Rouge et Or: retour au jeu inattendu de Laramée-Trottier

Marialye Laramée-Trottier n'a pas joué un vrai match de soccer en trois ans. Une vie pour celle qui a déjà participé à la Coupe du monde des 17 ans et moins. Mais la grande défenseure centrale revient à ses premières amours. C'est avec le Rouge et Or qu'elle amorce son retour.
Article: SoccerMarialye
Un retour inattendu. Membre des sélections régionales depuis son jeune âge, elle a joué collégial AAA chez les Élans de Garneau, dans la W-League avec l'Amiral de Québec et les Comètes de Laval, ainsi qu'au sein du très sélect programme de l'équipe canadienne de 2007 à 2009.
Des succès qui l'ont portée jusqu'à l'Université West Virginia, dans la NCAA. Elle y bénéficiait d'une bourse d'études complète. «Un jour, durant un entraînement, j'ai quitté le terrain. Tout simplement. J'étais tannée. Ça faisait un an que ma passion diminuait et que ça ne revenait pas», raconte celle qui, jusqu'à ce moment, pensait «arrêter le soccer à 100 ans».
«J'ai essayé d'autres choses.» Fitness, muay thaï, volleyball, course à pied, même salsa! «Je me suis rendue compte que le soccer reste le plus beau sport. Et je n'ai vraiment pas perdu le tour. J'ai plus de maturité et plus de puissance. Je n'ai jamais botté aussi fort que ça!»
Appel surprise
L'athlète de maintenant 21 ans songe à revenir depuis six mois. Mais quand elle a appelé l'entraîneur de l'équipe féminine de ballon rond de l'Université Laval, Helder Duarte, la semaine dernière, la surprise a été totale pour lui. «Je ne suis pas contre de l'intégrer à l'équipe, au contraire. Elle était une joueuse de premier plan et elle a vraiment l'air motivée», atteste-t-il de son côté.
Duarte avoue toutefois que sa longue inactivité et son arrivée tardive jouent en sa défaveur. «Ça va lui prendre environ un mois à retrouver son niveau. On va être rendu à la fin de la saison. Est-ce qu'on va risquer de lui faire perdre une année d'admissibilité?» se questionne le coach.
«Et je ne veux rien lui promettre. On a formé l'équipe le 23 août. Je dois être équitable. Si je la faisais passer devant les autres, ça irait à l'encontre des valeurs que je prône auprès des filles qui sont là depuis le début. Je suis prêt à ce qu'elle s'entraîne avec nous et on va voir comment ça va aller.»
Surtout qu'après un début de campagne difficile, le Rouge et Or (3-0-2) connaît ses meilleurs moments avec trois victoires consécutives, les deux dernières aux pointages de 8-0 et 7-0. Le duel face aux Carabins (4-0-1), classées premières au Canada, cet après-midi, à Montréal, permettra à Duarte d'avoir l'heure juste sur sa troupe.
Laramée-Trottier comprend la situation et l'accepte. Mardi, elle prendra part à son premier entraînement avec l'équipe. Si ça ne dépendait que d'elle, elle serait sur le terrain dès vendredi, contre Concordia. «Pour moi, c'est clair et net que je pourrais faire la job», glisse la sportive de 5' 9''.