Patrick Roy estime que les éléments dont il a besoin pour pratiquer le style de jeu qu'il préconise sont déjà en place.

Roy sera actif, mais pas trop

Patrick Roy est plutôt du genre actif, mais il ne prévoit aucune accumulation de coups d’éclat d’ici samedi, jour du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

«On ne volera pas le show, c’est sûr, parce qu’on veut de la stabilité. Ça ne sera pas des portes tournantes, ici», a lancé Roy, mardi, lors d’une rencontre avec quelques journalistes de Québec, dans son bureau du Centre Vidéotron.

Roy apportera sans doute quelques améliorations d’ici le premier match de la saison 2018-19, mais il estime avoir déjà les joueurs pour instaurer le style offensif qu’il a toujours prôné.

Il mentionne du même souffle les Golden Knights de Vegas, à trois victoires de la Coupe Stanley, pour illustrer le type de jeu désiré. Un jeu axé sur la vitesse des patins, mais aussi sur la vitesse d’exécution dans la prise de décisions.

«Oui, je pense qu’on a les éléments en place. On a de très bons jeunes, parce que je reçois plein d’appels des équipes pour nos jeunes. Ils n’appellent pas pour avoir des joueurs incapables de bouger sur la glace!» a indiqué Roy.

Les Remparts ont 15 sélections lors du repêchage de samedi, à Shawinigan, mais ils ne nommeront personne avant le 47e échelon, à moins d’un changement. Roy aimerait avancer son premier droit de parole, mais pas à n’importe quel prix.

«Je ne suis pas le style qui regarde la parade, je n’ai jamais été bon là-dedans. Mais en même temps, je ne me déculotterai pas pour ça. Je vais prendre les décisions qui vont être intelligentes», a dit l’ancien gardien du Canadien et de l’Avalanche, qui affirme vouloir garnir sa banque de choix pour l’encan 2019, jugé prometteur. Son surplus de joueurs de 20 ans devrait l’aider dans cette quête.

La période de transactions pré-repêchage s’amorcera d’ailleurs vendredi. Seront alors annoncés plusieurs échanges déjà conclus derrière portes closes.

Sentiment d’appartenance

Parlant de ses rencontres avec son groupe de recruteurs, l’ancien 33 dit avoir apprécié la façon de fonctionner de chacun d’entre eux. «Ce que j’ai surtout aimé dans le groupe qui était là, c’est que je n’ai pas senti qu’il y en avait un qui cherchait à m’impressionner», a souligné Roy, vantant au passage le travail du responsable du groupe, le directeur général-adjoint, Christian Vermette.

Mardi, Roy a insisté sur le sentiment d’appartenance qu’il veut créer chez les partisans des Remparts. «Je veux que les fans tripent sur l’équipe. Je veux que le 22 [septembre, jour du match d’ouverture], le monde viennent remplir le building, qu’ils aient du plaisir. Je veux que les gens s’identifient aux joueurs et qu’ils portent le chandail avec fierté», a affirmé Roy, dont la seule présence derrière le banc permet visiblement d’atteindre une partie de cet objectif.

S’il ne s’attend pas à remporter le championnat de la saison régulière dès l’an prochain, l’entraîneur-chef et directeur général, de retour depuis un mois, assure que surprendre «fait partie de ses intentions».

+

KURASHEV DE RETOUR

Patrick Roy a confirmé mardi le retour de Philipp Kurashev la saison prochaine. Tenté par le hockey professionnel de chez lui, en Suisse, l’attaquant s’est fait tirer l’oreille dans les dernières semaines. Le directeur général des Remparts assure avoir eu de belles conversations avec l’un de ses piliers à l’attaque, la saison prochaine. «J’ai parlé avec lui plusieurs fois. Il est très content et nous aussi. Je pense que cette année, à 19 ans, il est prêt pour éclore. Je suis confiant qu’il va connaître toute une saison.» En 2017-18, Kurashev avait récolté 60 points en 59 rencontres.

Les Remparts devront malgré tout effectuer une sélection judicieuse au repêchage européen de la Ligue canadienne afin d’aller chercher un joueur d’impact. Car l’aventure du défenseur tchèque Tomas Dajcar est «officieusement» terminée à Québec, a aussi indiqué Roy. Le nouveau Remparts en chef affirme avoir ciblé une douzaine de joueurs en vue du prochain encan, et espère pouvoir sélectionner l’un d’eux avec son 31e choix.