a poursuivi l’Américaine.

Vlhova a profité de son avance de près d’une demi-seconde lors de la première manche pour battre l’Allemande Viktoria Rebensburg, par 0,11 seconde.

Shiffrin, qui avait 1,33 seconde de retard à la quatrième place à l’issue de la première manche, a réalisé le meilleur chrono de la deuxième manche et s’est hissée au troisième rang, à 0,60 de Vlhova. La Française Tessa Worley, qui était deuxième au classement du slalom géant avant la course, a terminé septième perdant tout espoir d’un deuxième globe de la spécialité.

Il s’agissait de la première course de Shiffrin en 17 jours, elle qui avait décidé de s’absenter à Crans-Montana et à Sotchi afin de se ressourcer après les championnats du monde et une épreuve parallèle en milieu urbain en Suède.

De retour à la station où elle a entrepris sa carrière en Coupe du monde à l’âge de 15 ans en 2011, Shiffrin a connu des difficultés lors de la première manche. Elle a démarré de manière agressive et devançait Vlhova de 0,13 au premier temps intermédiaire, mais elle n’a pas réussi à trouver son rythme pendant le reste de sa course et a concédé 1,33 seconde.

«Quand j’ai vu la vidéo [de la première manche], j’étais assez déçue, a reconnu Shiffrin. Pour rivaliser avec les meilleures, avec Vicky et Petra, je devais faire mieux sur toute la ligne.»

Après avoir terminé la deuxième manche bien en avance sur la compétition, Shiffrin s’est penchée en avant et a poussé un cri de soulagement. «La deuxième manche a été beaucoup, beaucoup mieux. Je suis donc vraiment satisfaite avec ça, a-t-elle ajouté. Très heureuse d’avoir un podium.»

Premiers succès

Reconnue d’abord comme une spécialiste en slalom, Vlhova a évolué pour devenir une concurrente de premier plan en slalom géant, remportant ses premières courses de la Coupe du monde dans la discipline à Semmering et à Maribor cette saison. Vlhova a ajouté l’or aux championnats du monde du mois dernier, où elle et Rebensburg ont réussi un doublé.

Vendredi, Vlhova a impressionné lors des deux manches et elle s’est bien reprise après une erreur.

«Je savais que j’avais commis une grosse erreur, mais je me sentais vraiment bien dans la partie abrupte, a-t-elle expliqué entre les manches. Dans la dernière portion, j’ai juste laissé mes skis aller et j’étais très rapide.»

Vlhova a remis ça lors de la dernière manche. Elle a rapidement perdu quatre dixièmes de son avance sur Rebensburg et a même concédé 0,15 à l’ancienne championne olympique allemande à la mi-course, mais elle a réussi une solide section en bas pour recevoir le feu vert à l’arrivée.

«Ce n’était pas facile, mais j’ai réussi et c’est incroyable, a précisé Vlhova, très applaudie par plusieurs de ses partisans slovaques. C’est spécial parce que je me sens chez moi ici. Ces partisans sont incroyables.»

Un slalom sur le même parcours est prévu samedi.