Christian Côté, président du comité organisateur, et Julie Dionne, directrice du Service des activités physiques de l’Université Laval, ont donné le coup d’envoi à la semaine de la Coupe Vanier, lundi à Québec.

Rouge et Or-Mustangs, la Coupe Vanier souhaitée [VIDÉO]

Tout comité organisateur ne souhaite qu’une chose : présenter le meilleur match possible. À ce titre, celui qui met en place la 54e Coupe Vanier est bien servi puisque les deux meilleures équipes au pays s’affronteront en grande finale du football universitaire canadien, samedi (13h), au Stade Telus-Université Laval.

«Que veux-tu de plus que la reprise de la finale de 2017 entre Laval et Western Ontario», disait Christian Côté, en reprenant une partie du poème qu’il a lu avant le match de la Coupe Uteck, samedi.

Côté pivote aussi le comité organisateur pour cette cinquième présentation de la Coupe Vanier, au PEPS. Selon lui, ce rendez-vous au sommet est du bonbon entre les Mustangs et le Rouge et Or, qui voudra prendre sa revanche sur sa défaite de 39-17 de l’an dernier.

«Nous sommes très fébriles de la présence de ces deux équipes. Il s’agit des deux programmes les plus titrés de l’histoire du football universitaire canadien. Le message qu’on veut lancer aux partisans de partout au Québec et au pays est celui-ci : le PEPS est la place où vous devez être, samedi», indiquait-il, lundi, en marge de la conférence pour lancer la semaine de la Coupe Vanier dans la capitale.

Et depuis la conclusion des coupes Uteck et Mitchell, le téléphone de la billetterie sonne de façon régulière. Près de 2000 billets se sont envolés avec la confirmation que l’UL affronterait UWO. Déjà, 10 000 sont en circulation.

«À 13 000 spectateurs, on serait très content, et tant mieux s’il y avait encore un peu plus de monde. Il s’agit d’un objectif réalisable. Bien sûr, on serait très heureux avec une foule de 18 000, mais on n’a jamais fait ce chiffre à la Coupe Vanier», indiquait Julie Dionne, responsable du Service des activités sportives à l’Université Laval.

La présence des deux puissances du Québec et de l’Ontario était espérée, bien que le comité organisateur aurait accueilli toute autre équipe du RSEQ (lire Montréal) avec «panache, respect et honneur comme on l’avait fait en 2015 avec les Carabins», notait Côté.

Plus facile à vendre

Le Rouge et Or accède à ce match à la suite d’une victoire de 63-0 contre St. Francis Xavier, tandis que les Mustangs ont obtenu leur laissez-passer en battant la Saskatchewan 47-24. «Tout a été dit sur le format des séries, on va laisser les autorités prendre les décisions qui s’imposent, je pense que le résultat des demi-finales a parlé par lui-même.»

Côté en est à sa cinquième participation active dans le comité organisateur, et à deux reprises, le Rouge et Or n’y était pas (2009 et 2015). Il y a participé en 2010 et 2013.


« À 13 000 spectateurs, on serait très content, et tant mieux s’il y avait encore un peu plus de monde. [...] Bien sûr, on serait très heureux avec une foule de 18 000, mais on n’a jamais fait ce chiffre à la Coupe Vanier »
Julie Dionne, directrice du Services des activités sportives à l’UL

«Bien sûr, c’est plus facile à vendre quand l’équipe locale est là, mais il faut se sortir des souliers de la partisanerie et présenter un match d’envergure entre les deux équipes qualifiées. Mais, oui, il y a eu un soupir de soulagement [quand le Rouge et Or a battu les Carabins]», soulignait Côté, qui vit personnellement sa 15e Coupe Vanier.

Son comité se réjouit de savoir qu’il ne devrait pas y avoir d’averses de neige, en fin de semaine. Au cours des prochains jours, on enlèvera celle qui recouvre le terrain et autour de celui-ci.

Enfin, le fameux tailgate ouvrira ses portes à 6h, le matin du match. Les étoiles canadiennes, qui seront dévoilées jeudi lors du banquet au Centre Vidéotron, y rencontreront les amateurs. Un spectacle 110 % Bob Bissonnette sera présenté par le groupe Lemay pis sa gang. Les billets pour le tailgate et le match sont en vente à la billetterie du PEPS au 418-656-FOOT.

À LIRE AUSSI : PAS DE FAVORI CLAIR À LA COUPE VANIER