Nommée athlète par excellence au pays, mercredi, Sarah-Jane Marois a hérité du titre de joueuse du match pour l’UL avec 17 points, le même nombre que sa coéquipière Claudia Émond.

Les basketteuses du R et O atteignent le carré d'as

Le Rouge et Or a fort bien entrepris le Championnat U SPORTS de basketball féminin, jeudi soir à Toronto, en renversant les Rams de Ryerston par 73-51 pour accéder à la demi-finale canadienne, samedi soir.

Ce premier défi était de taille pour le Rouge et Or, qui disputait à la victoire au club hôte et la troupe de Guillaume Giroux l’a passé d’une main de maître.

«On affrontait une équipe grande et costaude, le genre qu’on ne voit pas souvent en saison. Nous avions un grand respect pour Ryerston, mais on savait que notre vitesse les dérangerait. On s’en sort avec quelques bleus, mais on s’est très bien battu», estimait l’entraîneur-chef, rejoint après le match.

Le Rouge et Or a mis quelques minutes avant de se mettre en marche, une poussée de 11-1 au premier quart leur permettant retourner au banc avec une priorité de 21-11 après 10 minutes. Une légère sortie du plan de match en début de seconde moitié a permis à Ryerston de s’approcher à neuf points, mais le Rouge et Or a ouvert la machine avec huit points sans réplique en fin de troisième quart pour repousser les Rams à 17.

«On a joué plus petit et de façon rapide, et ça s’est mis à tourbillonner. Il ne fallait pas les laisser revenir de l’arrière à ce moment», notait celui qui a pu limiter le temps de jeu de tout le monde au quatrième quart en raison d’une avance confortable.

Fait étonnant, Ryerston a bouclé le match sans avoir réussi un seul lancer de trois points, l’UL obtenant un taux de réussite de 40 % à cette ligne.

Encore Sarah-Jane Marois

Nommée athlète par excellence au pays, mercredi, Sarah-Jane Marois a hérité du titre de joueuse du match pour l’UL avec 17 points, le même nombre que sa coéquipière Claudia Émond.

«Je suis content pour Sarah-Jane parce qu’elle l’a fait devant un gros parterre au lendemain d’un très bel honneur. Les gens ont vu qu’elle était une joueuse d’exception», confiait Giroux en qualifiant d’exceptionnel le rendement de Marois et d’Émond dans ce match.

«On a joué un très bon match, on était bien préparé. Ça fait une semaine qu’on pratiquait en fonction de cet affrontement. Le quart de finale, c’est toujours le match un peu plus stressant. D’autant plus que Ryerson a été classé deuxième au pays toute l’année. On commence à être habituées à jouer sous pression», soulignait pour sa part Marois.

Le Rouge et Or croisera le fer avec Ottawa en demi-finale. Les Gee Gee’s ont devancé l’UL au sommet du top 10 en toute fin de saison. «Peu importe l’adversaire, toutes les équipes ici sont fortes», notait celui dont la troupe en est à sa troisième présence d’affilée au 8 Ultime et qui l’a emporté contre Ottawa en match préparatoire, l’automne dernier.