Intense et rapide tout au long du match, Frédéryck Janvier (2e) a déjoué le nouveau gardien des Remparts, Tristan Côté-Cazenave, sur des passes de Nathan Ouellet et de Luka Verreault.
Intense et rapide tout au long du match, Frédéryck Janvier (2e) a déjoué le nouveau gardien des Remparts, Tristan Côté-Cazenave, sur des passes de Nathan Ouellet et de Luka Verreault.

Rimouski 5/Québec 3: l'Océanic signe une quatrième victoire contre les Remparts

Johanne Fournier
Johanne Fournier
Collaboration spéciale
RIMOUSKI – Après avoir encaissé la défaite au cours de ses trois derniers matchs, l'Océanic a retrouvé le sentier de la victoire lors du duel qui l'opposait aux Remparts de Québec, samedi, au Colisée Financière Sun Life de Rimouski. Mais, les Diables rouges ont donné du fil à retordre à leurs hôtes jusqu'en fin de deuxième période, alors que les deux rivaux s'échangeaient les buts en alternance. Mais en troisième, les locaux ont obtenu une avance de deux buts sans riposte pour l'emporter par la marque de 5 à 3.

L'Océanic signait ainsi une quatrième victoire consécutive contre leurs rivaux légendaires. «J'éprouve un gros sentiment de fierté parce que c'est très difficile, pour les gars, après le calendrier éreintant de l'Abitibi et des examens, de rester focaliser et de jouer du hockey de qualité, a fait valoir l'entraîneur-chef local, Serge Beausoleil, en affichant un large sourire. Ils ont puisé au fond d'eux-mêmes pour aller chercher de grosses énergies et pour aller nous chercher deux gros points. De jouer avec cette passion-là, j'ai aimé ça!»

«On n'a pas bien amorcé le match, a analysé pour sa part son vis-à-vis pour les Remparts, Patrick Roy, cherchant à expliquer la défaite des siens. Par contre, le gardien a fait les bons arrêts; il nous a gardés dans le match. On a fait des revirements qui ont été coûteux sur le 1er et le 2e buts. Sur notre 4e but, notre défenseur est parti en échec avant alors qu'il n'avait pas d'affaire là! On aurait pu faire mieux dans ce match-là. Mais quand même, on a fait de belles choses. On a joué avec plus d'urgence et le côté de la compétition était beaucoup mieux. On a joué à dix attaquants, ce qui fait que les gars ont été disciplinés à garder leur présence courte. J'ai aimé ce côté-là. Le trio de [Aleksei] Sergeev avec [Anthony] Gagnon et [Thomas] Caron a très, très bien fait. D'ailleurs, Aleksei a deux buts. C'est le «fun» de le voir revenir au jeu et de contribuer à l'équipe.» Patrick Roy a aussi vanté l'apport d'un ancien de l'Océanic, Anthony Gagnon. «Antho fait du bon travail, a-t-il souligné. Il est bon avec les jeunes. Sincèrement, je suis très content de lui.»

Les hommes de Serge Beausoleil ont tôt fait de secouer les cordages dans la première minute de jeu sur un premier tir au but dirigé vers le nouveau gardien des Remparts, Tristan Côté-Cazenave, fraîchement échangé des Tigres de Victoriaville. «Le premier match n'est jamais facile pour un gardien, a convenu Roy. Je l'ai vécu au Colorado et ça n'avait pas été facile. Mais en même temps, il amène une énergie qui va faire du bien à l'équipe et il amène aussi de l'expérience. Je suis convaincu que ce sera bénéfique à l'équipe.» Ce premier but de Côté-Cazenave dans l'uniforme de Québec était aussi le premier but en saison de D'Artagnan Joly. Il a fallu attendre en fin de première période avant que la troupe de Patrick Roy créé l'égalité sur un lancer d'Aleksei Sergeev (1er).

Au début de l'engagement médian, Isaac Belliveau (7e) y est allé d'un puissant tir dans la partie supérieure du filet. Mais, l'avance de Rimouski n'a duré qu'un peu plus de 2 minutes avant que James Malatesta (11e) ne ramène l'égalité. Intense et rapide tout au long du match, Frédéryck Janvier (2e) a inscrit un but à 12:45 et en toute fin de période, les Remparts ont refroidi les ardeurs des hommes de Serge Beausoleil après le deuxième but de la rencontre de Sergeev (2e) sur une rondelle bondissante.

Le troisième vingt a appartenu aux Bas-Laurentiens, motivés par une foule bruyante de 3 480 spectateurs. «Il restait une période et c'était important d'aller au fond de nous-mêmes», a indiqué le pilote des Bleus.

Après une habile passe de Zachary Bolduc réalisée par derrière, Cédric Paré a marqué sur réception. Il s'agissait du 31e but du grand numéro 19 depuis le début de la saison et de son 50e dans l'uniforme de l'Océanic. Il fallait voir la manœuvre! Dans les dernières secondes de la partie, Bolduc en a ajouté un autre dans un filet désert. Pour la recrue, c'était son 15e but en 16 matchs.

Beausoleil ne tarissait pas d'éloges pour certains de ses vétérans tels que Paré, Zachary Massicotte et Christopher Innis, mais aussi pour certaines recrues. «Il y a des jeunes qui commencent à nous montrer des belles affaires, a-t-il mentionné. On a encore vu [Luka] Verreault, Janvier et [Brandon] Caisey à la défense. C'est beau de voir ça!»

Selon Serge Beausoleil, la période des transactions avant le congé des Fêtes entraîne beaucoup de nervosité chez ses troupiers. «C'est palpable, confirme-t-il. À Rimouski, à travers les années, on compte sur le bout de nos doigts les gars qui étaient enclins à vouloir quitter. Les gars veulent rester ici. On a un groupe soudé. Ici, ce que je vois en ce moment, ce sont des gars qui seraient prêts à faire n'importe quoi pour rester. C'est un bout de ma job que j'aime pas mal moins...» Le directeur général a fait savoir que des annonces seraient faites dès dimanche.

À ce chapitre, l'Océanic aurait fait l'acquisition de l'attaquant de 20 ans Nicolas Guay des Sea Dogs de Saint-Jean dans une transaction qui serait confirmée dans les prochaines heures.

Avec l'arrivée de Côté-Cazenave comme gardien numéro un des Remparts, le sort du gardien Anthony-Carmine Pagliarulo demeure incertain. «J'ai aucune idée pour le moment, s'est contenté de répondre Patrick Roy. On a des décisions à prendre d'ici l'ouverture des transactions.»