Sarah-Ève Rhéaume en est à sa première saison au niveau amateur, son statut junior ayant pris fin l’an passé, en même temps qu’elle faisait son entrée à l’Université Furman, en Caroline du Sud.

Sarah-Ève Rhéaume remporte le Championnat provincial amateur féminin

Pendant que l’élite masculine se prépare à envahir le club Beauceville pour déterminer le meilleur joueur amateur au Québec, Sarah-Ève Rhéaume se présentera au Championnat canadien amateur féminin avec le titre de championne du Québec en poche.

La golfeuse de 19 ans de Québec, qui représente les clubs Lorette et Royal Québec, a remporté le Championnat provincial amateur féminin, mardi, au club Montcalm de Saint-Liguori, dans la région de Lanaudière. Elle l’a emporté par trois coups avec un cumulatif de + 5 (221) au terme des trois rondes de la compétition qui regroupait des joueurs des catégories junior, amateur et senior.

«Il s’agit d’un très bel honneur de remporter le Championnat provincial amateur. J’ai déjà gagné un tournoi par trou, au niveau junior, mais c’est la première fois que je l’emportais dans un tournoi provincial par coup. Juste avant le championnat canadien, c’est une bonne préparation et une grosse dose de confiance», a-t-elle dit au lendemain de son succès.

Sarah-Ève en est à une première saison au niveau amateur, son statut junior ayant pris fin, l’an passé, en même temps qu’elle faisait son entrée à l’Université Furman, en Caroline du Sud, où elle a terminé sa première année.

«C’était ma première participation au Championnat amateur du Québec. Il y a beaucoup de bonnes joueuses à tous les niveaux. Les plus vieilles filles qui sont encore d’âge junior sont très fortes», a-t-elle précisé avec raison puisqu’on retrouvait des «juniors» parmi les quatre premières, dont Élizabeth Labbé, elle aussi du Lorette, qui a justement fini quatrième, à + 10 (226).

Concentration

«J’ai super bien frappé dans mes deux premières rondes [elle a joué 74 et 71], et pour la troisième [76], j’avais une bonne avance et la clé a été de me concentrer sur le processus, de ne pas trop penser à ce qui allait arriver à la fin. Au troisième trou de la première ronde, j’ai réussi un birdie [oiselet] sur une sortie de fosse de sable, disons que ça aide», résumait-elle.

Cet été, elle a aussi terminé à égalité au deuxième rang dans une compétition en Caroline du Nord, et à égalité en 15e place dans une autre disputée dans la région de New York. Le Championnat canadien amateur aura lieu du 23 au 26 juillet à Red Deer, en Alberta.

«Le Canadien sera mon dernier tournoi de l’été avant que je retourne à l’université. Le tableau sera très relevé, il y aura aussi des filles des États-Unis au départ. Ce n’est pas un tournoi qui sera facile à gagner, l’important sera de focaliser sur mon jeu et de voir ensuite ce que ça peut donner en termes de résultat.»

Un exemple

La jeune golfeuse qui se décrit comme une «longue cogneuse» s’inspire aussi d’Anne-Catherine Tanguay, de Québec, qui évolue sur le circuit de la LPGA.

«Elle a aussi été à l’Académie Fred Colgan. J’avais un bel exemple proche de moi. Je rêve aussi de jouer sur la LPGA, mais ça va prendre encore un peu de temps. Je viens de commencer l’université et je viens d’avoir 19 ans, ce n’est pas ben, ben vieux…» a dit celle qui entreprendra bientôt sa deuxième saison universitaire sur le campus avec lequel elle était tombée en amour dès sa première visite là-bas.

Pour ce qui est d’Élizabeth Labbé, sa première place à l’Ordre du mérite lui permet de faire partie de l’équipe du Québec au Championnat canadien junior, qui aura lieu du 29 juillet au 2 août à Lethbridge, en Alberta. Elle a pris le deuxième rang au Championnat provincial junior et obtenu le prix de l’esprit sportif Nancy Walker lors de cet événement.