Sarah-Jane Marois est la première porte-couleurs de l’histoire du Rouge et Or à être nommée joueuse par excellence au pays.

Sarah-Jane Marois la meilleure au pays

L’arrière Sarah-Jane Marois est devenue la toute première porte-couleurs de l’histoire du Rouge et Or de l’Université Laval à être nommée joueuse par excellence au pays, mercredi, lors du banquet des étoiles nationales tenu à Toronto à la veille de l’ouverture du Championnat U Sports de basketball.

Pour l’occasion, l’étudiante à la Maîtrise en économie a reçu le prix Nan Copp. Avant elle, aucune joueuse du Rouge et Or n’avait réussi à obtenir une telle nomination. Vicky Tessier, de McGill, avait été la dernière joueuse du RSEQ (Réseau du sport étudiant du Québec) à remporter ce trophée en 1996-1997.

Mais ce n’est pas tout, Marois a aussi été nommée au sein de la première équipe d’étoiles au pays. Parmi ses exploits sur le terrain, on ne peut passer sous silence sa deuxième position au Canada pour le pourcentage de lancers de trois points (44,4 %) et la meilleure moyenne de réussite à la ligne des lancers francs (95,7 %). Elle a aussi conservé des moyennes de 13 points et 3,6 assistances par match, cette saison.

«Dans l’ensemble, c’est sa meilleure saison depuis qu’elle est à Laval. Il s’agit d’un honneur individuel qui reflète la saison collective, mais Sarah-Jane a été constante toute l’année. Elle est rapide, met beaucoup de pression sur l’adversaire et trouve les joueuses libres. Elle a beaucoup amélioré son lancer derrière la ligne de trois points, ce qui est fait une joueuse redoutable et difficile à affronter», lui rendait hommage son entraîneur-chef, Guillaume Giroux.

Joueuse de cinquième année à l’Université Laval, Marois complète sa carrière universitaire en fin de semaine dans le cadre du Championnat canadien. Premières favorites, les filles du Rouge et Or croisent le fer contre le club-hôte des Rams de Ryerston, jeudi (18h), en quart-de-finale.

Autre honneur pour le RO

La nomination de la joueuse originaire de Québec n’était pas l’unique nouvelle du genre pour le Rouge et Or, mercredi.

L’ailière Khaléann Caron-Goudreau a été nommée au titre de joueuse défensive par excellence de l’année, une première pour une athlète du RSEQ. Caron-Gaudreau avait rejoint le Rouge et Or, cette saison, après un détour chez les Longhorns de l’Université du Texas.

«Elle a eu un impact incroyable sur notre formation. Elle prend toujours la plus grande joueuse de l’autre équipe, ce qui a longtemps été une lacune au sein de notre groupe. Aujourd’hui, c’est l’une de nos forces. Elle n’est pas étrangère au fait qu’on a la deuxième meilleure défensive au pays», précisait Giroux.

Entraîneur de l’année

Ce dernier n’était pas en reste sur ses protégées puisqu’il a mérité le prix Peter Ennis de l’entraîneur de l’année Fox40. Il est le deuxième entraîneur du Rouge et Or à obtenir un tel honneur, Linda Marquis l’ayant reçu deux fois de suite en 2000 et 2001.

Le Rouge et Or a conservé une fiche de 15-1 en saison, s’inclinant lors du tout dernier match au calendrier. Médaillée d’argent en 2002 et 2017, l’équipe de l’Université Laval est à la recherche du premier championnat canadien de son histoire.