«On a fait des revirements dans notre zone qui ont été coûteux», a regretté l'entraîneur-chef de Rimouski, Serge Beausoleil.

Rimouski 6/Rouyn-Noranda 7: «trop de buts alloués»

RIMOUSKI — Si le match de la veille contre les Foreurs a cumulé 18 buts, le duel opposant l'Océanic aux Huskies à l'Aréna Iamgold de Rouyn-Noranda, samedi, en a dénombré juste un peu moins. La partie s'est soldée par la marque de 7 à 6 en faveur des locaux. «Trop de buts alloués, a répété plus d'une fois Serge Beausoleil. Sept buts, c'est trop!»

L'entraîneur-chef de Rimouski nuançait ses propos afin de ne pas être trop sévère envers le jeune gardien appelé du midget, Thomas Couture, qui ne comptait même pas trois matchs dans le circuit. «Je pense qu'on aurait mérité un meilleur sort, a-t-il tout de même laissé tomber. Mais, on a fait de très bonnes choses quand même, pour un deuxième match en deux soirs et un troisième en quatre jours! Puis, on va chercher 3 points sur 4. On est rendus à 5 sur 6 dans notre voyage en Abitibi!»

La rencontre a été un partage de momentums de part et d'autre. «On a fait des revirements dans notre zone qui ont été coûteux, regrettait Beausoleil. J'aurais souhaité une meilleure gestion de la rondelle. On aurait pu mieux défendre et avoir des arrêts de plus. Mais dans l'ensemble, les gars ont déployé un effort louable. C'est sûr qu'on aurait aimé que ça finisse d'une autre façon! Avant le match de ce soir, on avait quand même la meilleure séquence dans le circuit!»

L'Océanic est parti en lion dès la première minute de jeu sur un but de Cole Cormier (8e) qui a dirigé la rondelle vers le filet après une superbe passe d'Anthony D'Amours. Jeffrey Durocher (9e) s'est ensuite amené seul pour déjouer Zachary Émond. Après ces deux premiers buts de la première période, les visiteurs ont vite été rattrapés par les locaux, d'abord sur un but de Thomas Belzile (3e) qui a déclenché une effusion de peluches sur la patinoire, en marge du match des toutous. À presque 8 minutes au cadran, l'égalité a été créée par Alex Beaucage (22e) qui a profité d'un avantage numérique. 

À 7:25 de l'engagement médian, un deuxième but de Cormier (9e) a redonné l'avance aux siens après qu'il eut sauté sur un retour de lancer d'Alexis Lafrenière, alors que l'Océanic jouait à 6 joueurs de position contre 5, Couture ayant quitté son filet pour une pénalité à retardement. Mais à 14:11, Belzile (4e) a répliqué avec son deuxième du match lui aussi, pour niveler à nouveau la marque. Puis en fin de période, Lafrenière (22e) a mis en boîte le gardien de Rouyn-Noranda d'un angle improbable après avoir lancé le disque dans son dos, qui est ensuite tombé derrière lui dans sa cage.

Lors d'un jeu de puissance à 56 secondes du dernier vingt, Zachary Bolduc (14e) en a ajouté un autre avec un lancer sur réception. Mais à 6:00, Alex Beaucage (23e) a rétréci le déficit d'un superbe lancer, suivi d'un solide tir frappé du capitaine Alexis Arsenault (2e) qui a permis à son équipe, une autre fois, d'égaliser la marque. Mais à 6:44 à faire à la rencontre, la troupe de Serge Beausoleil a repris son avance grâce à toute une manœuvre du capitaine Lafrenière (23e) devant Émond, avant que Louis-Filip Côté ne fasse accidentellement dévier la rondelle dans son propre filet d'un repli défensif. Avec deux buts et deux passes, Lafrenière récoltait son 4e point. Alors qu'il ne restait qu'un peu plus d'une minute au tableau, Côté (9e) a su se faire pardonner des partisans de Rouyn-Noranda avec un but chanceux, créant encore une fois l'égalité. 

C'est Beaucage (24e) qui a procuré la victoire à la meute de Mario Pouliot en période de prolongation avec son troisième but de la partie. Pour les Bas-Laurentiens, il s'agissait de leur sixième défaite en temps supplémentaire depuis le début de la campagne. «C'est certain qu'on a des choses à travailler là-dessus, mais il faudrait avoir le temps de les pratiquer», a reconnu le pilote de l'Océanic.

Dimanche, la troupe de Rimouski affrontera les Foreurs de Val-d'Or. Raphaël Audet sera devant le filet de l'Océanic.