Adam Auclair (à gauche) et Kétel Assé ont pu montrer leur savoir-faire lors d’un <em>Pro Day</em> organisé au Stade TELUS- Université Laval.

Pro Day convaincant pour Assé et Auclair [VIDÉO]

Convaincant, mais pas exceptionnel. On pourrait résumer ainsi le Pro Day du secondeur hybride Adam Auclair et du bloqueur Kétel Assé. Leurs performances leur ouvriront-elles maintenant les portes de la NFL lors du repêchage? «Trop tôt» pour le dire.

Bien qu’ils n’aient pu démontrer leur talent que devant un seul représentant de la NFL, Brad Obee des Bears de Chicago, les deux Lavallois étaient suffisamment fiers de leur performance pour croire que leurs résultats circuleront à travers la ligue.

«Je voulais montrer que j’étais capable de bien bouger. Je devais montrer que je pouvais améliorer ma protection de passe. Et aussi que je peux compétitionner au sud de la frontière», expliqué Assé qui s’est dit surtout satisfait de son saut vertical (26,5” pouces) et son développé couché (26 reprises), un sommet personnel. 

«Je suis quand même content. La plupart de mes records personnels ont été battus aujourd’hui [mardi]. Il y a certains tests que j’aimerais revoir comme le T-Test dont le résultat (4,5 secondes) ne me satisfait pas, mais tu vois je n’ai jamais été un grand sauteur et j’ai battu mon record de quelques pouces», ajoute Auclair qui a réussi un saut vertical de 36” pouces.

Sans avoir des résultats aussi impressionnants que ceux du demi défensif des Carabins de l’Université de Montréal, Marc-Antoine Dequoy, les performances d’Auclair et Assé ne vont certainement pas leur nuire pour la suite de leur processus pour arriver chez les professionnels, selon leur agent Sasha Ghavami. 

«On a eu des performances à la hauteur de leur talent», explique celui qui représente aussi les intérêts de Laurent Duvernay-Tardif. «Pour moi, le nombre d’équipe ne change rien, rendu là l’important c’est de performer». Les ressources [chiffres et vidéos] sont partagées dans la ligue», ajoute l’agent qui organise des Pro Day au Québec depuis 2014. 

Une chance au camp

Sceptiques à l’idée d’être sélectionné au repêchage de la NFL, qui se tiendra du 21 au 23 avril, les joueurs du Rouge et Or veulent avoir au moins une chance dans un camp d’entraînement.

«C’est l’objectif qu’on s’est fixé aujourd’hui moi et Adam. On voulait montrer qu’on mérite d’avoir une chance [d’aller à un camp ou un mini camp]», raconte Kétel.

De son côté, Auclair affirme qu’il se donnera à «100 %» s’il est invité à un camp. Lui qui ne pensait jamais avoir droit à un Pro Day lorsqu’il a commencé sa carrière universitaire il y a quatre ans. 

Si les portes de la NFL se referment devant eux, les Lavallois auront de fortes possibilités d’être repêchés par une équipe de la Ligue canadienne de football (LCF) le 30 avril. 

Sur la liste des meilleurs espoirs canadiens, Assé figure en 6e place, et Auclair en 13e place selon le dernier classement.

Le directeur général des Alouettes, Danny Maciocia, était présent au Pro Day qui se tenait au Stade TELUS-Université Laval. 

Flexibilité et vitesse

Avant le Pro Day, Assé a pris part au NFLPA Collegiate Bowl en Californie au mois de janvier et Adam Auclair a participé au College Gridiron Showcase au Texas. 

Dans les deux cas, plusieurs aspects de leur jeu se devaient d’être perfectionnés. 

Le bloqueur souhaitait notamment améliorer sa flexibilité et sa vitesse. S’il y a beaucoup de travail à faire au niveau de la vitesse, Assé semble dans la bonne direction pour ce qui est de la flexibilité. 

«Au niveau de la flexibilité, on a vu une amélioration. Il y a encore du travail à faire. Ce n’est pas encore au niveau que l’on veut que ça soit, ce n’est pas un truc qui se règle en un mois et demi», explique Sasha Ghavami. 

Pour le secondeur, la vitesse doit augmenter, mais il doit bonifier aussi l’ensemble de son jeu s’il souhaite attirer davantage l’attention des équipes professionnelles.

«Je voulais impressionner, je suis un peu un undergog [sur les listes de la NFL]. J’aurais aimé faire 4,35 [aux 40 verges], mais je vais le prendre mon 4,64», indique Adam, dont le frère Antony évolue dans la NFL avec les Buccaneers de Tampa Bay.

+

UNE HISTOIRE DE FAMILLE

Il y avait peut-être qu’un dépisteur au Pro Day de Kétel Assé et Adam Auclair, mais les deux joueurs du Rouge et Or ont pu compter sur le support indéfectible de leurs proches.

Encouragements, cris de motivation, «tape sur le chest», Adam Auclair a pu compter sur un appui dynamique de son frère aîné Antony.

«Ça lui rappelait des souvenirs quand il a fait son Pro-Day en 2016», raconte le secondeur hybride de 6 pi 2 pouces. «Il m’a dit “d’avoir du fun et c’est ça l’important, de ne pas trop se mettre de pression”».

Kétel Assé, lui, pouvait surtout compter sur la présence de sa mère. «C’est rare qu’elle vienne me voir jouer au football. Je suis content qu’elle soit là», a-t-il déclaré les larmes aux yeux, tout en expliquant que sa mère ne venait pas souvent aux matchs de peur de voir son fils se faire blesser.  

+

KÉTEL ASSÉ

  • Grandeur: 6’, 6”
  • Poids: 311 livres
  • Main: 9” 4/8
  • Bras: 343/8
  • Course de 40 verges: 5,35 s
  • Navette: 5,48 s
  • Trois cônes: 8,24 s 
  • Saut vertical: 26,5”
  • Développé couché (225 lb): 26 reprises 

ADAM AUCLAIR

  • Grandeur: 6’, 2”
  • Poids: 213 livres
  • Main: 8” 6/8
  • Bras: 322/8
  • Course de 40 verges: 4, 64 s
  • Navette: 4,50 s
  • Trois cônes: 6,90 s
  • Saut vertical: 36“
  • Développé couché (225 lb): 18 reprises