Meaghan Benfeito (à gauche)

Série mondiale: Benfeito et McKay gagnent l'argent en synchro à la tour de 10 m

MONTRÉAL — Les plongeuses canadiennes Meaghan Benfeito et Caeli McKay ne s'en cachent pas. Si elles veulent grimper un jour sur la plus haute marche du podium dans l'épreuve synchro à la tour de 10 mètres, elles devront améliorer leur constance.

Benfeito et McKay ont décroché la médaille d'argent avec un score de 328,47 points, vendredi, à la Série mondiale de plongeon de Montréal, à un peu plus d'un point des Nord-Coréennes Mi Rae Kim et Jin Mi Jo (329,70). Les Chinoises Wei Lu et Jiaqi Zhang ont complété le podium à 320,64.

«C'est sûr que de perdre par un point, ça fait mal, mais d'avoir battu les Chinoises, c'est vraiment 'hot', a déclaré Benfeito après la compétition. Ceci étant dit, je pense que nous avons réussi notre programme dans l'ensemble, surtout après la période d'échauffement du matin, où ça n'a vraiment pas bien été.»

Benfeito et McKay avaient alors éprouvé des ennuis avec leur nouveau plongeon, un triple saut périlleux et demi en position renversée - le plus difficile parmi tous ceux qui ont été tentés à la tour vendredi chez les dames, avec un coefficient de difficulté de 3,3. Elles l'ont cependant effectué à la perfection en quatrième ronde pendant la compétition, les propulsant provisoirement en tête.

«Avant de l'effectuer, nous étions stressées, a reconnu Benfeito, triple médaillée olympique. Les gens nous voyaient rire, mais c'était une espèce de rire nerveux; le coeur veut nous sortir de la poitrine, ça fait mal. Mais c'est quand nous sommes dans cet état d'esprit là qu'on plonge bien.»

Sauf qu'elles n'ont pu maintenir le rythme lors de la cinquième et dernière ronde, et elles ont été coiffées de justesse au cumulatif par les Nord-Coréennes.

«Nous tentons d'être plus constantes avec notre cinquième plongeon, et je crois que nous l'avons bien effectué cette fois-ci, a dit McKay. C'est juste que les Nord-Coréennes entrent dans l'eau comme personne d'autre sur la planète. Les Chinoises aussi sont capables de le faire, et donc notre objectif c'est de réussir notre plongeon de façon plus constante.

«C'est comme ça qu'on se retrouvera au sommet du podium», a-t-elle ajouté.

Il s'agit néanmoins du meilleur résultat des Canadiennes cette saison en Série mondiale de plongeon, puisqu'elles ont décroché la médaille de bronze dans cette discipline lors des deux premières escales, au Japon et en Chine. Un résultat encourageant, selon McKay.

«Nous étions un peu déçues depuis deux ans en Série mondiale, parce que nous étions soit à proximité du podium, ou très loin derrière, a résumé la plongeuse âgée de seulement 19 ans. Nous poursuivons notre progression ensemble, et avec ce résultat nous sommes maintenant très motivées, car nous savons que nous pouvons nous mesurer aux Chinoises, aux Nord-Coréennes et aux Malaisiennes. Mais il reste du travail à faire, car nous voulons être au sommet.»

Benfeito sera de retour en action samedi lors de l'épreuve individuelle à la tour de 10 m au Centre sportif du Parc olympique.

Chez les hommes, les Québécois Vincent Riendeau et Nathan Zsombor-Murray ont abouti à la quatrième place dans l'épreuve synchro à la tour de 10 m, à moins d'un point du podium.

La compétition a été remportée par les Chinois Hao Yang et Junjie Lian, avec 464,52 points, devant les Britanniques (412,20) et les Mexicains (398,46). Riendeau et Zsombor-Murray ont suivi à 397,71.

L'épreuve synchro chez les dames au tremplin de 3 m aura lieu en début de soirée, suivie de celle chez les hommes.

Cette compétition sert essentiellement de laboratoire en prévision des Championnats du monde de Gwangju, en Corée du Sud, au mois de juillet, et des Jeux panaméricains de Lima, au Pérou, le mois suivant. Ce seront alors des épreuves de qualifications pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020.