Les Redmen de Ronald Hilaire et le Rouge et Or de Glen Constantin se feront face au Stade TELUS de l'Université Laval à 13h, dimanche.

Redmen et Rouge et Or ont appris leurs leçons

Après une semaine de congé, le Rouge et Or affrontera dimanche les Redmen de McGill, une équipe qui n’a pas été épargnée par les blessures et qui a raté une belle occasion d’ajouter une deuxième victoire à sa fiche la semaine dernière contre Concordia. Les entraîneurs-chefs Ronald Hilaire et Glen Constantin ont confié ce qu’ils devront faire, et ne pas faire, pour tenter de sortir vainqueurs de cet affrontement qui devrait se dérouler devant plus de 9000 spectateurs.

L'IMPORTANCE DE BIEN FINIR LE TRAVAIL

Même si les Redmen de McGill n’ont qu’une victoire cette saison, un gain de 19-8 sur le Vert & Or de Sherbrooke, ils ont tout de même mené sur les Stingers de Concordia durant une bonne partie du match la semaine dernière. Pour leur entraîneur-chef Ronald Hilaire, c’est cependant loin d’être suffisant.

«Nous avons appris qu’en défensive, il faut finir le match!» déclare-t-il au sujet de ce qui s’annonçait comme une victoire de 26-19 en fin de troisième quart, mais qui a pris fin en défaite de 33-26.

«En première demie, on a fait sept sacs du quart, une couple de revirements. Quand on voit qu’on n’est pas sortis vainqueurs, ça veut dire qu’il y a des choses qu’il faut améliorer. En deuxième demie, l’offensive a relativement bien fait, mais il y a eu des lacunes en défensive. On a appris de ce match-là.»

Hilaire ne s’inquiète pas des blessures qui l’ont amené à chambouler beaucoup son alignement depuis le début de la saison, ni du manque d’expérience de sa ligne offensive. «Tout le monde a de petits bobos. Le Rouge et Or n’a pas encore fait jouer Moisan [Étienne, receveur de passes], qui devrait revenir en fin de semaine, ni Varin [Marc-Antoine, secondeur].

«Nous avons une profondeur que nous n’avions pas. Oui, notre ligne offensive est jeune, mais elle est talentueuse. Ce sont tous des joueurs de première année de bon gabarit et, en plus, nous avons notre joueur de deuxième année Ludovic Morin qui pourrait revenir au jeu dimanche.»

Hilaire sait toutefois quelle machine il aura devant lui au Stade Telus. «C’est un beau défi pour nous, car le Rouge et Or est une équipe très bien coachée qui sait comment réagir dans les grands moments. Il faudra surveiller Mathieu Betts, que je connais bien pour l’avoir coaché» dans l’équipe du Québec. Il a montré qu’il pouvait changer un match à lui tout seul tellement il est explosif.

«Il y a aussi Hugo Richard, qui est un quart-arrière de cinquième année. Il faudra contenir son jeu aérien tout en gardant en tête qu’il peut faire beaucoup de choses avec ses pieds. Il faudra essayer de le garder dans la pochette.»

PRENDRE CHAQUE ÉQUIPE AU SÉRIEUX

À l’aube du premier match de la saison entre le Rouge et Or et les Redmen de McGill, l’entraîneur-­chef de l’Université Laval, Glen Constantin, insiste pour dire que son équipe a «appris sa leçon» concernant les duels avec les équipes moins hautes au classement.

«On a appris notre leçon contre Sherbrooke. Il faut prendre chaque équipe au sérieux», a-t-il déclaré en point de presse. Constantin s’attend d’ailleurs à ce que l’offensive des Redmen ressemble beaucoup à celle du Vert & Or avec l’arrivée de l’ex-entraîneur de Sherbrooke David Lessard comme coordonnateur offensif à la place de l’ancien quart du Rouge et Or Benoît Groulx.

«Je m’attends à de multiples formations avec deux ailiers rapprochés, parfois trois. Les mêmes six joueurs éligibles pourraient faire plusieurs formations diverses.»

Il s’attend aussi à ce que l’influence de Lessard se fasse encore sentir davantage avec le départ du quart-arrière Frédéric Paquette-Perreault. «Les départs de Paquette-Perreault et de Benoît ont amené les Redmen à modifier leur jeu et on s’attend à plus de jeux au sol.»

Le Rouge et Or espère aussi tirer profit des difficultés de la ligne offensive des Redmen, qui a été très touchée par les blessures. «Je crois qu’ils n’ont pas joué un seul match avec la même ligne offensive et contre Concordia, il n’y avait que des recrues sur la ligne offensive. On devrait pouvoir contrôler cet aspect-là avec une pression à quatre», analyse Constantin.

L’entraîneur-chef du Rouge et Or surveillera l’ailier défensif Xavier Bilodeau, le secondeur Dane Wagner ainsi que Jean-Philippe Hudon, «un maraudeur utilisé à différentes sauces», commente-t-il

 Offensivement, Constantin s’assurera que les siens aient à l’œil les porteurs de ballon Rémi Bertellin et Jérémy Sauvageau, considérés comme très explosifs. «De notre côté, je crois que nos botteurs vont encore nous aider beaucoup», a-t-il résumé à propos de David Côté, qui a marqué tous les points des siens contre les Carabins, et Dominic Lévesque.