Cristiano Ronaldo

Ronaldo refuse un pactole en Chine

«L'argent ne fait pas tout.» Jorge Mendes, agent de Cristiano Ronaldo, gagnant du Ballon d'or 2016, a affirmé que son protégé avait refusé une offre hallucinante de près de... 300 millions d'euros (presque 425 millions $CAN) d'un club chinois, sans le nommer, dans un entretien accordé jeudi soir à Sky Sports Italia.
«CR7», vainqueur de la Ligue des champions cette saison avec le Real Madrid et de l'Euro 2016 avec le Portugal en juillet, a ainsi dit non à un salaire annuel de 100  millions d'euros, ce qui aurait fait du Portugais le joueur le mieux payé au monde. «En Chine, ils ont proposé une offre de 300 millions d'euros au Real Madrid et plus de 100 millions d'euros par an pour le joueur. Mais l'argent ne fait pas tout. Le Real Madrid, c'est sa vie, Cristiano est content au Real et il lui est impossible d'aller en Chine», a déclaré Mendes.
La Chine, qui rêve d'être au «sommet du soccer mondial d'ici 2050», tente d'attirer les plus grandes vedettes du ballon rond pour des transferts de plusieurs dizaines de millions d'euros.
Dernier exemple en date, l'attaquant argentin Carlos Tevez, recruté jeudi par le Shanghai Shenhua, faisant de lui le footballeur le mieux payé en termes salariaux, avec près de 40 millions d'euros par année.
Une semaine plus tôt, le Shanghai SIPG avait lancé les transferts, en délestant l'international brésilien de Chelsea Oscar, proposant à ce dernier un salaire annuel de 24 millions d'euros, ce qui constituait la marque de référence avant le transfert de Tevez. «Le marché chinois est un nouveau marché. Ils peuvent acheter beaucoup de joueurs mais, encore une fois, il est impossible pour Ronaldo d'y aller», a analysé Mendes. Son nom est apparu début décembre dans les dossiers de «football leaks», enquête réalisée par un consortium de médias européens consacrée à la fraude et à l'évasion fiscale dans le football.