Le Montréalais Luguentz Dort pensait réaliser son rêve d’accéder à la NBA, jeudi, mais il n’a pas trouvé preneur parmi les clubs du circuit Silver, lors du repêchage.

Repêchage de la NBA: Luguentz Dort n’a pas trouvé preneur

NEW YORK — Le Montréalais Luguentz Dort pensait réaliser son rêve d’accéder à la NBA, jeudi, mais il n’a pas trouvé preneur parmi les clubs du circuit Silver, lors du repêchage.

Après avoir reçu des accolades de réconfort de sa famille et son entourage, Dort a respectueusement signalé aux médias qu’il ne ferait pas de commentaires, à la suite d’une soirée qui n’a vraiment pas eu le dénouement souhaité.

Plusieurs observateurs le situaient autour du 25e rang, et la majorité des autres le classaient comme un choix de deuxième ronde.

Pour tourner le fer dans la plaie, au moins quatre joueurs qui étaient assis près de lui, dans les gradins, ont quant a eux été repêchés.

Pour l’occasion, Dort était accompagné dans la Grosse Pomme par sa mère, l’une de ses sœurs et Nelson Ossé, qui l’a dirigé avec les Knights, à l’adolescence. Bobby Hurley, entraîneur-chef à Arizona State, prenait aussi place à côté du groupe.

En vue de l’événement qui se déroulait au Barclays Center, le domicile des Nets, il avait eu des rencontres et entraînements avec plusieurs clubs dont les Trail Blazers, le Jazz, le Thunder, les Pacers, les 76ers et les Celtics.

Cela après de beaux résultats au camp d’évaluation de la NBA à la mi-mai, notamment dans le saut en hauteur.

Garde de six pieds quatre et 222 livres, l’athlète de Montréal-Nord a eu 20 ans le 19 avril.

Après sa seule année dans la NCAA, avec Arizona State, Dort a été nommé la recrue de l’année dans la section Pac-12. Il a offert des moyennes de 16,1 points, 4,2 rebonds et 1,5 vols par match.

Dort a aidé les Sun Devils à atteindre le March Madness, où l’équipe s’est inclinée au premier tour. Au total, Dort a connu neuf matches de 20 points ou plus.

Bonnes dispositions

Plus tôt jeudi, il était dans de bonnes dispositions, au moment de s’entretenir avec La Presse canadienne.

«Je suis vraiment excité et un peu stressé, vu que je ne sais pas où je vais être choisi, disait Dort lorsque rencontré dans un hôtel de Manhattan, en après-midi. C’est avant tout stimulant. Le fait d’être là, c’est nice.»

Au fil du processus menant au repêchage, Dort a eu des entraînements avec 12 clubs au total.

«Ce qui a été le plus exigeant, ç’a été de composer avec tous les voyages. Parfois il y avait une seule journée de pause, avant deux entraînements rapprochés.

«Larry Bird était là lors de celui avec les Pacers», a confié Dort.

Le légendaire Bird a été entraîneur et président avec l’Indiana, d’où il vient. Il a gardé un rôle de conseiller avec eux.

«Le côté plus plaisant a été de voir plusieurs villes et de pouvoir m’y promener un peu», ajoutait Dort.

Le Montréalais était persuadé d’avoir pu montrer pleinement ses habiletés aux différentes équipes.

«J’ai fait du très bon travail et je n’ai aucun regret.»

Dort se trouvait à New York pour une deuxième fois seulement; la première a été la semaine dernière, pour un entraînement avec les Nets.

Comme prévu, le premier choix a été Zion Williamson, par les Pelicans. A suivi Ja Morant, par les Grizzlies, puis l’Ontarien R.J. Barrett, par les Knicks — sous les bruyantes acclamations du public new-yorkais.

Avant le 25e choix, Rowan Barrett, le père de R.J., a dit à Dort des mots d’encouragement en passant à ses côtés dans la foulée de son fils, qui saluait des partisans.