Mikaela Shiffrin était tout sourire après sa victoire à Lake Louise.

Shiffrin étend sa suprématie

LAKE LOUISE — Mikaela Shiffrin a étendu sa suprématie à la vitesse en s’offrant sa première victoire dans une descente de Coupe du monde dès sa quatrième tentative, samedi à Lake Louise, en Alberta.

Reine incontestée du slalom et redoutable en slalom géant, l’Américaine de 22 ans a dévalé la piste en un temps de 1:27,55 pour devancer l’Allemande Viktoria Rebensberg (1:27,68) et la Suisse Michelle Gisin (1:27,72).

Cette victoire pourrait-elle inciter Shiffrin à ajouter la descente à son programme olympique à PyeongChang en février 2018? «Je ne dis pas que c’est non à 100 %, mais participer à cinq épreuves, cela serait un petit peu ambitieux», a déclaré l’Américaine après la 33e victoire de sa carrière.

«Mes priorités, cela reste le slalom et la slalom géant, puis le combiné, puis le super-G et enfin la descente. Je ne m’attends pas à gagner toutes les descentes désormais... Pour résumer, c’est probablement non.»

Panne générale

Certes, Lake Louise n’est pas la piste la plus difficile du circuit. Certes, le tracé a été raccourci en raison d’une panne générale d’électricité qui a paralysé les remontées mécaniques et compliqué l’acheminement des skieuses, qui ont dû être transportées à l’arrière d’une dameuse jusqu’au haut de la piste.

«C’était étrange, mais lorsqu’ils nous ont dit qu’ils allaient déplacer la course plus bas, c’était une bonne nouvelle pour moi, parce que je ne suis pas la plus rapide sur les surfaces plus plates, a avoué Shiffrin. «Hier [vendredi] , j’ai été dominante lors de la partie plus basse du parcours, qui est plus technique. Mais j’ai pris des risques et cela a payé.»

Depuis son arrivée sur le circuit mondial en 2013, elle a remporté trois titres mondiaux (2013, 2015, 2017), un titre olympique (2014) et quatre petits Globes en slalom (2013, 2014, 2015, 2017). Elle a également remporté une médaille d’argent en slalom géant lors des Mondiaux-2017 et peut également viser l’or en combiné, discipline où elle s’est déjà imposée en Coupe du monde.

En cas de succès au super-G de dimanche, Shiffrin pourrait entrer dans un club très fermé : celui des skieuses qui se sont imposées dans toutes les disciplines en Coupe du monde. Elles sont six à y être parvenues jusqu’à présent, dont sa compatriote Lindsey Vonn.

***

SVINDAL DE RETOUR AU SOMMET

Aksel Lund Svindal a renoué avec la victoire en Coupe du monde lors de la descente de Beaver Creek, samedi au Colorado. Onze mois après une énième blessure — et opération — à un genou, le Norvégien de 35 ans a repris sa place au sommet grâce à un chrono de 1:40,46, éclipsant par 15 et 49 centièmes de seconde le Suisse Beat Feuz et l’Allemand Thomas Dressen.

«Je savais que j’avais réussi une bonne descente, mais une bonne descente peut être synonyme de top 5... Cela fait du bien de retrouver les sensations qu’on a quand on gagne après deux dernières saisons difficiles.» Svindal envisage de déclarer forfait au slalom géant de dimanche afin de reposer ses genoux. «Je peux simplement skier pendant un certain nombre de jours et un certain nombre de descentes. Quand les autres skieurs vont s’entraîner en slalom géant, je m’installe sur mon vélo stationnaire.»  AFP et AP