Les tests ont révélés la présence de furosémide, un diurétique, dans la sang de Robinson Cano (à droite), ce qui vaut au deuxième-but des Mariners de Seattle une suspension de 80 matchs.

Robinson Cano en punition pour 80 matchs

SEATTLE — Le deuxième-but étoile Robinson Cano a été suspendu pour 80 matchs pour avoir enfreint la politique antidopage du baseball majeur. Il s’agit d’un développement stupéfiant pour le pilier du milieu du rôle offensif des Mariners de Seattle, qui espéraient se battre pour une place en séries dans l’Américaine.

Cano a utilisé du furosémide, un diurétique. Dans un communiqué publié par l’Association des joueurs, il a déclaré que le produit lui avait été prescrit par un médecin en République dominicaine afin de traiter une condition médicale. Il a ajouté ne pas avoir réalisé que le furosémide se trouvait sur la liste des produits interdits.

Le baseballeur de 35 ans est le plus gros nom à subir un test positif depuis Melky Cabrera, suspendu en 2012 alors qu’il menait la ligue pour la moyenne au bâton. Il y a 36 suspensions imposées cette saison dans les ligues mineures et six autres, incluant celle à Cano, dans les majeures : Dean Deetz (Astros), Raudy Read (Nationals), Nik Turley (Pirates), Jorge Bonifacio (Royals), Thomas Pannone (Blue Jays) et Jorge Polanco (Twins).

«Pendant plus de 15 ans, être un professionnel du baseball a été le plus grand honneur et privilège de ma vie. Je ne ferais jamais quoi que ce soit pour tricher aux règles de ce sport que j’aime tant. Après m’être soumis à des dizaines de tests antidopage sur plus de 10 ans, je n’ai jamais obtenu de test positif pour la simple raison que je n’ai jamais utilisé de produit dopant», a indiqué Cano.

«J’accepte aujourd’hui la suspension imposée par le baseball majeur. C’est la décision la plus difficile que je n’ai jamais prise dans ma vie, mais il s’agit de la bonne décision, puisque je ne nie pas qu’on m’ait prescrit ce produit. Je tiens à m’excuser auprès de ma famille, mes amis, mes partisans, mes coéquipiers et de l’organisation des Mariners.»

Une tache à son dossier

Il s’agit de la première faute grave de Cano au cours d’une carrière qui avait jusque-là le potentiel de le mener jusqu’au Temple de la renommée. Il est un des rares joueurs actifs à se diriger vers le plateau des 3000 coups sûrs, en plus d’exceller en défensive. Il a participé huit fois au Match des étoiles, mais il aura maintenant toujours cette tache à son dossier.

«Robinson a commis une erreur. Il nous a expliqué ce qui s’est produit; il a accepté la sanction et s’est excusé auprès des partisans, de l’organisation et de ses coéquipiers», ont indiqué les Mariners. «Nous allons appuyer Robinson pendant cette épreuve.»

Cette suspension survient au même moment où Cano a subi sa première blessure importante depuis qu’il s’est joint aux Mariners. Son nom a été inscrit sur la liste des blessés lundi en raison d’une fracture à la main droite subie lorsqu’il a été atteint par un lancer, dimanche. Il devait rencontrer un spécialiste mardi, à Philadelphie.

Cano peut commencer à purger sa suspension dès maintenant, mais il ne sera pas disponible pour les matchs éliminatoires si les Mariners devaient se qualifier et mettre fin à la plus longue disette des quatre sports majeurs nord-américains. Il sera également privé de son salaire pendant sa suspension. Il touche 24 millions $US cette saison, un montant qui sera amputé de quelque 11 millions $. Cette saison, il a maintenu une moyenne de ,287 avec quatre circuits et 23 points produits en 39 rencontres.