Matthew MacDonald a raté une excellente chance de déjouer le gardien Émerik Despatie en deuxième période, au cours de laquelle chaque formation a compté deux buts.

Secoués, les Remparts l’échappent 4 à 3

SHAWINIGAN — Secoués après l’échange de leur capitaine Félix Bibeau, les Remparts de Québec ont perdu 4 à 3 vendredi soir face aux Cataractes de Shawinigan sur un but marqué en toute fin de match.

Xavier Bourgault, sur un tir de loin, a inscrit son deuxième but du match avec 1:28 à faire à la troisième période pour briser une égalité de 3 à 3. «Je ne pense pas qu’Émerik [Despatie] ait bien vu le lancer. Je crois que le tir était voilé sur ce jeu», a déclaré l’entraîneur-chef des Remparts, Patrick Roy, à la fin du match.

«Par contre, certains de nos défenseurs ne jouent pas à la hauteur de ce qu’on attend d’eux», a-t-il ajouté sans identifier personne en particulier. «Ils ont les pieds dans le ciment par moments. Il y a du sable dans l’engrenage sur les entrées de zone et il faudra aussi améliorer notre jeu devant le filet», a-t-il résumé.

Roy a cependant avoué que ses protégés semblaient secoués par la récente transaction qui a envoyé le capitaine Félix Bibeau aux Saguenéens de Chicoutimi en retour de deux choix au repêchage.

«C’est sûr que les gars sont shakés d’avoir vu Bibeau partir et à savoir ce qui s’en vient... Avec les réseaux sociaux, les nouvelles voyagent très vite», a déclaré Roy, laissant entendre que d’autres joueurs changeraient d’adresse dimanche lors de l’ouverture de la période des transactions.

«C’est sûr que je suis déçu ce soir, car j’ai aimé mieux notre troisième période alors que je n’avais pas aimé du tout nos quarante premières minutes», a-t-il poursuivi, soulignant que les Cataractes avaient généré beaucoup d’offensive avec leur jeu en avantage numérique.

Dominés

Les Cataractes avaient dominé le premier engagement 14 à 5 au chapitre des lancers, mais c’est James Malatesta qui avait ouvert le pointage avec un drôle de but où le gardien Antoine Coulombe avait reculé trop profondément dans son filet, laissant le disque franchir la ligne rouge.

Shawinigan a toutefois égalé le pointage 1:30 plus tard quand Kirill Nizhnikov a battu Despatie alors que Dylan Schives était au banc des pénalités pour coup de bâton.

La domination des Cataractes s’est poursuivie en début de deuxième période alors que les Remparts ont passé 10 minutes sans lancer au filet. Pendant ce temps, les locaux marquaient deux fois en 51 secondes. Olivier Nadeau et Bourgault, en s’emparant d’un retour, ont déjoué Despatie pour pousser leur équipe en avant.

Deux buts de Gaucher

Malgré tout, les Remparts ont réussi à terminer l’engagement avec l’égalité grâce à deux buts de Nathan Gaucher à 15:31 et 19:51. Les Diables rouges ont même failli ajouter un autre but avec moins d’une seconde à faire à la période.

Malgré la défaite, Roy était heureux de voir Gaucher, un joueur sur lequel il mise beaucoup, se démarquer. «Gaucher joue du très bon hockey et pour nous, c’est «l’fun» à voir», a-t-il commenté à propos de son choix de première ronde au dernier repêchage.

NOTES : Pour une deuxième saison consécutive, les Cataractes de Shawinigan sont officiellement l’équipe la plus jeune de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ)... Le pilote des Cataractes, Daniel Renaud, est très heureux que son équipe ait misé sur l’ancien gardien des Chevaliers de Lévis Antoine Coulombe, quatrième du circuit pour la moyenne de buts alloués. «Il avait été sélectionné en deuxième ronde il y a deux ans, mais avait été le premier gardien repêché. L’an dernier, il était le gardien de 16 ans à avoir obtenu le plus de départs dans la Ligue canadienne», souligne Renaud... Pas moins de 3541 spectateurs prenaient place dans les gradins du Centre Gervais Auto pour la visite des Remparts...

+

MAVRICK BOURQUE, LE JOYAU DES CATARACTES

Si les Cataractes de Shawinigan connaissent du succès présentement, ils le doivent beaucoup à leur joueur de centre de 17 ans Mavrick Bourque. Le Plessisvillois impressionne tellement son entraîneur Daniel Renaud à sa deuxième saison dans le circuit Courteau que celui-ci n’hésite pas à dire qu’il est le joueur le plus intelligent qu’il ait côtoyé.

Et Renaud, comme adjoint chez les Remparts, a connu les Dmytro Timashov, Adam Erne, Kurt Etchegary et Philipp Kurashev. «Mavrik est le gars avec le meilleur Q.I. hockey avec qui j’aie travaillé. Il a deux, trois et même quatre secondes d’avance sur ses lectures et ses prises de décision. Il veut accomplir quelque chose chaque fois qu’il touche la glace», a déclaré Renaud avant la partie contre les Remparts.

L’entraîneur-chef des Cataractes estime que Bourque gagne des points en vue du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey chaque partie qu’il dispute. Le principal intéressé, lui, avoue que le prochain encan le tracassait beaucoup en début de saison, mais beaucoup moins actuellement.

«Au début de l’année, je me mettais trop de pression», avoue le numéro 22 des Cats. «Mais Daniel est un bon communicateur, alors on a parlé et ça s’est arrangé.» Avec 19 buts et 25 aides avant le match de vendredi, Bourque était septième au classement des marqueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ).

«Je suis content de mon rendement. Il faut cependant que je continue d’améliorer ma game, j’espère continuer de m’améliorer après Noël», enchaîne celui qui, en 30 matchs, a presque autant de points qu’à sa première saison junior l’an dernier (54).

Bourque avoue que son fameux «Q.I. hockey» a toujours été sa force depuis les rangs mineurs et il continue de miser sur cet aspect de son jeu pour aider son équipe et espérer grimper les échelons en vue du repêchage de la LNH.

«On veut toujours monter, on veut toujours être repêché le plus haut possible, mais j’y vais un match à la fois. Je donne mon effort en respectant l’éthique de l’équipe», termine-t-il. Ian Bussières