Serena Williams devra se trouver une nouvelle tenue pour participer aux Internationaux de France l'an prochain.

Serena Williams ne pourra plus être la «Black Panther» à Roland-Garros

PARIS — Serena Williams n’aura plus le droit de porter sa combinaison intégrale noire avec ceinture rose aux Internationaux de tennis de France.

Bernard Giudicelli, président de la Fédération française, a révélé qu’un code vestimentaire a été adopté pour réglementer les tenues des joueurs, car «je crois qu’on est parfois allé trop loin. Cette tenue ne sera plus acceptée. Il faut respecter le jeu et l’endroit. Tout le monde a envie de profiter de cet écrin», a-t-il affirmé dans une entrevue à Tennis Magazine pour son 500e numéro.

Si elle avait décrit sa combinaison inspirée du film Black Panther comme amusante et pratique — «Je me sens comme une princesse guerrière dedans. J’ai toujours voulu être une superhéroïne!» —, l’Américaine de 36 ans avait aussi insisté sur son côté médical puisqu’elle favorise «une meilleure circulation sanguine». Elle avait connu des complications médicales après avoir donné naissance à sa fille, Olympia, en septembre, notamment des problèmes de caillots de sang.

Giudicelli a ajouté que les nouvelles règles de Roland-Garros ne seraient pas aussi strictes que celles de Wimbledon, qui exigent que tous les joueurs portent du blanc, mais «imposeront certaines limites.» De nombreuses tenues des joueurs pour 2019 ont déjà été conçues, mais Giudicelli a déclaré que la FFT demanderait aux fabricants de les consulter.

Ce n’est pas un parcours facile qui attend Williams aux Internationaux des États-Unis. Elle pourrait affronter sa sœur Venus dès le troisième tour, ce qui serait le plus tôt dans un tournoi du Grand Chelem en 20 ans. Si elle l’emporte, son adversaire en huitièmes de finale pourrait alors être Simon Halep, la no 1 mondiale. L’Association américaine lui a attribué la 17e tête de série, neuf places de mieux que son classement actuel. Elle amorcera son tournoi face à la Polonaise Magda Linette (60e).