Le 16e de la saison d’Ivan Chekhovich avec l’avantage numérique en troisième période a procuré au Drakkar son 20e gain de la campagne, 5-4 sur les Islanders de Charlottetown.

Résilient, le Drakkar vient à bout des Islanders

BAIE-COMEAU — Le Drakkar de Baie-Comeau a démontré beaucoup de résilience vendredi. Il est revenu de l’arrière à trois reprises, touchant la cible à des moments importants de la rencontre, pour finalement arracher une victoire de 5-4 aux Islanders de Charlottetown.

Le match aurait pu basculer du côté des visiteurs en troisième alors que le Drakkar a démarré la période tout croche, accordant même deux échappées sur une même supériorité numérique. Les Islanders ont pris les devants sur un autre revirement, mais les troupiers de Martin Bernard ont porté le pointage 4-4 à 6:54 de la troisième grâce à un but en désavantage numérique de Bradley Lalonde.

Et à mi-chemin de la période, le 16e de la saison d’Ivan Chekhovich avec l’avantage numérique a procuré aux locaux leur 20e gain de la campagne.

«On avait un avantage numérique qui n’allait nulle part», a lancé l’entraîneur-chef du Drakkar qui, comme au football, aurait bien voulu avoir le droit de refuser les pénalités de l’adversaire. «Finalement, j’ai pris mon temps d’arrêt avant le dernier [jeu de puissance]. Les gars se sont calmés, ils ont fait le jeu qu’ils avaient à faire et ils sont allés chercher le gros but.»

Réveil de Kirwan

Après deux matchs plus laborieux sur la route cette semaine, Luke Kirwan s’est dressé. L’Américain du Drakkar a marqué deux fois hier, en fin de première et en fin de deuxième.

«J’étais plus ou moins satisfait de ses derniers matchs et on a pris un café ensemble ce matin [vendredi] pour jaser. Ça lui a fait du bien, je crois, a fait valoir Bernard. Il était beaucoup plus stable et ça lui a donné de belles opportunités parce qu’il était à la bonne place au bon moment.»

Dans leurs prières avant d’aller au lit, les joueurs du Drakkar n’ont sûrement pas dû oublier Francis Leclerc. Le gardien a de nouveau été un élément-clé dans ce gain, lui qui a stoppé 44 rondelles, dont 18 en troisième période.

En revenant de derrière le filet, Édouard St-Laurent (9e) a ouvert le pointage à 12:12 du premier vingt. Saku Vesterinen et Daniel Hardie ont ensuite lancé les Islanders en avant, mais Kirwan a créé l’égalité à 18:41, à peine 29 secondes après le but de Hardie.

En deuxième, Hardie a redonné les devants aux siens avec son second de la soirée, son cinquième but en deux matchs. Toutefois, avec 55 secondes à jouer à l’engagement, Kirwan a complété le jeu parfait amorcé par Jordan Martel et D’Artagnan Joly pour de nouveau faire l’impasse.