Joël Bourgeois (à droite) succède à Félix-Antoine Lapointe à la tête du Rouge et Or athlétisme. Ce dernier continuera toutefois de diriger l'équipe de cross-country de l'Université Laval.

Un ex-olympien dirigera le Rouge et Or athlétisme

Le club d’athlétisme du Rouge et Or de l’Université Laval a depuis jeudi un nouvel entraîneur-chef en la personne de Joël Bourgeois, qui avait fait partie de l’équipe olympique canadienne à l’épreuve des 3000 m steeplechase aux Jeux d’Atlanta et de Sydney.

Entraîneur de l’équipe canadienne aux Championnats mondiaux juniors d’athlétisme en 2010 et aux Championnats du monde jeunesse en 2011, le Néo-Brunswickois a aussi été l’entraîneur-chef de l’équipe de cross-country et l’entraîneur responsable des épreuves d’endurance en athlétisme des Aigles Bleus de l’Université de Moncton de 2004 à 2010.

Joël Bourgeois succède à Félix-Antoine Lapointe, qui demeurera toutefois à la tête de l’équipe de cross-country de l’Université Laval tout en dirigeant maintenant les équipes du Québec dans le nouveau centre provincial d’athlétisme basé au PEPS.

Demeurer une référence

«Mon embauche n’est pas un aboutissement, mais le début d’une nouvelle aventure. Le Rouge et Or se veut une référence nationale en athlétisme et il faut poursuivre dans cette veine», a déclaré Bourgeois. 

«Félix-Antoine a bâti un programme extraordinaire et je suis prêt à prendre le relais. Mon objectif est de continuer ce que Félix-Antoine a commencé. De toute façon, avec ses nouvelles fonctions au sein des équipes du Québec, je travaillerai main dans la main avec lui et j’ai très hâte de commencer.»

Lapointe n’avait également que de bons mots pour son successeur, affirmant qu’il ne voyait «que du positif» dans son arrivée avec l’Université Laval. «Il était important d’avoir quelqu’un avec les qualités nécessaires pour mener le club vers les plus hauts sommets, autant sur la scène provinciale que nationale. Je connais Joël depuis huit ans et je peux assurer qu’il est passionné par l’athlétisme et la course à pied.»

Comme athlète, Bourgeois avait surtout brillé aux Jeux panaméricains et aux Universiades. Il avait obtenu l’argent aux Universiades de Fukuoka en 1995 et le bronze aux Universiades de Majorque en 1999. La même année, il décrochait l’or aux Jeux panaméricains de Winnipeg, puis récidivait avec l’argent aux Panams de Santo Domingo en 2003.

Il avait terminé en 16e place aux Jeux d’Atlanta en 1996, puis 17e à Sydney en 2000 avec un chrono de 8:28,07. Il a aussi été l’entraîneur personnel et mentor de Geneviève Lalonde, membre de l’équipe olympique canadienne aux Jeux de Rio en 2016.