Avant de quitter Sydney pour Moncton, les joueurs des Remparts ont pris soin de rendre visite à l’hôpital à leur coéquipier Mikaël Robidoux, qui a dû subir d’urgence l’ablation de la rate.

Robidoux opéré d'urgence pour l'ablation de la rate

Mikaël Robidoux a subi une ablation de la rate dans la nuit de mercredi à jeudi, au Cap-Breton. Sa saison pourrait être terminée.

Mikaël Robidoux a subi une ablation de la rate dans la nuit de mercredi à jeudi, au Cap-Breton. Sa saison pourrait être terminée.

L’attaquant des Remparts a été victime de deux mises en échec en apparence anodines dès sa première présence sur la glace, mercredi soir, pendant le match entre les Diables rouges et les Screaming Eagles.

En revenant au banc des joueurs, Robidoux a tout de suite retraité au vestiaire pour être pris en charge par le thérapeute des Remparts, Steve Bélanger, et par le médecin de l’équipe locale. Ceux-ci ont rapidement jugé qu’il était mieux pour le blessé de se rendre à l’hôpital. Laissé de côté pour ce match, le défenseur Braeden Virtue l’a accompagné. Les médecins sur place ont ensuite convenu de l’opérer pendant la nuit.

Visite appréciée

Comme le montre cette photo, les coéquipiers de Robidoux sont passés le voir en matinée, jeudi. «Il avait l’air de quand même bien aller», a commenté l’entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher. «C’est sûr que ce n’est pas facile pour lui. C’est quand même une opération majeure. Il était encore un peu endormi, mais il était content de voir les gars.»

Vivre sans la rate — et vivre longtemps — est tout à fait possible. Les personnes forcées de le faire sont toutefois plus à risque de subir une infection. Ils doivent donc être plus vigilants, entre autres en se gardant à jour dans leur vaccination.

Robidoux passera encore quelques jours à l’hôpital, en Nouvelle-Écosse. Son père devait le rejoindre par avion, jeudi.

Il est encore trop tôt pour évaluer les pronostics à plus long terme. Boucher n’a toutefois pas caché la possibilité de revoir Robidoux en rouge et noir la saison prochaine seulement. «Pour l’instant, on veut que tout se passe bien côté chirurgical et on verra après. Mais ça ressemble à une saison terminée pour lui», a indiqué l’entraîneur.

Reconnu pour son dynamisme, Robidoux a récolté 16 points, dont sept buts, en 40 matchs depuis le début de la saison, sa troisième chez les Remparts. L’ailier droit de 18 ans, natif de La Prairie, montre aussi un différentiel de + 14.

Pour l’instant, Boucher détient les effectifs nécessaires afin de le remplacer sans avoir à rappeler un joueur d’un niveau inférieur. Le choix de première ronde des Remparts au dernier repêchage, Pierrick Dubé, avait d’ailleurs été laissé de côté pour le match contre les Screaming Eagles.

Les Remparts poursuivent leur périple dans les provinces maritimes vendredi et samedi, en affrontant respectivement les Wildcats de Moncton et les Sea Dogs de Saint-Jean.