Auteure de 11 attaques marquantes vendredi soir contre Calgary, Alice Cloutier a été choisie joueuse du match pour le Rouge et Or.

Le Rouge et Or livre une belle bataille, mais plie face aux Dinos

Le Rouge et Or s’est bien battu en ouverture du Championnat canadien de volleyball féminin, vendredi au PEPS, mais l’équipe hôtesse a dû s’avouer vaincue en trois manches face à la meilleure équipe au pays cette saison : les Dinos de Calgary.

«On y a cru pendant un bon bout de temps. On a eu deux bonnes manches. Je savais qu’on avait des chances de les battre, mais il fallait être très patient et discipliné», a lancé l’entraîneur Olivier Caron après la défaite (27-25, 25-21, 25-11) des siennes en quart de finale. Présent en raison de son statut d’équipe hôtesse, le Rouge et Or (16-8 cette saison) avait une grosse commande face aux Dinos (26-3), équipe favorite du tournoi à huit équipes. 

«Les filles ont vraiment travaillé fort. Tu voyais qu’il y avait du chien en arrière», a salué Caron. Devant une foule bruyante dans un amphithéâtre-gymnase bien rempli, les favorites locales ont réussi à donner chaud aux imposantes joueuses des Dinos lors de la première manche. Elles ont effacé des retards de 20-13 et 24-19 pour créer l’égalité 24-24, avant de laisser Calgary s’enfuir avec la manche. 

«Je pense que la foule nous donnait du rythme sur des points critiques. L’énergie que ça nous donnait, ça aide», a mentionné l’entraîneur. «Dans la deuxième manche, par contre, on a eu sept erreurs directes et c’était de mauvaises erreurs. Tu en enlèves trois là-dedans et c’est 25-24. Il y a des ballons qu’on aurait dû garder en jeu.»

Cloutier brille

Auteure de 11 attaques marquantes dans le match, la capitaine et finissante Alice Cloutier a mené la charge pour le Rouge et Or, étant nommée joueuse du match dans la défaite. Une performance que n’a pas manqué de souligner Caron. 

«Il y a peut-être eu un peu trop d’erreurs, mais on a bien joué comme équipe durant les deux premières manches. On affrontait une très bonne équipe. La troisième manche, on s’est comme un peu laissé aller. On dirait qu’on y croyait plus», a mentionné Cloutier après la rencontre. 

En ronde consolation, comme les Carabins

Le Rouge et Or a maintenant rendez-vous avec UBC-Okanagan en demi-finale consolation, samedi à 15h, au PEPS. Les Dinos croiseront pour leur part le fer avec Ryerson en demi-finale, à 20h. Questionné à savoir si un travail de motivation devait être fait auprès de ses joueuses avant le match consolation, Caron ne semblait pas s’inquiéter. 

«Ça appartient aux joueuses. C’est leur poutine à eux autres. Nous, les entraîneurs, on les accompagne et on les prépare. Mais l’énergie va devoir venir de leur groupe de 14.»

Plus tôt vendredi, les tombeuses du Rouge et Or en finale québécoise, les Carabins de l’Université de Montréal, ont subi la défaite en cinq manches face aux Pandas de l’Université de l’Alberta. Les Montréalaises avaient pourtant pris l’avance deux manches à zéro, mais elles devront maintenant se battre pour la cinquième position du Championnat canadien dans la partie consolation du tableau. Elles ont rendez-vous avec Dalhousie, samedi, à 13h, tandis que les Pandas affronteront les championnes en titres, les Thundebirds de UBC, à 18h, avec une place en finale canadienne en jeu.