Les recrues Jacob Melanson, James Malatesta, Nathan Gaucher et Yu Sato devraient en mettre plein la vue aux partisans des Remparts cette saison. Selon l’entraîneur-chef Patrick Roy, les amateurs qui les verront évoluer au centre Videotron vont «tripper».

Roy aborde le virage jeunesse des Remparts avec optimisme [VIDÉO]

«On rentre dans un nouveau cycle», reconnaît l’entraîneur-chef et directeur général des Remparts de Québec, Patrick Roy. Mais la présence de neuf recrues, dont cinq joueurs de 16 ans, lui faire voir cette aventure avec optimiste.

«Avec les Malatesta, Gaucher, Truchon, Despatie, Melanson, Sato, etc., il y a de quoi se mettre sous la dent. Les gens qui viendront aux Remparts vont tripper. Je veux que notre marque de commerce soit la vitesse dans notre exécution, l’échec-avant, dans les espaces restreints et la façon de travailler», soutenait le Diable rouge en chef.

Peu de temps après sa rencontre avec les médias, les Islanders de New York lui faisaient savoir que Félix Bibeau, son prochain capitaine, avait été retourné à Québec. Ce dernier sera en uniforme, vendredi, lors du match d’ouverture à Victoriaville.

À sa deuxième saison depuis son retour à la barre des Remparts, Roy a effectué plusieurs changements à l’intérieur du vestiaire. Il a échangé plusieurs joueurs, l’an passé, afin de pouvoir miser sur les atouts du repêchage pour bâtir un club, qui, une fois à maturité, pourrait redonner ses lettres de noblesse à une formation qui n’a pas franchi la première ronde à ses quatre dernières saisons.

«Je me suis tellement fait dire qu’on n’a pas gagné une ronde depuis quatre ou cinq ans, j’aimerais bien qu’on puisse surprendre et en remporter une. Il est difficile de faire des prédictions à ce moment-ci de l’année, nous avons des objectifs, et l’un d’eux est de progresser tout au long de la saison et d’être prêt quand les séries vont arriver. Pour nous, c’est une occasion de déjouer les experts. Si t’es classé en haut, tu veux leur donner raison, et à l’inverse, tu veux surprendre», précisait-il à propos de sa troupe ayant pris le huitième rang de la conférence de l’Est, la saison dernière et qui avait poussé Halifax à la limite d’un match 7 en première ronde éliminatoire.

Il voit une similitude entre son équipe actuelle et celle qui avait accueilli les espoirs Adam Erne et Anthony Duclair, en 2011-2012. Les deux jeunes vedettes avaient eu un impact immédiat en plus d’avoir été bien encadrées par des vétérans de qualité.

«Je suis content où l’on est, présentement. Nos jeunes ne sont pas laissés à eux-mêmes, nous avons un noyau de vétérans qui est supérieur à ce que bien des gens peuvent penser», précisait-il en parlant de Bibeau, Darien Kielb, Andrew Coxhead, Thomas Caron, Anthony Gagnon, Anthony Pagliarulo, Édouard St-Laurent, entre autres.

«Ma comparaison est un peu boiteuse, mais en 1985-1986, nous étions huit ou neuf recrues avec le Canadien et personne ne parlait d’une reconstruction. Ça ne voulait pas dire qu’on n’avait pas le droit de gagner la Coupe Stanley, au contraire. On avait des vétérans qui nous permis de bien nous sentir et à bien performer en séries. Je ne dis pas que c’est ce qui va arriver aux Remparts, mais le cycle est parti.»

Plus de l’attaque

Roy, qui n’est plus qu’à 25 victoires du plateau des 400 comme entraîneur-chef dans la LHJMQ, pense que son attaque pourrait produire un peu plus que l’an passé.

«Je regarde nos séances d’entraînement, on sent que la rondelle rentre plus souvent. J’ai confiance qu’on sera plus menaçant que l’an passé, mais ceci étant dit, c’est le développement de nos jeunes et comment vont se comporter nos vétérans qui nous permettra de marquer plus de buts», analysait celui qui dirigera aussi une jeune brigade défensive.

«On a du pain sur la planche. L’approche est différence entre une jeune équipe et une autre à maturité, mais qu’on le veuille ou non, on doit passer par là. En ce qui me concerne, je trouve qu’il s’agit d’une belle aventure», ajoutait celui qui se voit derrière le banc tant et aussi longtemps qu’il y trouvera son plaisir.

«Et présentement, j’en ai beaucoup!»

+

RETOUR SUR LA SAISON 2018-2019

  • Fiche: 27-28-7-6 (67 points) 4e de la division, 8de la conférence, 11e du classement général
  • Séries: élimination en 1re ronde
  • Meilleur compteur: Philipp Kurashev (29-36 — 65 points)
  • Joueur à surveiller: Nicolas Savoie (D)
  • Quelques joueurs ont quitté: Philipp Kurashev (A), Matthew Grouchy (A), Pier-Olivier Lacombe (D), Brandon Frataoli (A)
  • Quelques nouveaux-venus: Félix Bibeau (A), James Malatesta (A), Darien Kielb (D), Yu Sato (A), Anthony Gagnon (A)