En cette première journée de camp d’entraÎnement, Glen Constantin était visiblement heureux d’accueillir ses joueurs et de reprendre le boulot.

La Coupe Vanier à Québec, une motivation supplémentaire pour le Rouge et Or

Les années passent, les joueurs changent, mais le but ultime du Rouge et Or demeure le même : décrocher la Coupe Vanier. Et il n’y a pas de doute que l’amertume qu’a laissée la défaite en finale face aux Mustangs de Western l’automne dernier et l’opportunité de gagner le titre national devant leurs partisans constitueront les deux principales sources d’inspiration des représentants de l’Université Laval.

«Dans le sport amateur, jouer un match de championnat devant ta foule, c’est toujours une expérience spéciale», a confié l’entraîneur--chef Glen Constantin. «Quand il est venu parler aux joueurs hier [jeudi], Jacques Tanguay a expliqué que c’est d’ailleurs ce qui le motivait à travailler pour obtenir la présentation des ces rencontres à Québec.»

Constantin espère que ses hommes se serviront de la présentation de la grande finale comme source de motivation et surtout pas comme source de pression.

Revenant sur la défaite de 2017, il a avoué que son équipe n’en parlait pas beaucoup. Quand il en était question, l’emphase était mise sur l’importance de se remémorer le sentiment que le revers avait engendré chez chacun, particulièrement lors des journées plus difficiles.

«On n’a pas d’amertume. On s’en sert comme motivation. On dit aux gars de ne pas gaspiller ce feeling-là, le feeling qu’ils avaient eu pendant toute la saison 2017, que celui-ci allait leur servir plus tard.»

Tous les espoirs permis

Le camp d’entraînement 2018 s’est enfin amorcé. Et le mot enfin n’est pas de trop. Car même si l’exercice tenu vendredi marquait le début officiel de la saison, celle-ci s’était amorcée il y a plusieurs mois déjà avec le recrutement des nouveaux joueurs.

«Aujourd’hui, c’est une journée plaisante pour les coachs parce que l’on fait ce qu’on est payé pour faire : du football», a lancé Constantin. «Il y a beaucoup d’énergies qui ont été mises et de travail qui a été fait dans la préparation autant technique que stratégique. Et c’est le fun de pouvoir être en action.»

Comme chaque année, le Rouge et Or doit composer avec la perte de vétérans, mais aussi avec l’arrivée de recrues qui viendront épauler les joueurs de premier plan. Pour Constantin, il était évidemment encore trop tôt pour faire une évaluation définitive de sa troupe.

«On est quand même content de ce que l’on a comme effectifs. Chaque fois que tu peux compter sur un quart-arrière d’expérience de cinquième année comme Hugo Richard, tu sais que tu aura du talent et de la force de caractère en attaque et c’est rassurant.

«En défensive, on est chanceux d’aligner Adam Auclair, le joueur défensif par excellence au Canada et Mathieu Betts, le joueur de ligne de l’année au pays. Mais il y a aussi beaucoup de belles pièces — des Gabriel Ouellet, Vincent Desjardins et cie — qui vont nous permettre d’avoir une bonne défensive. Et a chaque fois que tu as une bonne unité défensive et un bon quart-arrière, tous les espoirs sont permis.»

+

UN ENTRAÎNEMENT PAR JOUR

Il fut une époque où les joueurs du Rouge et Or sautaient sur le terrain deux fois par jour lors du camp. Cette année, un seul entraînement quotidien est au menu. «C’est une question de gestion des énergies et des corps», a expliqué Glen Constantin. Avec plus de 80 joueurs au camp, on pense que nous pourrons maximiser notre travail avec des entraînements un peu plus longs. Par la suite les gars auront tout l’après-midi et toute la soirée pour se reposer. Car même s’ils auront plus de réunions, physiquement leurs journées seront moins exigeantes.» L’entraînement de vendredi était le premier d’une série de huit menant au match hors-concours que le Rouge et Or livrera aux Gryphons de Guelph le 18 août au Stade TELUS (13h).

+

QUELQUES DÉPARTS

Quatre-vingt-un joueur composent la formation 2018 du Rouge et Or. De ce nombre, 21 font leurs débuts avec la formation lavalloise, qui a appris dans les dernières heures qu’elle devrait renoncer à quelques joueurs, dont Christophe Bouchard, un demi de coin en qui l’équipe fondait de grands espoirs, qui a décidé de prendre sa retraite afin de se consacrer à ses études. Victime d’une commotion cérébrale, il n’avait disputé qu’un match en 2017 avec le Rouge et Or. Arthur Fraser Baikie (garde), Victor Lecomte (secondeur), Yvan Hakizimana (secondeur) et Louis-Pierre Ouellet (demi défensif) ont aussi décidé d’accrocher leurs crampons. Quant à Benjamin Garand-Gauthier, victime d’une déchirure au tendon d’Achille lors du match du Défi Est-Ouest en mai, il n’a pu sauter sur le terrain du PEPS vendredi en compagnie de ses coéquipiers. Le centre-arrière joue de malchance, lui qui avait a raté toute la saison 2016 en raison d’une sévère blessure à un ischio-jambier. Blessé avant le début du camp, il avait repris l’entraînement à la mi-saison mais il n’avait pas été en mesure d’effectuer un retour au jeu.  

LIRE AUSSI : HUGO RICHARD VIT AU JOUR LE JOUR