De retour d’une commotion cérébrale, Justine Pelletier (au centre) a obtenu le titre de joueuse du match.

Rouge et Or rugby: un pas de plus vers la finale

Le Rouge et Or de l’Université Laval a franchi avec succès la première ronde du Championnat U Sports de rugby féminin, mercredi, à Ottawa, en l’emportant 32-12 contre les Thunderbirds d’UBC.

En vertu de ce succès en quart de finale, la formation dirigée par Kevin Rouet a rendez-vous avec les Griffons de Guelph, tombeuses des championnes en titre tout juste avant son entrée en scène.

«Après avoir fini 2en 2017 et 4en 2018, on n’a jamais caché que notre objectif était de remporter le championnat canadien, cette année. C’est bien parti», admettait l’entraîneur-chef à propos du résultat du jour.

Confrontées à une équipe plus costaude, les filles du Rouge et Or n’ont pas reculé devant le défi physique que les joueuses de la Colombie-Britannique représentaient. À la demie, l’UL avait une avance confortable de 19-0 et n’a cédé que deux essais en fin de match.

«On savait que les filles de UBC étaient très fortes physiquement, mais on a su les agresser en défensive dès le départ. Même si elles étaient plus costaudes, on a pu les bloquer, ce qui a eu pour effet de les empêcher de prendre leur rythme», notait Rouet.

Le Rouge et Or a ouvert la marque dès le départ avec un essai de Nele Pien pour doubler son avance à la 15e minute à la faveur de Laurence Chabot. Puis, Anabelle Parent a fait 19-0 avec le troisième essai d’affilée de l’UL.

Et le Rouge et Or n’allait pas se contenter de cela. Dès la reprise du jeu, elles ont ajouté 10 autres points avant de voir l’adversaire briser la glace avec 10 minutes à faire au match. Il était trop peu trop tard pour UBC.

«Ce ne fut pas notre meilleure performance, mais on a joué d’une manière intelligente. Nous avons été solides en défensive et on a produit dans les moments opportuns. L’important, c’était de l’emporter. Parfois, on ne le fait pas toujours de la bonne manière, mais en prenant les devants rapidement, on a aussi pu reposer plusieurs filles pour le match de vendredi.»

Voilà, le Rouge et Or croisera Guelph sur sa route à la suite de la victoire des Griffons sur St. Francis Xavier, qui tentait de devenir la première équipe à remporter le titre canadien à sept reprises. Ce sera pour une prochaine fois, dans son cas.

«St. Francis Xavier était champion en titre, mais Guelph a aussi connu une très bonne saison en finissant deuxième de sa conférence, comme nous. Elles ont très bien négocié avec StFX. Le défi ne sera pas plus facile contre Guelph au lieu de St. Francis Xavier, mais s’il y a un point positif à les affronter, c’est qu’on les connaît un peu plus. Comme nous, elles sont capables de bien bouger le ballon», analysait-il à propos des Gryphons, qui avaient perdu en finale contre les X-Women, l’an passé.

De retour d’une commotion cérébrale, Justine Pelletier a obtenu le titre de joueuse du match. Le Rouge et Or a été en mesure de partager le temps de jeu et de sortir de cette première ronde en bonne santé.

Jeudi, il n’y a pas de match au programme à ce Championnat U Sports disputé à l’Université d’Ottawa. La journée de repos coïncidera avec le banquet des étoiles, où Rouet est en nomination pour le titre d’entraîneur de l’année tandis que Fabiola Forteza est l’une des finalistes dans la catégorie athlète-étudiante par excellence.