Tout ce qui intéresse le quart-arrière Dak Prescott c’est de voir les Cowboys trouver une nouvelle manière de gagner des matchs régulièrement.

Révolu le temps des discours enflammés pour Dak Prescott

LAKE FOREST, Ill.— Pour Dak Prescott, le temps des discours enflammés est révolu.

Les Cowboys de Dallas ont perdu six de leurs neuf derniers matchs après avoir commencé la saison avec une fiche immaculée de 3-0, et tout ce qui intéresse leur quart étoile est de trouver une nouvelle manière de gagner des matchs régulièrement.

Ils tenteront de retrouver le sentier de la victoire alors qu’ils rendront visite aux Bears à Chicago jeudi soir, dans un duel entre deux clubs décevants — avec des fiches identiques de 6-6 — qui avaient participé aux éliminatoires de la NFL l’an dernier.

«C’est facile de parler, non? Nous avons beaucoup discuté, a dit Prescott. Nous avons beaucoup parlé et nous nous sommes retrouvés dans la situation dans laquelle nous sommes présentement. En ce moment, j’en ai assez de parler et je veux agir. Je dois travailler encore plus fort, et si vous êtes un jeune joueur à la recherche de quelqu’un qui tente de trouver des solutions, d’autres manières de faire, alors ouais, regardez-moi, et regardez les autres gars parce que c’est exactement ce que nous faisons — nous réfléchissons et mettons beaucoup de pression sur nos épaules.»

Les Cowboys ont commencé la saison avec des attentes très élevées après avoir remporté le titre de la section Est de l’Association nationale, et ils semblaient en voie de rééditer leur exploit de la saison dernière. Les Cowboys affichaient des moyennes de 32 points marqués et de 481 verges de gains par match alors qu’ils se forgeaient leur première fiche de 3-0 depuis 2008, gagnant chacun de leurs affrontements par au moins 10 points. Mais ces dernières semaines, l’équipe qui peut compter sur le meilleur quart et la meilleure attaque de la ligue n’est plus capable d’atteindre la zone payante.

Toujours en avance

Les Cowboys n’ont pas marqué de touché dans un revers de 13-9 contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre il y a deux semaines, puis ils en ont inscrit deux dans un revers de 26-15 contre les Bills de Buffalo à l’Action de grâce. Malgré cela, ils disposent d’une avance d’un match sur les Eagles de Philadelphie en tête de leur section. Mais ils affronteront l’une des 10 meilleures défensives du circuit pour une troisième semaine d’affilée, jeudi, alors qu’ils croiseront le fer avec Khalil Mack et les Bears.

Les Bears ont gagné trois de leurs quatre derniers matchs après avoir perdu quatre matchs consécutifs — oui, deux de ces victoires ont été acquises contre les pauvres Lions de Detroit et les Giants de New York. Les Lions et les Giants présentent une fiche combinée de 5-18-1, et les Lions ont envoyé dans la mêlée les quarts réservistes Jeff Driskel et David Blough en l’absence de Matthew Stafford.

«C’en dit long sur l’endroit où nous pourrions être si nous n’avions pas connu cette séquence de quatre revers, a mentionné l’entraîneur-chef des Bears Matt Nagy. Mais ça [cette séquence] nous en a appris beaucoup sur notre identité, en tant qu’équipe, et sur nos joueurs. Personne n’a pointé du doigt quelqu’un d’autre... Il faut donner le crédit à nos joueurs à ce niveau-là. Je suis fier d’être leur entraîneur-chef.»