«Sherbrooke a une équipe physique et fière, leur jeune quart-arrière a progressé, ils sont forts en défensive, se préparent bien et jouent avec intensité», analyse l’entraîneur du Rouge et Or, Glen Constantin.

Match à importance relative

Si le dernier match de la saison régulière n’a aucune incidence au classement pour le Rouge et Or de l’Université Laval, il en va tout autrement pour le Vert & Or. Dans le coin rouge, on est déjà assuré de terminer au premier rang du classement de football universitaire du RSEQ; dans le coin vert, on cherche encore à obtenir un laissez-passer pour les séries éliminatoires. Le défi est de taille pour Sherbrooke, qui avait subi un revers de 41-10 contre Laval en ouverture de calendrier. Reste à voir, maintenant, si le Vert & Or sera en mesure de répéter son exploit d’il y a deux semaines, lorsque la formation sherbrookoise a battu les Carabins de Montréal.

ÉVITER LE PIÈGE

Même s’il n’y a pas d’enjeu au classement pour lui, le Rouge et Or n’a pas l’intention de tomber dans le piège de la facilité, samedi, contre le Vert & Or.

«Il s’agit d’un match sans lendemain pour Sherbrooke, ils vont donc tout laisser sur le terrain. Ça ne donne rien d’avoir les regrets du lundi et ce n’est pas dans la saison morte que tu utiliseras ton jeu truqué», illustrait l’entraîneur-chef Glen Constantin.

Ses joueurs seraient bien mal avisés d’aborder cette dernière rencontre avec une surdose de confiance. Malgré le titre de champion de la conférence dans la poche, l’Université Laval a l’intention de se présenter à Sherbrooke pour gagner.

«On veut entrer dans les séries sur une note positive et on se doit d’avoir une belle prestance. Nous poursuivons notre progression, mais on est encore loin d’où l’on veut être», ajoutait le grand manitou des champions en titre de la Coupe Vanier.

Selon Constantin, le Vert & Or présente une équipe à deux visages, capable de battre les meilleurs clubs de la Ligue, et la semaine suivante, s’incliner contre une formation moins dominante.

«Sherbrooke a une équipe physique et fière, leur jeune quart-arrière a progressé, ils sont forts en défensive, se préparent bien et jouent avec intensité. Ils ont montré pouvoir battre de bonnes équipes. De notre côté, on veut jouer selon nos standards. Si nos intentions sont de disputer un match parfait, on peut en avoir un bon.»

Constantin veut donc que sa troupe connaisse un bon début à chaque demie, «car dans un match serré, c’est important de bien faire dans les 10 premières minutes du troisième quart afin de couper tout espoir de retour», estimait-il.

Le Vert & Or pourrait faire d’une pierre deux coups, samedi : accéder aux séries et battre l’UL pour la première fois de son histoire. Si jamais le Rouge et Or parvenait à accorder du repos à ses réguliers pendant le match, c’est qu’il aura mis fin au rêve de l’adversaire. «On va faire cela si le match nous le permet afin d’éviter les blessures à certains joueurs et offrir l’occasion à d’autres de faire leurs preuves», ajoutait celui qui, après une semaine où les émotions étaient fortes, n’a pas noté de baisse d’intensité depuis la victoire contre Montréal. Pariez qu’il a quand même mis ses joueurs en garde contre une telle pensée! Carl Tardif

EN CHIFFRES:

  • Rouge et Or de Laval
  • Fiche : 6-1 (1er)
  • Dernier match : victoire de 16-3 contre Montréal
  • Points pour : 266
  • Points contre : 62
  • Verges gagnées : 2699 (1454 au sol, 1245 par la passe)
  • Verges accordées : 1700 (643 au sol, 1057 par la passe)
On ne mettra pas d’attention particulière parce que c’est le Rouge et Or. C’est comme les autres organisations qu’on a affrontées», indique l’entraîneur du Vert & Or, Mathieu Lecompte.

LE TOUT POUR LE TOUT

Le Vert & Or abordera le dernier match de la saison avec son destin entre les mains : une défaite et il est exclu des séries, une victoire et il participe à l’après-saison.

Peu importe le résultat, l’entraîneur Mathieu Lecompte avoue qu’il est fier de ses protégés. «Il n’y a pas deux Vert & Or», lance d’entrée de jeu l’entraîneur Mathieu Lecompte lorsque questionné à propos de la défaite de 27-19 contre les Stingers de Concordia qui a suivi la surprenante victoire de 23-15 contre la grosse machine des Carabins de l’Université de Montréal. «Il y a seulement la jeune équipe du Vert & Or. N’oublions pas que c’est un gros challenge physique pour les joueurs dans le Réseau de sport étudiant du Québec [RSEQ]. Je lève mon chapeau à tous les jeunes qui ont accepté de jouer chez nous. N’oublions pas que dans la plupart de nos matchs, ça s’est réglé au quatrième quart», souligne-t-il en indiquant qu’il devait composer avec un effectif de 70 joueurs, ce qui n’est pas énorme quand des blessures surviennent comme ça a été le cas cette année chez les Sherbrookois. 

«On a de bons jeunes quarts-arrière, mais il y a des matchs où on n’a pas eu accès à ces quarts-arrière à cause d’impacts qu’ils avaient reçus», poursuit-il à propos d’Anthony Robichaud et de Zachary Cloutier. «On ne saura jamais le potentiel qu’on aurait atteint cette saison sans les blessures à des joueurs-clés. On n’a pas pu fonctionner à plein régime tout le temps», souligne Lecompte. «C’est un long processus quand tu acceptes de bâtir avec de jeunes joueurs. Il faut passer par des défaites causées par de petits détails pour finalement apprendre à gagner», analyse l’entraîneur.

Il précise que la victoire contre les Carabins ne l’a pas surpris même si elle a surpris plusieurs amateurs de football universitaire. «Je ne suis pas du tout surpris compte tenu des heures et des efforts que les joueurs ont investis cette saison», explique-t-il, ajoutant qu’il aborde aussi avec confiance cet affrontement contre le Rouge et Or. «Pour nous, ce sont toutes de bonnes équipes que nous avons rencontrées cette année. La qualité de la ligue est au rendez-vous. On ne mettra pas d’attention particulière parce que c’est le Rouge et Or. C’est comme les autres organisations qu’on a affrontées», conclut-il. Ian Bussières

EN CHIFFRES

  • Vert & Or de Sherbrooke
  • Fiche : 2-5 (5e rang)
  • Dernier match : défaite de 29-17 contre Concordia
  • Points pour : 125
  • Points contre : 172
  • Verges gagnées : 2096 (706 au sol, 1390 par la passe)
  • Verges accordées : 2249 (1327 au sol, 1820 par la passe)