Le gardien Evan Bush pourrait être sélectionné par l’Inter Miami ou le Nashville SC lors du repêchage d’expansion de la MLS, mardi.

Repêchage d'expansion: l'Impact ne protégera pas Jackson-Hamel et Bush

MONTRÉAL — Le Québécois Anthony Jackson-Hamel et le gardien Evan Bush font partie des joueurs qui n’ont pas été protégés par l’Impact de Montréal en vue du repêchage d’expansion de la MLS, qui aura lieu le 19 novembre.

L’Impact a en effet dévoilé samedi sa liste des 12 joueurs protégés en vue du repêchage d’expansion, et Jackson-Hamel et Bush n’en font pas partie. Le onze montréalais a réservé le même sort à Zachary Brault-Guillard, Omar Browne, Rudy Camacho, Jorge Corrales, Rod Fanni, Ken Krolicki, Bacary Sagna, Amar Sejdic, Maximiliano Urruti et Jeisson Vargas.

L’Impact a plutôt protégé le gardien Clément Diop, les défenseurs Victor Cabrera, Daniel Lovitz et Jukka Raitala, de même que les milieux de terrain Bojan Krkic, Lassi Lappalainen, Orji Okwonkwo, Ignacio Piatti, Samuel Piette, Saphir Taïder, Shamit Shome et Ballou Tabla.

De plus, les joueurs membres du programme Génération adidas de la MLS qui n’ont pas gradué à la fin de la saison 2019, de même que les joueurs formés au club faisant partie de l’effectif et âgés de 25 ans et moins, sont exclus du processus. C’est donc dire que Jason Beaulieu, Mathieu Choinière, Clément Bayiha, James Pantemis, Daniel Kinumbe, Karifa Yao et Thomas Meilleur-Giguère seront épargnés.

L’Inter Miami, qui appartient à l’ex-joueur étoile David Beckham, et le Nashville SC, qui amorceront leurs activités en MLS l’an prochain, pourront chacun sélectionner cinq joueurs parmi les joueurs non protégés des autres équipes.

Cependant, les équipes qui ont vu un de leurs joueurs être choisi par le FC Cincinnati l’an dernier - c’est-à-dire le D.C. United, les Whitecaps de Vancouver, le FC Dallas, le Dynamo de Houston et les Red Bulls de New York -, sont exclues.

Les équipes pourraient perdre au maximum un joueur lors de ce repêchage.