Jose Bautista, qui a porté les couleurs des Blue Jays pendant 10 saisons, a été accueilli chaleureusement par la foule torontoise lorsqu'il s'est présenté pour la première fois au marbre, mardi soir.

Retour émotif pour Bautista à Toronto

TORONTO — Les belles années de Jose Bautista ne semblaient pas être bien loin derrière lui lorsque l'ancien cogneur des Blue Jays de Toronto a foulé le terrain du Rogers Centre, mardi après-midi.

Le Dominicain de 37 ans s'est installé au marbre durant la pratique au bâton et a décoché une fusée par-delà la clôture, comme il l'a fait à d'innombrables occasions lorsqu'il était un Jays. La seule différence cette fois, c'est qu'il arborait l'uniforme gris et orange et la casquette des Mets de New York, avec à l'endos de son chandail le numéro 11 inscrit sous son nom.

Bautista était de retour à Toronto pour la première fois depuis que son association des 10 dernières années avec les Jays a pris fin en 2017. «Je me sens bien, c'est comme si rien n'avait changé», a-t-il souligné avant le duel entre les deux formations, où il a frappé un coup sûr, marqué un point et soutiré trois buts sur balles dans une défaite de 8-6. «Il fait bon d'être de retour. Évidemment, c'est beaucoup d'émotions et beaucoup de souvenirs.»

Bautista a amorcé sa carrière dans les majeures en 2004, mais s'est vraiment épanoui en 2010 alors qu'il évoluait avec les Blue Jays. Cette année-là, il avait cogné 54 circuits et avait récolté 124 points produits, se taillant une place pour la première de six présences consécutives au Match des étoiles.

«C'est difficile de mettre le doigt sur un ou deux moments précisément. Évidemment, les séries demeurent de bons souvenirs. Mais les expériences de vie, les amitiés développées et tout ce qui vient avec, j'en suis très reconnaissant. Je ne crois pas que je puisse choisir un moment en particulier, ce ne serait pas juste.»

Chaleureuses retrouvailles

Bautista a rejoint ses anciens coéquipiers sur le terrain, alors que les Jays s'échauffaient sur le terrain. Les joueurs en ont profité pour le saluer et le serrer dans leurs bras.

«Il se présentait tous les jours, il savait quelles étaient ses obligations, même quand ça allait moins bien», a raconté le gérant John Gibbons. «Il savait que les gens étaient venus pour le voir jouer.»

Les statistiques du cogneur ont chuté l'an dernier et les Jays avaient alors simplement choisi de ne pas exercer leur année d'option sur son contrat. Après quelques semaines sur le marché des joueurs autonomes, Bautista s'est d'abord joint aux Braves d'Atlanta, avec qui il n'a disputé que 12 rencontres. Il s'est par la suite entendu avec les Mets deux jours après avoir été libéré.

Il a amorcé la rencontre de mardi avec une moyenne au bâton de ,250, et une récolte de trois circuits et 13 points produits en 36 rencontres avec les Mets.