Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Déjà à la recherche d’un lanceur partant d’expérience pour compléter sa rotation, le gérant d’Équipe Québec, Patrick Scalabrini devra en dénicher un de plus.
Déjà à la recherche d’un lanceur partant d’expérience pour compléter sa rotation, le gérant d’Équipe Québec, Patrick Scalabrini devra en dénicher un de plus.

Scalabrini perd l’un de ses meilleurs lanceurs au Mexique

Carl Tardif
Carl Tardif
Le Soleil
Article réservé aux abonnés
La saison de la Ligue Frontier de baseball indépendant n’est pas encore commencée, mais Équipe Québec a déjà perdu l’un de ses meilleurs lanceurs. Mis sous contrat avec fanfare par les Capitales de Québec pour la saison 2020 et membre identifié de la rotation pour 2021, le lanceur Samuel Adames jouera plutôt au Mexique.

La nouvelle de son départ pour la Ligue du Mexique a été annoncée cette semaine quand le gérant Patrick Scalabrini a fait part des joueurs qu’il libérait à l’approche du camp d’entraînement de la formation issue de l’union entre les Capitales et les Aigles de Trois-Rivières.

«J’étais très heureux de l’avoir recruté en 2020 pour qu’il soit l’un de nos partants. Il arrivait du Japon, où il s’alignait avec les Giants de Yomiuri. Je misais encore sur lui pour 2021, mais il a reçu une offre du Mexique qu’on ne pouvait pas égaler financièrement», soulignait Scalabrini.

Releveur au Japon, Adames avait sauvegardé 17 victoires en relève en 2018 et 2019, évoluant principalement en deuxième ligue nipponne.

«Ça faisait déjà un petit bout de temps que je le savais, c’est un gros morceau que l’on perd. Il était mal à l’aise de me l’annoncer, mais les salaires entre le Mexique et notre ligue ne sont nullement comparables. De plus, il aurait peut-être été plus difficile d’obtenir son visa de travail puisqu’il est natif de la République dominicaine», notait Scalabrini.

Déjà à la recherche d’un lanceur partant d’expérience pour compléter sa rotation, le gérant d’Équipe Québec devra donc en dénicher un de plus.

«Ça tombe bien puisque la Ligue Frontier tiendra un camp d’essai, les 10 et 11 mai, à Lake Erie. Selon les règlements, chaque équipe a l’obligation de mettre deux joueurs sous contrat, bien qu’ils devront après se tailler un poste dans l’alignement, et nous avons le premier choix de ce repêchage. Il devrait y avoir des joueurs de qualité, puisque plusieurs viendront d’être retranchés par le baseball affilié», expliquait Scalabrini, qui pourra aussi recruter n’importe quel joueur absent du camp d’essai ou ignoré à celui-ci.

Son départ pour les États-Unis sera donc devancé de quelques jours. Il s’envolera pour Lake Erie le 9 mai, assistera au camp d’essai les 10 et 11, et il roulera ensuite vers Albany, dans l’État de York, en prévision de l’ouverture du camp d’entraînement, le 14 mai, sur le terrain des ValleyCats de Tri-City.

La saison de la Ligue Frontier se mettre en branle le 27 mai et Équipe Québec disputera son premier match contre les Grizzlies de Gateway. Rappelons que la formation québécoise séjournera aux États-Unis jusqu’au 22 juillet avec l’espoir de pouvoir disputer 28 matchs à Québec et Trois-Rivières à compter du 23 juillet.

Trois anciens au Mexique

Par ailleurs, trois membres de l’édition 2019 des Capitales s’aligneront dans la même formation dans la Ligue du Mexique. L’avant-champ T.J. White ainsi que les lanceurs David Richardson et Seth Davis joueront avec les Acereros de Monclava.

«Je suis toujours en contact avec David Richardson et il n’hésiterait pas à revenir avec nous si ça ne fonctionnait pas pour lui au Mexique. Mais il a lancé des balles de feu à 98 milles à l’heure, cette semaine, je doute fort qu’on le revoie», indiquait Scalabrini.

Les Acereros de Monclava miseront aussi sur le vétéran Bartolo Colon, l’ancien lanceur des Expos de Montréal qui poursuit sa carrière malgré ses 47 printemps.

Colon a disputé 21 saisons dans les majeures de 1997 à 2018, y conservant une fiche de 247 victoires et 188 défaites. Il a lancé avec les Expos en 2002, mais aussi avec les Indians de Cleveland, les White Sox de Chicago, les Angels de Los Angeles (avec qui il a remporté le trophée Cy Young en 2005), les Red Sox de Boston, les A’s d’Oakland, les Mets de New York, les Braves d’Atlanta, les Twins du Minnesota et les Rangers du Texas. Bref, il aurait été peut-être plus facile de nommer les clubs dont il n’a pas enfilé la casquette…