Nommé la semaine dernière meilleur joueur de ligne universitaire au Canada pour une troisième saison consécutive, Mathieu Betts été invité à la fois au Collegiate Bowl, présenté à Pasadena, en Californie, et au East-West Shrine Game, joué à St. Petersburg, en Floride.

Rouge et Or: Betts suit les pas de Duvernay-Tardif et Auclair

Invité à des matchs d’étoiles universitaires aux deux extrémités des États-Unis le même jour, Mathieu Betts a choisi le Shrine Game, en Floride. Il suit là les pas de son ex-coéquipier du Rouge et Or Antony Auclair et de Laurent Duvernay-Tardif, aujourd’hui tous deux dans la NFL.

Rares dans l’histoire sont les Canadiens à avoir été conviés à la fois au Collegiate Bowl, présenté au stade Rose Bowl de Pasadena, en Californie, et au East-West Shrine Game, joué au Tropicana Field de St. Petersburg, en Floride. Mais ces deux rencontres vitrines pour les équipes de la NFL se tiennent en même temps, le samedi 19 janvier, à plus de 4000 km de distance!

Ailier défensif étoile de l’Université Laval, le gaillard de 6’3” et 250 livres a été nommé la semaine dernière meilleur joueur de ligne universitaire au Canada pour une troisième saison consécutive, une première. Des observateurs de la NFL sont déjà venus le voir en action à Québec, dont ceux des Saints de La Nouvelle-Orléans.

Tout un honneur

«Ce genre d’expérience va m’ouvrir encore plus les yeux au sujet de la prochaine étape. Ça devient plus tangible de penser à une carrière professionnelle. Je suis conscient de ma chance et je compte bien faire de mon mieux pour en tirer profit», a commenté Betts, dans un communiqué du Rouge et Or.

«C’est tout un honneur pour Mathieu», dit son entraîneur-chef Glen Constantin qui, à la suite du récent triomphe en finale de la Coupe Vanier, a qualifié Betts de «meilleur joueur défensif dans l’histoire du programme».

«Dans son cheminement, il est impératif de se mesurer à des athlètes de niveau supérieur admissibles au prochain repêchage de la NFL. La première impression des gens, c’est que le calibre ici est inférieur. Alors je suis persuadé que ce sera bénéfique pour lui, comme ça l’a été par le passé pour plusieurs athlètes de chez nous, comme Antony Auclair», poursuit Constantin, lui-même un spécialiste de la défensive.

«La rapidité de Mathieu, son intensité, ses qualités en poursuite du quart-arrière, je pense que ce sont des éléments qui vont ressortir. C’est aussi une belle occasion pour lui de jouer sur les unités spéciales, ce qu’il n’a pas fait beaucoup ici parce qu’on le ménageait pour la défensive», mentionne le pilote du Rouge et Or.

Après seulement quatre campagnes sur une possibilité de cinq, Betts a établi cet automne un record du football universitaire canadien avec 35,5 sacs en carrière. Il était de plus classé en septembre au deuxième rang des meilleurs espoirs en vue du repêchage de la Ligue canadienne (LCF) de mai prochain et premier parmi ceux évoluant au nord de la frontière.

Des précédents

Avant Betts, l’ailier rapproché Auclair (2017), le garde Charles Vaillancourt (2016), l’ailier défensif Arnaud Gascon-Nadon (2012), le plaqueur Étienne Légaré (2009), le secondeur Éric Maranda (2008) et le garde Carl Gourgues (2004) sont les autres joueurs du Rouge et Or à avoir participé au Shrine Game. Seul Auclair a ensuite atteint la NFL, les autres faisant plutôt leur place dans la LCF.

Chaque année depuis 1985, quelques joueurs du football universitaires canadiens sont invités à participer à ce match d’étoiles tenu au profit des hôpitaux pour enfants des Shriners.