Saison de renouveau pour le club de ski alpin du Rouge et Or [VIDÉO]

Nouvelle saison, nouvelle ère au sein du club de ski alpin du Rouge et Or. Le quadruple champion québécois universitaire Simon-Claude Toutant a pris sa retraite... pour occuper un véritable emploi. Les noms changent, l’objectif reste le même.

«Il faut skier avec conviction et savoir où prendre les risques, tout en restant en santé. On veut aller plus vite, mais surtout être plus constants. Dans les courses du réseau universitaire québécois, la constance est primordiale», affirme l’entraîneur-chef Sven Pouliot, qui entame sa quatrième campagne à la barre de l’équipe d’une vingtaine de skieurs.

La moitié de l’alignement de leurs principaux concurrents de l’Université de Montréal, les Carabins. La comptabilité des points d’équipe retient les cinq meilleurs hommes et les cinq meilleures femmes par épreuve. Le désavantage numérique diminue d’autant les occasions de réussites.

«Mais nos gars ont de bonnes chances de récupérer la bannière provinciale gagnée en 2016 et en 2017 et on veut aller chercher la bannière de champions au combiné hommes-femmes que les Carabins détiennent depuis trop longtemps [huit ans]», annonce pour sa part la cocapitaine et skieuse de quatrième saison, Alice Stoll.

Le clan Stoll

Française d’origine, Stoll a été attirée par la combinaison sport et études universitaires que l’on ne retrouve pas dans l’Hexagone. Elle qui vient de la région parisienne, la proximité géographique des stations de ski québécoises, quoique moins hautes, l’a aussi séduite.

«Et c’est mon frère qui m’a convaincu de me joindre au Rouge et Or. Il est venu au Québec avant moi et a fait partie des Carabins, mais il trouvait que l’esprit d’équipe semblait meilleur avec l’Université Laval, alors il m’a conseillé de venir ici!» explique-t-elle en riant, réalisant le secret de famille dévoilé.

Leurs parents ont depuis aussi traversé l’Atlantique et le clan Stoll, qui tire ses racines en Alsace, se retrouve donc maintenant en permanence au Québec.

Avec Félix Laliberté, elle prend le relais du capitanat de Toutant qui, en cinq saisons avec le Rouge et Or, a remporté quatre championnats québécois universitaires individuels, engrangé 21 victoires et grimpé 35 fois sur le podium, tous des records du Réseau du sport étudiant du Québec.

Stoll, Laliberté, Jean-Christophe Allard et Samuel Lamhamedi composent le cœur plus expérimenté de l’équipe. S’ajoutent les recrues Alexandre Fortin, Gabriel de Varennes, toujours d’âge collégial, ainsi que Nicolas Leblanc et Roxanne Fortin, les deux champions des cégeps l’an dernier.

Allard et Alexandre Fortin participeront par ailleurs à l’Universiade d’hiver, en mars, à Krasnoïarsk, au centre de la Russie.

Malgré la neige hâtive cette année à Québec, les skieurs du Rouge et Or n’ont amorcé leur entraînement sur neige que lundi, étant à la merci des stations. Ils prendront toutefois les bouchées doubles en piste dans les prochains jours, avec les premières compétitions dès le 20 décembre.

En plus des huit départs du circuit universitaire à compter de la mi-janvier, les skieurs du Rouge et Or prennent de 8 à 16 départs du circuit civil, pour une saison pouvant compter jusqu’à une trentaine de courses.