Avec le 15e choix au total, le Canadien a jeté son dévolu sur l'attaquant américain Cole Caufield qui, malgré son petit gabarit, a rempli le filet à profusion cette saison.

Repêchage: le Canadien choisit Cole Caufield au 15e rang; Hughes 1er

VANCOUVER — Le Canadien de Montréal a pigé du côté du Programme de développement de l'équipe nationale américaine lors de la première ronde du repêchage de la LNH, vendredi soir.

Avec le 15e choix au total, le Canadien a jeté son dévolu sur l'attaquant américain Cole Caufield qui, malgré son petit gabarit, a rempli le filet à profusion cette saison.

À cinq pieds sept pouces et 163 livres, Caufield a joué sur le même trio que Jack Hughes et il a récolté 72 buts et 100 points en 64 parties. Plusieurs observateurs voient en lui des similitudes avec l'attaquant des Blackhawks de Chicago Alex DeBrincat, qui a touché la cible 41 fois cette saison dans la LNH.

«J'amène de l'offensive. Mon tir est probablement le meilleur aspect de mon jeu, a dit Caufield. Je suis aussi un fier compétiteur. Je déteste perdre et je suis prêt à tout faire pour gagner.»

À LIRE AUSSI: Jakob Pelletier à Calgary, Samuel Poulin avec les Penguins

Caufield a porté les couleurs des États-Unis lors du Championnat du monde des moins de 18 ans, au cours duquel il a inscrit 14 buts et 18 points en sept parties. Il a égalé le record d'Alex Ovechkin pour le plus grand nombre de buts lors d'un même tournoi.

Certains spécialistes avaient classé Caufield beaucoup plus haut dans leur liste. Caufield s'attendait peut-être à être choisi plus tôt. Il était toutefois heureux d'aboutir avec le Canadien, qu'il avait rencontré lors du camp d'évaluation à Buffalo, il y a quelques semaines.

«Il y avait 10 ou 12 personnes et c'était un peu intimidant au début, a raconté Caufield. Mais ils avaient été très accueillants.

«C'est la première équipe dont vous entendez parler quand vous êtes enfant, a-t-il ajouté au sujet du Canadien. C'est une équipe avec une histoire riche.»

Caufield s'est engagé à jouer pour l'Université du Wisconsin la saison prochaine. Il souhaite continuer à améliorer son coup de patin. Ça, il peut tenter de le corriger. C'est différent pour sa taille.

«Je ne pense pas que je serais le joueur que je suis aujourd'hui sans mon gabarit, a noté Caufield. Je ne peux rien y changer. Je pense que j'ai toujours essayé d'en tirer profit. Ça ne m'a pas ralenti jusqu'ici et je ne pense pas ce sera différent dans l'avenir.»

Le Canadien devrait parler neuf autres fois lors de ce repêchage.

L'an dernier, le Tricolore a utilisé le troisième choix au total pour mettre la main sur le joueur de centre Jesperi Kotkaniemi. Le Finlandais a connu une bonne première saison dans la LNH à seulement 18 ans, obtenant 11 buts et 34 points en 79 matchs.

Le Canadien a conclu la campagne 2018-19 au neuvième rang de l'Association Est, à deux points d'une place en séries. Il n'a pas participé au tournoi printanier lors des deux dernières saisons.

La formation montréalaise a repêché un Américain en première ronde pour une deuxième fois en trois ans. Elle avait sélectionné Ryan Poehling avec son 25e choix, en 2017.

Poehling a effectué des débuts remarqués dans le circuit Bettman, réussissant un tour du chapeau contre les Maple Leafs de Toronto, lors du dernier match de la saison.

La ville de Montréal accueillera le repêchage de la LNH en 2020.

De gauche à droite les trois premières sélections en première ronde: Kaapo Kakko (2eme choix), Jack Hughes (1er choix) et Kirdy Dach (3eme choix)

+

LES DEVILS SÉLECTIONNENT L'AMÉRICAIN JACK HUGHES AU PREMIER RANG

VANCOUVER — Les Devils du New Jersey ont sélectionné l’attaquant américain Jack Hughes avec le premier choix du repêchage de la LNH, vendredi soir.

Hughes, qui était considéré comme le meilleur espoir en Amérique du Nord depuis le début de la saison, est devenu le huitième Américain à être sélectionné au premier rang et le premier depuis Auston Matthews, en 2016.

Mesurant cinq pieds 10 pouces et pesant 171 livres, Hughes a fait la pluie et le beau temps cette année avec le Programme de développement de l’équipe nationale américaine, récoltant 34 buts et 112 points en 50 parties. Il a établi des records lors de son passage de deux saisons dans le programme avec 154 aides et 228 points.

«Évidemment, d’être le premier choix total au repêchage a toujours été un rêve que je chérissais, a reconnu Hughes. Les Devils sont une bonne organisation, une bonne équipe, ils ont plusieurs bons joueurs et ont une histoire riche aussi. C’est une équipe qui me voulait vraiment et je le sais depuis le début.

«Je suis simplement excité de me joindre à cette organisation maintenant.»


« Je suis quelqu’un d’assez calme. Le seul moment où j’ai été nerveux, c’est quand Gary [Bettman] parlait avant que le premier choix soit annoncé. »
Jack Hughes, sélectionné par les Devils au tout premier rang

Hughes a admis qu’il avait ressenti une certaine nervosité tout juste avant que son nom résonne dans l’amphithéâtre.

«Je suis quelqu’un d’assez calme. Le seul moment où j’ai été nerveux, c’est quand Gary [Bettman] parlait avant que le premier choix soit annoncé. C’est la seule fois que j’ai ressenti de la nervosité, a-t-il affirmé. Ç’a été une journée assez mouvementée.»

Hughes a connu une année bien remplie avec les États-Unis au niveau international, amassant d’abord quatre points en quatre matchs au Championnat mondial de hockey junior. Le joueur de centre a ajouté neuf buts et 20 points en sept parties lors du Championnat mondial des moins de 18 ans avant d’inscrire trois points en sept sorties au Championnat mondial de hockey.

Son père Jim a été le directeur du développement des joueurs des Maple Leafs de Toronto, de 2009 à 2015. Son frère Quinn a été sélectionné par les Canucks de Vancouver, en 2018.

Les Devils ont gagné la loterie du repêchage pour une deuxième fois en trois ans. Ils s’étaient servis de leur premier choix au total pour sélectionner le Suisse Nico Hischier, en 2017.

La formation du New Jersey a terminé la saison 2018-19 au 15e échelon de l’Association Est avec 72 points, à 26 d’une place en séries éliminatoires.

CV bien rempli

C’est sans surprise que les Rangers de New York ont par la suite sélectionné l’attaquant finlandais Kaapo Kakko, dont le nom circulait depuis quelques mois déjà. Âgé de 18 ans également, Kakko a marqué 22 buts — un record pour un espoir éligible au repêchage — et a ajouté 16 mentions d’aide en 45 rencontres avec la formation du Turun Palloseura de la ligue élite finlandaise.

«Je rêvais d’être choisi au premier rang, mais être repêché deuxième, ce n’est pas mal non plus, a déclaré Kakko. Je suis heureux.»

Kakko débarquera dans la Grosse Pomme avec un curriculum vitae bien rempli. Il a déjà remporté trois médailles d’or au niveau international - dont une provenant du Championnat mondial junior 2019 et une autre provenant du Championnat mondial sénior qui a eu lieu ce printemps en Slovaquie.

Originaire de Turku, l’attaquant de six pieds deux pouces a surclassé Alexander Barkov qui avait inscrit 21 buts en 2012-2013 avant d’être repêché par les Panthers de la Floride au second rang total.

C’est la quatrième fois lors des quatre derniers encans qu’un joueur finlandais est sélectionné parmi les trois premiers choix. En 2016, les Jets de Winnipeg avaient mis la main sur Patrik Laine au second échelon, tandis que les Stars de Dallas avaient choisi Miro Heiskanen au troisième rang en 2017. L’an dernier, le Canadien de Montréal a sélectionné Jesperi Kotkaniemi au troisième rang.

Kirby Dach a été le premier Canadien à monter sur la scène au Rogers Arena. Le centre de 18 ans a été sélectionné au troisième échelon par les Blackhawks de Chicago. Originaire de la Saskatchewan, il a amassé 25 buts et 48 aides la saison dernière avec les Blades de Saskatoon, dans la Ligue de hockey junior de l’Ouest.

«Je n’ai pas de mot pour décrire ce qui vient tout juste de se passer, a commenté Dach. Mais c’est fantastique d’avoir la chance d’être repêché par les Blackhawks.»

À LIRE AUSSI: Jakob Pelletier à Calgary, Samuel Poulin avec les Penguins