«Si nous voulons en tant que syndicat obtenir des choses, il faut que les joueurs soient prêts à se mettre en grève», a indiqué Richard Sherman, des Seahawks, qui est aussi l'un des responsables du syndicat des joueurs de NFL.

Sherman veut des paies dignes de la NBA

L'un des joueurs-vedettes des Seahawks Seattle Richard Sherman a admis jeudi que les joueurs de la Ligue nationale de football (NFL) devaient songer à faire la grève pour obtenir des salaires comparables à ceux de leurs collègues de la NBA.
«Si nous voulons en tant que syndicat obtenir des choses, il faut que les joueurs soient prêts à se mettre en grève», a expliqué Sherman qui est aussi l'un des responsables du syndicat des joueurs de NFL.
«Il faut être prêt à manquer des matchs, il faut être prêt à perdre de l'argent pour se faire entendre, comme cela a été fait dans le baseball et le basket. Ils ont fait grève et utilisé leur pouvoir, c'était fantastique et cela a marché pour eux», a-t-il poursuivi.
Grâce à l'explosion des droits de télé, les salaires des joueurs NBA grimpent depuis plusieurs années. Stephen Curry, le meneur de Golden State, va ainsi signer un contrat lui garantissant plus de 200 millions $ sur cinq ans et la vedette de Houston James Harden va recevoir 228 millions $ pour les six prochaines années, tandis que l'étoile de la NBA LeBron James va toucher la saison prochaine plus de 33 millions de dollars.
106 M $ pour Porter
De plus, jeudi, les Wizards de Washington ont annoncé avoir offert une prolongation de contrat de cinq ans d'une valeur de 106 millions $ à l'ailier Otto Porter. Le joueur de 24 ans avait été repêché par Washington en première ronde (3e) en 2013. Il a réalisé en 2016-2017 la meilleure saison de sa carrière avec 13,4 points, 6,4 rebonds et 1,5 passe par match.
«Des joueurs de la NBA comme Kevin Durant et LeBron signent des contrats de deux ans en se disant : ''Je signe pour deux ans et comme le plafond salarial va augmenter, j'aurais encore une plus grosse part de gâteau''. Dans notre sport on ne fait pas cela», a regretté Sherman.
En juin, le quart-arrière des Raiders d'Oakland Derek Carr a signé le plus gros contrat de l'histoire  de la NFL, soit 125 millions $ sur cinq ans. Toutefois, les salaires dans la NFL ne sont pas garantis, à la différence de ce qui se fait dans la NBA.
La NFL est pourtant le circuit professionnel le plus prospère au monde, comme l'a indiqué mercredi le magazine Forbes avec des recettes de 13,3 milliards $ en 2016, contre 4,4 milliards pour la NBA.
La dernière grève - ou lock-out - dans la NBA remonte à 2011 et avait permis aux joueurs d'obtenir une meilleure répartition des recettes entre joueurs et propriétaires. Les joueurs NFL ont fait la grève pour la dernière fois en 1987.