Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Thomas Chabot est blessé au haut du corps.
Thomas Chabot est blessé au haut du corps.

Saison probablement finie pour Chabot... et Brown

Marc Brassard
Marc Brassard
Le Droit
Article réservé aux abonnés
La fin de saison de Thomas Chabot est compromise, tout comme sa disponibilité pour le Championnat mondial de la fin du mois en Lettonie.

Blessé au haut du corps, vraisemblablement à l’épaule gauche, lorsque mis en échec solidement par Logan Stanley, des Jets de Winnipeg, lundi soir, le défenseur vedette des Sénateurs d’Ottawa n’affrontera assurément pas le Canadien de Montréal mercredi soir, et l’entraîneur-chef D.J. Smith pense qu’il pourrait aussi rater les trois derniers matches de la saison au cours de la dernière semaine du calendrier. Il en va de même pour le vétéran Josh Brown, qui a été ébranlé lors du même match.

«Ils ont tous deux été sonnés (lundi) et on va en savoir plus un peu plus tard (mardi). Probablement qu’ils ne joueront pas du reste de la saison. Ce n’est rien de sérieux pour Chaby mais à ce point-ci, on ne le mettra pas en danger à moins qu’il ne soit à 100 %, Avec quatre matches à jouer, on ne placera pas de joueurs en position de se blesser plus sérieusement... À ce moment-ci, ça ne regarde pas bien pour ni l’un ni l’autre (Chabot et Brown)», a-t-il fait savoir.

Smith a ajouté qu’il reviendra à Chabot, en consultation avec le personnel médical de l’équipe, de décider s’il peut accepter l’invitation de Hockey Canada, une fois qu’un diagnostic plus précis quant à la sévérité de la blessure sera déterminé.

En son absence, les défenseurs gauchers Erik Brännström et Victor Mete vont obtenir plus de responsabilités d’ici la fin de la campagne, dirigeant la circulation à la pointe des deux unités de jeu de puissance.

L’absence de Brown va permettre à la recrue Jacob Bernard-Docker d’obtenir du temps de glace du côté droit, tandis qu’une autre recrue, Olle Alsing, va passer de l’escouade de réserve à la troisième paire de défenseurs à sa gauche. Il jouera son premier match dans la LNH contre le Canadien, donc.

Jacob Bernard-Docker va bénéficier de l'absence de Josh Brown.

«Nous avons travaillé beaucoup ensemble après les pratiques et lors des entraînements pour l’escouade de réserve, ainsi que dans le gymnase. Nous avons créé un certain lien, donc ça devrait être le fun de jouer ensemble», a noté Bernard-Docker, qui a joué son premier match dans la LNH peu après son arrivée du North Dakota, le 14 avril contre Winnipeg.

L’arrière de 20 ans habite en pension chez Chabot depuis qu’il est sorti de quarantaine et il apprécie le temps passé au contact du défenseur vedette de l’équipe.

«J’essaie d’avoir des conversations avec lui chaque soir, on parle de son entraînement hors glace et ce qu’il fait au niveau des habiletés sur la glace l’été. J’essaie de soutirer le plus d’informations de lui alors qu’il a connu beaucoup de succès en peu de temps dans la LNH, voir ce que je pourrais incorporer à mon jeu. Lui et Marion, sa blonde, me traitent bien et je peux le consulter sur plein de choses alors qu’il est un des leaders de l’équipe», note «JBD».

Alsing est un joueur intriguant alors que les Sénateurs lui ont fait signer un contrat de deux ans en mai 2019 tout en lui permettant de passer la saison dernière avec son club suédois de Djurgardens. Jamais repêché, il a commencé la présente campagne en Autriche avant de s’amener en Amérique du Nord aux Fêtes. Il n’a joué que sept parties avec Belleville (une passe en sept matches, différentiel de moins-10) avant de passer le dernier mois sur l’escouade de réserve.

«Je joue au hockey professionnel depuis quatre-cinq ans, donc je me sens bien préparé pour (un premier match)... Il ne reste que quatre matches et je vais faire de mon mieux lors de ces quatre matches. Si je les joue tous, je pourrai montrer que je suis un bon joueur de hockey, espère-t-il. Le dernier mois a été amusant, j’ai pu pratiquer tous les jours. Là, je suis heureux de jouer, j’espère que ça ne prendra qu’une ou deux présences pour retrouver la vitesse de match, encaisser une mise en échec et être dans le match.»

Alsing entendait avertir sa mère et quelques autres membres de sa famille en Suède qu’il allait disputer un premier match dans le circuit Bettman, au milieu de la nuit dans son patelin de Uppsala.

D.J. Smith est curieux de voir comment ces jeunes défenseurs vont se débrouiller, tout comme Brännström et Mete. «Mais sans Chaby, nous ne sommes pas aussi bon dans toutes les phases du jeu», souligne-t-il.

En présumant qu’il ne pourra pas revenir au jeu cette saison, Thomas Chabot terminerait donc sa campagne 2021 avec 6 buts et 25 passes pour 31 points en 49 parties, avec un différentiel de moins-15. Il a joué en moyenne 26:17 minutes par partie, le deuxième plus haut total dans la LNH après Drew Doughty, des Kings.