Les protégés de Patrick Scalabrini se sont inclinés 5 à 4 face aux Boulders de Rockland au Stade Canac.

Seulement quatre coups sûrs pour les Caps dans une défaite de 5 à 4

Le difficile début de saison des Capitales de Québec s’est poursuivi samedi soir alors que les protégés de Patrick Scalabrini se sont inclinés 5 à 4 face aux Boulders de Rockland au Stade Canac.

Les locaux ont été limités à quatre coups sûrs par les lanceurs des Boulders. «On sait qu’il nous manque plusieurs joueurs partants, mais c’est fâchant, frustrant de ne frapper que quatre coups sûrs contre des lanceurs qui ne sont pas mauvais, mais qui ne sont quand même pas des Cy Young», a déclaré le gérant après la partie.

Scalabrini a aussi fait de gros yeux lorsqu’il a été question de la performance de ses joueurs sur les sentiers alors que David Salgueiro et JD Williams ont tous les deux été pris à contrepied durant la soirée. On peut deviner que ceux qui occupaient les deux premiers rangs de l’alignement des frappeurs vont en entendre parler.

«Il faut être réaliste, on sait qu’on a beaucoup de recrues dans l’alignement, mais on aimerait être capables de voler des matchs serrés comme on a eu cette semaine», poursuit Scalabrini, refusant toutefois d’appuyer sur le bouton-panique.

«Il n’y a pas dix matchs de joués. L’idée est seulement de ne pas tomber dans le trou trop profondément en attendant les renforts», ajoute-t-il en faisant référence à l’arrêt-court Yordan Manduley, au premier but Stayler Hernandez et au releveur Vladimir Garcia, dont le passage de Cuba à Québec prend plus de temps que prévu.

Malgré leurs difficultés à l’offensive, les Caps avaient pourtant réussi à combler un déficit de 3 à 1 pour se donner une priorité de 4 à 3 en cinquième manche. Kody Ruedisili avait frappé un circuit en début de manche. Ensuite, Jonathan Malo, sorti pour une troisième année de suite de sa retraite professionnelle pour remplacer Tyson Gillies, blessé à l’ischiojambier, avait croisé le marbre sur un mauvais relais au troisième but pour créer l’égalité et David Salgueiro avait marqué sur un ballon au champ gauche de TJ White.

L’ex-Capitales Adam Ehrlich est venu compliquer les choses la manche suivante en créant l’égalité avec un double d’un point, puis Collin Ferguson a ramené les visiteurs en avant avec un simple qui a fait marquer Ryne Birk en septième.

Quelques gros frappeurs auraient été les bienvenus en neuvième manche quand Ruedisili avait réussi à voler le deuxième but après avoir reçu un but sur balles avec deux retraits. Malo a tout tenté, mais il a frappé la balle à l’arrêt-court Cito Culver qui a relayé au premier but Collin Ferguson pour mettre fin au match.

«Jonathan s’est amené ici pour faire ce qu’il a fait aujourd’hui. Je m’attendais à ce que ce soit plus dur au bâton, mais c’est tellement un compétiteur», a-t-il déclaré au sujet de son arrêt-court qui s’aligne maintenant avec les Brewers de Montréal dans la ligue senior élite.

Scalabrini n’a pas détesté non plus ce qu’il a vu de Lachlan Fontaine, un joueur utilisé à presque toutes les positions les précédentes saisons et qui a débuté le match comme partant. «Lachlan, c’est un cinquième partant avec le statut de recrue. Quatre points en six manches, c’est plus qu’acceptable pour un cinquième partant. Il a un beau potentiel et on a l’impression qu’il peut s’améliorer rapidement.»

Les Capitales devraient également avoir des renforts dimanche lors du troisième match contre les Boulders puisque le receveur Corey Bass, un ancien de l’organisation des Phillies de Philadelphie, s’amènera à Québec après avoir été libéré par le Revolution de York dans la Ligue Atlantique.

«Corey n’est quand même pas un sauveur. C’est un bon receveur défensif et ça devrait aider, car on a eu des difficultés derrière le marbre depuis le début de la saison», conclut-il.

Notes: L’arrêt-court des Boulders, Cito Culver, est un ancien choix de première ronde des Yankees de New York. Sélectionné avant Noah Syndergaard, Aaron Sanchez, Nick Castellanos et Taijuan Walker, le natif de Rochester, dans l’état de New York, a mérité le «Golden Sombrero» pour avoir été retiré quatre fois sur trois prises samedi. Il s’agissait de ses treizième, quatorzième, quinzième et seizième retraits au bâton en seulement 21 apparitions cette saison...