Nick Foles agira de nouveau comme quart partant des Eagles, dimanche, dans un match sans lendemain face aux Texans de Houston.

Seul le présent compte pour Foles

PHILADELPHIE — Nick Foles est conscient que son titre de joueur par excellence du Super Bowl ne lui sera d’aucune utilité lorsqu’il sera pourchassé par J.J. Watt et Jadeveon Clowney.

Les Eagles de Philadelphie compteront de nouveau sur Foles pour un match sans lendemain. Le quart de 29 ans, qui a présenté une fiche de 3-0 en éliminatoires la saison dernière, a mené les Eagles — négligés par 14 points — vers la victoire contre les Rams à Los Angeles la semaine dernière afin de les maintenir dans la course.

Foles devra de nouveau y parvenir dimanche lorsque les Eagles (7-7) accueilleront les Texans (10-4) de Houston. «Ce n’est pas parce que j’ai déjà accompli cet exploit que je serai de nouveau capable de le faire la prochaine fois que je me retrouverai sur le terrain», a évoqué le quart à propos de ses récents succès. «Chaque fois que tu sautes sur le terrain, c’est un nouveau match.»

Une question de survie

Il sera le partant puisque Carson Wentz a subi une fracture de stress au dos. Foles l’avait remplacé en décembre dernier après qu’une blessure à un genou eut mis un terme à sa saison. Les Eagles s’étaient déjà assurés du premier rang de la Conférence nationale à ce moment-là. Ils veulent maintenant demeurer dans la course aux éliminatoires.

«Nous luttons pour notre survie en ce moment. C’est un peu différent, cette sensation d’urgence», a expliqué l’entraîneur-chef des Eagles, Doug Pederson.

La présence de Foles a cependant un effet réconfortant au sein de l’équipe. «Il a déjà agi à titre de partant dans cette ligue auparavant, donc il sait ce que ça prend, et il comprend notre plan de match et sait comment l’appliquer», a ajouté Pederson. «Il veut gagner. Il ne veut pas que le mérite lui revienne, et tout ça. Il veut gagner, et il nous a permis de le faire.»

Le défi des texans

Les Texans s’approchent du titre de la section Sud de la Conférence américaine et d’une semaine de congé au premier tour. Ce sera un défi exigeant pour eux en Pennsylvanie, surtout qu’ils savent que Foles n’est pas un quart réserviste ordinaire.

«C’est un bon joueur, intelligent, qui sait ce qu’il fait», a mentionné Watt, qui a réussi quatre sacs et demi après n’avoir disputé que huit matchs lors des deux saisons précédentes en raison des blessures. «Il fait de bonnes choses. Il est mobile, il comprend leur système de jeu, il connaît ses coéquipiers, il a une bonne vision de jeu et sait comment leur distribuer le ballon. Il fait du bon boulot.»

Contrairement aux Eagles, les Texans se sont effondrés après avoir perdu leur quart étoile la saison dernière. Ils ont présenté une fiche de 1-8 sans Deshaun Watson, qui s’est déchiré un ligament du genou lors de leur septième match.

Watson brille depuis son retour au jeu, et les Texans s’approchent d’une place en éliminatoires. «Tout ce qu’il a fait, il l’a fait pour se retrouver là où il se trouve présentement, et je l’en félicite», a résumé Pederson.