Le nouveau venu Bacary Sagna (à droite), qui a impressionné ses coéquipiers dès son arrivée avec l’Impact cette semaine, pourrait être inséré dans l’alignement de départ par Rémi Garde, samedi.

Sagna dans le onze de départ de l'Impact samedi?

MONTRÉAL — Rémi Garde l’a répété tout au long de la saison, il est important pour lui d’impliquer tous les joueurs pendant la saison.

Ce fut le cas le week-end dernier quand il s’est tourné vers les nouveaux venus Quincy Amarikwa et Micheal Azira en fin de rencontre. On pourrait en avoir encore la preuve samedi, quand l’Impact (9-13-3) accueillera le Fire de Chicago (6-14-5) au stade Saputo.

Cette fois, l’arrière latéral droit Bacary Sagna pourrait faire ses débuts dans l’uniforme Bleu-blanc-noir, seulement 10 jours après son embauche et environ trois mois après son dernier match avec le Benevento Calcio en Serie A italienne.

Âgé de 35 ans, Sagna s’est gardé en forme pendant la saison morte européenne et Garde a souligné que la semaine d’entraînement s’était bien déroulée. Il a toutefois refusé de confirmer si Sagna allait affronter ou non le Fire.

Garde n’a pas hésité à se tourner vers Amarikwa et Azira en fin de rencontre samedi dernier, dans un verdict nul de 1-1 contre le Real Salt Lake, même si l’attaquant et le milieu de terrain défensif avaient été limités à des rôles moindres avec leur équipe respective cette saison.

En 23 minutes de jeu, Amarikwa a décoché deux tirs, dont un cadré, tandis qu’Azira a orchestré quelques belles relances en seulement six minutes sur le terrain.

«Ce sont deux joueurs d’expérience et on a vu ce qu’ils peuvent ajouter à l’équipe. Ils ont changé l’allure du match, a indiqué l’arrière latéral gauche Daniel Lovitz, plus tôt cette semaine. Ce n’était pas facile pour eux de rejoindre l’équipe à l’étranger après les échanges, sans même passer par Montréal. Mais ils savent comment ça fonctionne. Ils ont enfilé leur uniforme et ont joué avec intensité. Ce sont deux bons joueurs, deux bonnes personnes et ils se sont bien intégrés au groupe.»

Si Sagna obtient sa première chance face au Fire, il retrouvera notamment Bastian Schweinsteiger dans son chemin, un joueur qu’il a déjà affronté sur les plus grandes scènes de la planète football.

«Je le connais bien. J’ai évolué contre lui en équipe nationale ou quand il jouait pour le Bayern (Munich), a rappelé Sagna, qui a disputé 65 rencontres avec la sélection nationale de France. C’est un bon joueur, un joueur de qualité. Ça fera un bon match.»

Mauvaises séquences

Le Fire se présentera au Stade Saputo samedi alors que l’équipe traverse la plus longue traversée du désert de son histoire avec sept revers consécutifs en MLS. De son côté, l’Impact n’a pas de victoire à ses quatre dernières sorties en MLS (0-1-3).

Ce ralentissement de la formation montréalaise l’a empêchée de se détacher du Revolution de la Nouvelle-Angleterre et de l’Union de Philadelphie dans la course aux éliminatoires. L’Union et l’Impact ont 30 points chacun, soit un de plus que le Revolution, qui se retrouve du mauvais côté de la ligne rouge dans l’Association de l’Est. L’Union et le Revolution ont toutefois deux matchs de plus à disputer que l’Impact d’ici la fin de la campagne.

«Nous nous attendons à gagner chaque match, du moins nous approchons chaque rencontre avec l’intention de la gagner, a souligné Lovitz. Si nous ne gagnons pas, même si c’est un match nul, nous avons l’impression de ne pas avoir accompli la besogne. C’est quelque chose qui nous manquait peut-être en début de saison, quand nous cherchions toujours à nous créer une identité.

«Quand nous avons commencé à gagner, nous avons réalisé ce que nous pouvions accomplir et la barre a été rehaussée.»

Le défenseur central Zakaria Diallo a enfilé l’uniforme montréalais pour une première fois le week-end dernier, mais n’a pas foulé le terrain. Victime d’une déchirure à un tendon d’Achille avant le premier match de la saison, il s’est dit prêt à disputer un premier match. Rod Fanni pourrait aussi être utilisé en défense centrale après avoir soigné une blessure à un mollet.