Le défenseur Pier-Olivier Roy (5) est l'un des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage de la LHJMQ. 
Le défenseur Pier-Olivier Roy (5) est l'un des meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage de la LHJMQ. 

Sept Chevaliers et cinq Blizzard parmi les espoirs du repêchage de la LHJMQ

Sept joueurs des Chevaliers de Lévis et cinq du Blizzard du Séminaire Saint-François figurent sur la liste de la centrale de soutien au recrutement de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) en vue du repêchage 2020, un classement qui est mené par l’arrière Tristan Luneau des Estacades de Trois-Rivières, potentiel premier choix de l’encan.

Faisant 6 pieds 1 pouce et 182 livres, Luneau a évolué dans la Ligue de hockey Midget AAA du Québec dès l’âge de 14 ans, marquant quatre buts et ajoutant 20 aides en 42 matchs en 2018-2019 pour ensuite y aller de 6 buts et 24 aides en 37 parties la saison dernière. 

L’ailier Anthonin Verrault des Vikings de Saint-Eustache, le défenseur Michael Mastrodomenico du Rousseau-Royal de Laval-Montréal, le centre Samuel Savoie du Rallye Motors Nissan Flyers de Moncton et le défenseur Maveric Lamoureux des Élites de Jonquière suivent Luneau au classement dressé par une équipe de dépisteurs sous la supervision de Patrick Desrosiers, nouveau directeur du recrutement de la LHJMQ.

Le premier gardien de but sur la liste est Vincent Filion des Estacades de Trois-Rivières, qui pointe au huitième échelon de la première ronde après une saison recrue où il a montré une moyenne de buts alloués de 2.07 et un pourcentage d’efficacité de .928.

Le défenseur Pier-Olivier Roy et l’attaquant Jonathan Fauchon des Chevaliers de Lévis, classés respectivement aux douzième et au seizième échelon, sont les meilleurs espoirs des régions de Québec et Chaudière-Appalaches. Roy, originaire d’Adstock, a inscrit deux buts et ajouté 30 aides en 42 parties à sa première campagne au niveau Midget AAA la saison dernière. Quant à Fauchon, un attaquant originaire de Sainte-Claire de Bellechasse, il a marqué 11 buts et inscrit 23 aides en 42 parties, mais a explosé en séries avec sept buts et trois aides en seulement cinq matchs.

L’ailier Nathan Morin (deuxième ronde), le défenseur Anthony Lavoie (quatrième ronde), les ailiers Jordan Côté et Antoine Gaudreau ainsi que le centre Jacob Mathieu (rondes 6 à 8) complètent le tableau des Chevaliers. 

Fier de la représentation de son équipe, l’entraîneur Éric Bélanger considère cependant que plusieurs de ses protégés auraient pu améliorer leur position sur la liste s’ils avaient eu la chance de disputer les séries en entier. «Beaucoup de gars auraient été classés plus haut, j’en suis convaincu. P.-O. (Roy) va sortir plus haut que ça et Fauchon, c’est une belle surprise de le voir là. Il le mérite. Comme Nathan (Morin), notre surprise de l’année», poursuit-il.

Blizzard

Du côté du Blizzard, c’est l’ailier Charles-Antoine Beauregard, auteur de 13 buts et 11 aides en 34 matchs et classé en quatrième ronde (61e), qui est le meilleur espoir alors que le défenseur de 16 ans Gabriel Côté, le gardien Jérémy Louchard et le défenseur Étienne Tremblay-Mathieu sont des espoirs des rondes 6 à 8 et que l’arrière Xavier Delage est classé comme susceptible d’être repêché dans les rondes 9 à 12.

«Comme on avait seulement quatre joueurs de 15 ans, on s’attendait à avoir moins de joueurs sur la liste. Le fait que Charles-Antoine ait été blessé en fin de saison et durant les séries lui a sûrement nui un peu», a commenté Frédéric Parent, entraîneur du Blizzard.

Parent s’attend d’ailleurs à lancer la prochaine saison avec une équipe beaucoup plus jeune puisque plusieurs de ses protégés devraient passer au hockey collégial ou à la LHJMQ. «Ce sera un beau défi et une occasion pour des joueurs Bantam, Midget Espoir et de niveau juvénile scolaire de faire le saut», explique-t-il.

Restrictions

L’entraîneur-chef du Blizzard ajoute que les restrictions sanitaires en raison de la pandémie de Covid-19 le forcent à pratiquer son métier autrement en une période où auraient normalement lieu les pré-camps. «Disons qu’on fait beaucoup plus de vidéo!», commente-t-il.

De son côté, Bélanger semble trouver la situation un peu plus difficile. «On ne sait rien pour l’an prochain. Pour un «coach», c’est vraiment «tough». Tous mes téléphones sont faits, j’ai contacté mes gars pour savoir qui reviendrait, mais on est un peu à la merci des décisions qui seront prises», explique celui qui, comme les autres représentants des équipes, a fait ses recommandations à la Ligue.

«J’espère qu’on pourra jouer des matchs parce que pour la progression des joueurs, c’est important de vivre une saison avec une équipe. On ne peut pas juste pratiquer des «skills» quatre jours par semaine ou jouer des matchs intraéquipe», conclut le vétéran de 13 saisons dans la LNH.

Autres espoirs

Par ailleurs, d’autres joueurs des régions de Québec et Chaudière-Appalaches se sont frayé une place sur la liste, notamment le centre Olivier Houde et le défenseur Thierry Lizotte des Commandeurs du Collège de Lévis, le centre Xavier Labbé des Élites de Beauce-Appalaches (rondes 6 à 8), le gardien Loïc Blouin et le centre Tristan Dussault de l’École Cardinal-Roy, le gardien Raphaël Blouin de la Polyvalente de L’Ancienne-Lorette, le défenseur Tristan Demers et le défenseur Zachary Marquis-Laflamme des Corsaires de Pointe-Lévy (rondes 9 à 12).