Le Slovaque Peter Sagan est devenu le premier athlète à décrocher trois titres consécutifs de champion du monde de cyclisme sur route, dimanche.

Sagan défend de nouveau son titre aux Mondiaux de cyclisme sur route

Le Slovaque Peter Sagan est devenu le premier athlète à décrocher trois titres consécutifs de champion du monde de cyclisme sur route, dimanche, après avoir vaincu le Norvégien Alexander Kristoff lors du sprint final.
Sagan s'est tenu en retrait pendant la majeure partie de cette course de 267,5 km. Il a cependant haussé la cadence au bon moment, et a jailli à l'avant du peloton pendant la dernière ligne droite aux Mondiaux de Bergen.
L'Australien Michael Matthews a complété le podium.
Le Français Julian Alaphilippe a tenté une échappée pendant les 10 derniers kilomètres, après avoir lancé une attaque pendant la dernière ascension de Salmon Hill. Il était accompagné de l'Italien Gianni Moscon, mais le duo a finalement été englouti par le peloton.
Le Montréalais Guillaume Boivin a terminé l'épreuve en 35e place, à 1:20 de Sagan. Hugo Houle, de Sainte-Perpétue, a fini 81e, et Antoine Duchesne, de Saguenay, 120e.
«En fin de compte, tout s'est réglé au sprint et c'était incroyable, a déclaré Sagan. Kristoff court chez lui, et j'en suis désolé, mais je suis heureux de gagner de nouveau.»
Sagan est devenu le cinquième cycliste de l'histoire à gagner trois titres mondiaux, après Alfredo Binda, Rik Van Steenbergen, Eddy Merckx et Oscar Freire. Il semble plus qu'improbable qu'il participe aux Mondiaux de l'an prochain en Autriche puisque la piste installée à Innsbruck favorisera les grimpeurs.
«J'aimerais dédier ma victoire à Michele Scarponi, a mentionné Sagan, en référence à l'ex-vainqueur du Tour d'Italie qui est mort à l'entraînement plus tôt cette saison. Ç'aurait été son anniversaire demain (lundi). Ç'a été une histoire très triste cette année.»
Sagan a été exclu du Tour de France en juillet après avoir asséné un coup de coude au Britannique Mark Cavendish pendant un sprint. La violence de l'impact l'a contraint à abandonner, en raison d'une fracture de l'épaule.