Dimanche, le demi défensif Zack Fitzgerald (à gauche) affrontera pour la première fois les Carabins, pour qui jouent neuf de ses anciens coéquipiers collégiaux, sur le terrain du Stade Telus.

Fitzgerald a hâte d'affronter ses anciens coéquipiers

On peut dire que Zack Fitzgerald a le logo du Rouge et Or dans le cœur, mais sur son abdomen, c’est le mot «Montréal» qui est tatoué.

Pour le demi défensif de 22 ans, un affrontement contre les Carabins de l’Université de Montréal, qui seront les visiteurs au Stade Telus dimanche, revêt toujours un cachet particulier. Natif de la métropole, il a joué son football collégial avec les Cheetahs du collège Vanier avant d’aboutir à l’Université Laval. 

L’an dernier, à sa première saison avec le Rouge et Or, il n’avait cependant disputé aucun des matchs locaux contre les Carabins en raison d’une blessure. «Ce sera une première expérience pour moi. On se prépare pour un gros match et je crois que ce sera un gros match pour les deux équipes», poursuit celui qui revoit des visages connus à chaque fois qu’il affronte les protégés de Danny Maciocia.

Silence radio

«Il y a chez les Carabins des gars avec qui j’ai joué au cégep et que je connais depuis des années. Durant la semaine préparatoire à un match Rouge et Or-Carabins, on ne se parle pas. On se dit que c’est sur le terrain qu’on se verra», raconte Fitzgerald à propos de ses amis portant l’uniforme bleu et blanc et à qui il recommence à adresser la parole une fois la partie terminée.

Redha Kramdi, Mathieu Boucher, Khalil Kerr, Brian Harelinama, Bénédicte Cayo, Jordan Perrin, François Hamel, Ryth-Jean Giraud et Claude-Adler Joseph sont les anciens Cheetahs qui évoluent maintenant avec l’équipe de l’Université de Montréal.

«Sur le terrain, il n’y a pas d’amis. Il y a aussi avec les Carabins des gars contre qui j’ai joué au cégep. Eux, c’est plus facile de les voir comme des adversaires», poursuit Fitzgerald, sourire en coin. Histoire de faciliter la tâche à l’ancien du Collège Vanier, les Carabins comptent d’ailleurs un nombre beaucoup plus élevé d’ex-porte-couleurs des Spartiates du Vieux-Montréal, les ennemis jurés des Cheetahs...

Peu importe, Fitzgerald sait cependant que les footballeurs qui seront de l’autre côté du terrain sont talentueux. «Quand tu es un demi défensif, tu dois respecter les athlètes, respecter les receveurs de passes. Il ne faut pas se laisser intimider par le talent, mais il faut tout de même respecter le talent», philosophe-t-il à propos des Régis Cibasu, Antoine Mailhot et Louis-Mathieu Normandin, qui font partie des cibles préférées des quarts-arrières montréalais.

Avantage du terrain

De plus, après deux matchs sans grande opposition, des gains de 53-7 et 53-2 contre McGill et Concordia, Fitzgerald avoue également qu’il a hâte de disputer un match enlevant avec comme enjeu le premier rang du classement général.

«Ce n’est pas du tout la même ambiance, pas la même énergie durant le match et ce n’est pas la même semaine de préparation non plus à l’approche d’une partie contre les Carabins. Contre eux, on sait que chaque jeu compte, que ce sont des matchs où l’équipe qui fait le moins d’erreurs l’emporte.

«Et on veut l’avantage du terrain pour les séries. Les entraîneurs n’ont pas à nous rappeler que c’est ce qui est en jeu. On en est conscient», poursuit-il. Ayant battu les Carabins 12-7 à leur premier affrontement, le Rouge et Or doit les battre de nouveau ou perdre par moins de cinq points pour conserver cet avantage si les deux formations terminent avec la même fiche.

D’ailleurs, grâce à cet éventuel avantage du terrain et au fait que le match de la Coupe Vanier ait lieu à Québec cette année, les joueurs du Rouge et Or pourraient voir le Stade Telus et leurs partisans assez souvent durant les séries s’ils se rendent jusqu’au bout. «Oui, on pourrait jouer plusieurs matchs à la maison durant les séries. Mais je vais être honnête, passer les séries à la maison, je ne pense pas encore à ça, car il reste encore plusieurs matchs à disputer.»

+

ÉMILE CHÊNEVERT, JOUEUR DÉFENSIF DE LA SEMAINE

Émile Chênevert a été nommé joueur défensif de la semaine par le sport interuniversitaire canadien pour sa performance contre les Stingers de Concordia. L’étudiant en médecine et joueur de ligne défensive du Rouge et Or s’est distingué samedi avec deux interceptions au troisième quart. Sa première a permis à son équipe de reprendre le ballon à la ligne de 29 verges des Stingers, puis de marquer un touché trois jeux plus tard. Chênevert a aussi intercepté une passe d’Adam Vance qu’il a retournée sur 37 verges pour un touché. Le joueur de 22 ans compte maintenant trois interceptions cette année et a ajouté un plaqué en solo lors de la victoire de 53 à 2 contre les Stingers.

Chênevert a battu les secondeurs Cole Benkic (Cougars de Regina), Job Reinhart (Gryphons de Guelph) et Damian Halstead (Mounties de Mount Allison), qui étaient également en lice pour le titre de joueur défensif de la semaine. Le quart-arrière Adam Sinagra (Dinos de Calgary) et le botteur Clark Green (Lancers de Windsor) ont respectivement remporté le titre pour les joueurs offensifs et les membres des unités spéciales.