Patrick Roy

Roy transige pour un quatrième joueur de 20 ans

Mardi soir, lors du match hors-concours entre les deux formations, l’Océanic de Rimouski avait six joueurs de 20 ans et les Remparts, le maximum de trois. Quelques heures et quelques échanges plus tard, les deux formations se retrouvent avec un 20 ans en trop.

Le directeur général et entraîneur des Remparts, Patrick Roy, a discuté avec son homologue de l’Océanic Serge Beausoleil pour mettre la main sur l’attaquant Anthony Gagnon en échange du choix de troisième ronde des Huskies de Rouyn-Noranda au repêchage de 2020. Peu après, Beausoleil s’est tourné vers le Titan d’Acadie-Bathurst où il a expédié le cerbère Tristan Bérubé en échange d’un autre joueur ayant déjà appartenu aux Remparts, le défenseur Xavier Raby, qui avait été envoyé à la formation des maritimes contre un choix de dixième ronde en 2020 il y a quelques semaines. L’Océanic obtient aussi le choix de quatrième ronde du Titan en 2020 dans cette transaction.

Comme les Remparts comptaient déjà sur trois «vingtenaires» en l’attaquant Félix Bibeau et les arrières Pier-Olivier Lacombe et Darien Kielb, ils se retrouvent donc eux aussi en surplus de ce côté avec l’ajout de celui qui a marqué 19 buts et ajouté 23 aides en 68 matchs à Rimouski l’an dernier. «Avec le départ de Bibeau pour le camp des Islanders de New York, sans trop savoir son statut, j’aime mieux me protéger. Pour le moment, c’est une police d’assurance, mais si Bibeau revient, on aura des décisions à prendre», a commenté Patrick Roy mercredi, ajoutant que le dg des Islanders, Lou Lamoriello, lui avait fait comprendre que Bibeau participerait au camp de la Ligue américaine s’il était retranché par le grand club.

Profondeur

«Une chose est certaine, Gagnon nous amène de la profondeur à l’offensive et il est capable de marquer des buts. Il joue bien dans le territoire et il a un bon lancer. En défensive, Darien et P.O. ont bien joué au camp, mais tous les gars qui sont encore au camp sont des gars qui vont jouer dans la ligue et un gars comme [Charle] Truchon est en train de nous forcer la main», analyse Roy. 

«Nous, on veut avoir un bon début de saison. Cet été, on avait déjà discuté avec l’Océanic pour Anthony et quand le camp est arrivé, on a réfléchi à différents types de joueurs qu’on voulait pour compléter notre équipe», explique le DG et entraîneur des Diables rouges. «Cette année, on veut des gars qui jouent sur 200 pieds, qui sont bons offensivement et défensivement, on veut s’éloigner des joueurs unidimensionnels. C’est là que des gars comme [Hugo] Audette, [Nathan] Gaucher et Truchon deviennent intéressants pour nous.»

Quant à l’Océanic, les échanges de Gagnon et Bérubé s’ajoutent à celui de Jordan Lepage, envoyé aux Cataractes de Shawinigan avant le match de mardi. D’Artagnan Joly, Cédric Paré, Vincent Martineau et Jeffrey Durocher sont les quatre seuls joueurs de 20 ans à survivre pour l’instant à cette vague de transactions qui visait pour Serge Beausoleil à se rapprocher du maximum de hockeyeurs de cet âge permis au cours d’un même match de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.