Alexandre Savard renonce aux séances de repêchage à venir dans quelques jours et accroche ses souliers à crampons.

Alexandre Savard prend sa retraite

Arrivé aux portes du football professionnel, Alexandre Savard prend sa retraite.

Dans un communiqué publié mardi en fin d’après-midi, le Rouge et Or de l’Université Laval a annoncé que son ancien receveur de passes et ailier rapproché renonce aux séances de repêchage à venir dans quelques jours et qu’il accroche ses souliers à crampons.

On y parle de «raisons médicales», mais rien de plus pour celui qui se classait 20e parmi les meilleurs espoirs en vue du prochain repêchage de la LCF et qui nourrissait même des ambitions d’atteindre la NFL.

Sa charpente de 6’ 5” et 242 lb n’étant pas sans rappeler celle de son ex-coéquipier Antony Auclair, qui évolue maintenant dans la NFL avec Tampa Bay, Savard avait attiré l’attention des éclaireurs, à sa dernière campagne universitaire. La NFL tient son repêchage de jeudi à samedi et la LCF le jeudi suivant, le 2 mai.

Savard n’a pas pris part au pro day tenu au PEPS le 11 mars, avec Mathieu Betts et Samuel Thomassin, soi-disant à cause d’une blessure à la cuisse. Les Jaguars de Jacksonville de la NFL voulaient venir à Québec expressément pour l’observer. Savard ne s’est pas présenté non plus au camp d’évaluation de la LCF à Toronto, du 22 au 24 mars.

L’athlète de Québec a subi une commotion cérébrale lors de son passage en Californie pour le Collegiate Bowl organisé par l’Association des joueurs de la NFL, à Pasadena, mi-janvier. Une chance de se faire voir par les 32 formations de la grande ligue anéantie par un contact à l’entraînement. On ne l’a pas revu depuis en situation de jeu.

«C’est une décision difficile à prendre, mais c’est la meilleure pour moi dans les circonstances», affirme Savard, dans le communiqué sans autre détail sur son état de santé.