Denis Shapovalov est maintenant le Canadien le mieux classé du circuit de l’ATP, lui qui occupe le 26e rang. Son classement fait d’ailleurs en sorte qu’il sera parmi les têtes de série aux Internationaux de France, qui débutent dimanche.

Shapovalov n'a plus de complexe face aux meilleurs

Il y a 12 mois, le Canadien Denis Shapovalov se retrouvait à peine dans le top 200 et il jouait dans des tournois Futures et Challenger.

Quelle différence une année peut faire.

Shapovalov s’est élevé comme étant un des meilleurs jeunes joueurs du circuit de l’ATP, prouvant que l’année qu’il venait de connaître n’était pas arrivée en raison de la chance. Il a vaincu quelques-uns des meilleurs joueurs au monde lors de la dernière année et il est récemment devenu le Canadien le mieux classé du circuit (26e).

Shapovalov est une menace pour battre n’importe qui, n’importe quand, sur n’importe quelle surface. Et dire qu’il vient tout juste de fêter son 19e anniversaire de naissance.

«J’ai le sentiment que je suis à ma place sur le terrain avec ces joueurs. Que je peux livrer bataille à tous les joueurs du circuit», a-t-il mentionné, mercredi.

Le jeune gaucher a grimpé les échelons au classement grâce à l’espace qu’il couvre sur le terrain, un puissant service et une constance dans ses coups. Sa vitesse, sa ténacité et son agressivité peuvent laisser ses adversaires sur les talons.

Shapovalov ne cache pas sa passion et il est rempli d’une confiance qui grandit de jour en jour. «L’an dernier, quand je commençais à connaître de bons résultats, je jouais dans ces événements de l’ATP, mais j’avais l’impression de ne pas faire partie de ce groupe. J’avais eu deux bonnes semaines l’été dernier, mais ce n’est pas comme si j’étais sur le circuit depuis longtemps. Cette saison, c’est différent.»

Le tremplin montréalais

Shapovalov a éclos lors de la Coupe Rogers à Montréal, l’été dernier. Il a captivé les amateurs de tennis canadiens en se rendant dans le carré d’as, défaisant au passage Juan Martin del Potro et Rafael Nadal. Il a éventuellement perdu contre Alexander Zverev, mais ce tournoi lui a servi de tremplin.

Un an après s’être incliné au premier tour des qualifications des Internationaux de France, il sera d’ailleurs une des têtes de série en 2018, ce qui lui a donné une  semaine de plus pour se préparer au tableau principal — lui qui n’a pas à passer par les qualifications. «Chaque semaine est une nouvelle expérience pour lui», a affirmé son entraîneur Martin Laurendeau. «Il vient à peine de mettre le pied dans la porte et il est déjà 26e au monde.»

Shapovalov, qui s’est entraîné en compagnie de Richard Gasquet, mercredi, en préparation pour le tournoi de Roland-Garros, se pratique régulièrement avec les meilleurs de sa profession. «Un de mes plus grands objectifs cette saison est de remporter un titre de l’ATP. J’ai participé à quelques demi-finales et ce serait incroyable d’obtenir un premier titre. Sauf que la chose la plus importante pour moi reste de continuer à m’améliorer et de devenir plus fort. Je suis encore jeune, il y a encore tant de choses à améliorer.»

En 2017, Shapovalov a été élu par ses pairs au titre de joueur s’étant le plus amélioré en plus d’être considéré comme l’Étoile de demain de l’ATP. À l’aube du tournoi de Roland-Garros, il montre une fiche de 17-12 cette saison.