Mathieu Betts, que l’on voit brandir à bout de bras la Coupe Vanier le 24 novembre après la victoire contre les Mustangs de Western, a délogé Jonathan Kongbo comme espoir numéro un au pays.

Betts no 1 au Canada

Le joueur de ligne défensive Mathieu Betts est devenu le premier joueur du Rouge et Or de l’Université Laval à figurer au premier rang de la liste du bureau de recrutement amateur de la Ligue canadienne de football (LCF) en vue du repêchage qui aura lieu ce printemps.

En plus d’avoir battu de nombreux records, dont celui pour le nombre de sacs du quart en carrière au Québec et en Ontario avec 35,5, Betts est devenu cette année le premier joueur de l’histoire à remporter trois ans de suite le trophée J.P. Metras remis au meilleur joueur de ligne universitaire au Canada et le premier joueur à rafler quatre prix majeurs en carrière : ses trois trophées Metras et le prix Peter Gorman (recrue de l’année), en 2015.

Il figure en tête de la deuxième liste annuelle du bureau de recrutement amateur de la LCF, rendue publique jeudi. Il est le premier joueur d’une université canadienne à occuper cette position depuis le Nigérian David Onyemata, un produit des Bisons de l’Université du Manitoba, en 2016. Le plaqueur défensif évolue depuis trois ans avec les Saints de La Nouvelle-Orléans, dans la NFL.

Deux autres Rouge et Or

Betts a détrôné un autre joueur de ligne défensive, Jonathan Kongbo (Surrey, C.-B,), qui s’aligne avec les Volunteers de l’Université du Tennessee. Il dominait le dernier classement paru au mois d’août. Kongbo figure maintenant au quatrième rang, derrière le joueur de ligne offensive albertain Shane Richards (Cowboys de l’Université d’Oklahoma State) et le receveur de passes Justin McInnis (Pierrefonds), qui évolue avec les Red Wolves de l’Université d’Arkansas State.

Deux autres porte-couleurs du Rouge et Or font partie du top 20, à savoir le receveur de passes Alexandre Savard, en septième place, et le joueur de ligne offensive Samuel Thomassin, tous deux originaires de la capitale. Savard a dominé les receveurs du Rouge et Or avec quatre touchés cette année, accumulant 105 verges en six réceptions en plus de deux attrapés pour 16 verges de gains durant les éliminatoires. Quant à Thomassin, il a mérité une place sur la première équipe d’étoiles du réseau U Sports.

Trois autres Québécois font aussi partie du classement. Le receveur de passes montréalais Hergy Mayalka (Huskies de l’Université du Connecticut) occupe le sixième rang; le joueur de ligne offensive Maurice Simba Bibaku, des Stingers de Concordia et résident de Laval, est 11e, et Jamie Harry, un demi défensif originaire de Lachine qui s’aligne avec les Gee-Gee’s de l’Université d’Ottawa, est en 15e place.

Le bureau de recrutement de la LCF, composé de dépisteurs, de directeurs du personnel des joueurs et de directeurs généraux des neuf équipes de la ligue, publie trois classements chaque année, en août, décembre et avril.