Christian Vermette est adjoint au directeur général et dépisteur-chef des Remparts.
Christian Vermette est adjoint au directeur général et dépisteur-chef des Remparts.

Repêchage américain: les Remparts sélectionnent deux défenseurs du Connecticut

Après avoir effectué sa séance de sélection, vendredi et samedi, la Ligue de hockey junior majeur du Québec tenait son repêchage américain, lundi matin, où chaque équipe devait choisir deux joueurs issus des six états faisant partie du bassin de recrutement réservé à la LHJMQ.

Les Remparts de Québec, qui parlaient aux cinquième et 23e rangs, ont opté pour deux défenseurs droitiers de 16 ans originaires du Connecticut, soit Lukas Klemm (North Jersey Avalanche) et Lucas DiChiara (Shattuck St. Mary’s). Le premier n’est pas le fils de l’ancien défenseur Jon Klemm, qui fut aussi le coéquipier de Patrick Roy avec l’Avalanche du Colorado.

«Ça tombait bien, car nous avions des besoins du côté droit de la défensive, mais il s’agit aussi de bons joueurs. Il n’y avait aucune entente préalable avec ces joueurs, il s’agit de dossiers que nous allons travailler dans les prochaines semaines», expliquait Christian Vermette, adjoint au directeur général et dépisteur-chef des Remparts.

Patrick Roy a déjà contacté le père de Klemm tandis que le dépisteur des Remparts aux États-Unis en a fait autant avec la famille de DiChianti. Le dernier joueur américain à avoir joué à Québec a été Braeden Virtue, en 2017-2018 et 2018-2019, avant qu’il soit échangé aux Olympiques de Gatineau.

Les Remparts possèdent les droits sur quelques autres joueurs des États-Unis, soit les attaquants Matthew Beniers, Alexander Teleguine et le gardien Drew Commeso. Le gardien est étiqueté comme le prochain numéro 1 à Boston University, tandis que Beniers jouera à Harvard, en plus d’être considéré un espoir de deuxième ou troisième ronde au repêchage de la LNH. Les Remparts ont essayé de convaincre Teleguine de jouer avec eux lors des deux dernières saisons, mais sans succès.

«Nous avons retiré quelques joueurs américains de notre liste, mais on a gardé ceux-là. On ne sait jamais, alors vaut mieux les avoir sur notre liste», ajoutait Vermette, en qualifiant Klemm de défenseur effacé mais efficace et DiChianti d’arrière avec une certaine vision offensive.

Rimouski

De son côté, l’Océanic de Rimouski a jeté son dévolu avec le 14e choix sur le défenseur de 5 pieds 10 pouces Kazimier Sobieski, qui évoluait à Shattuck St. Mary’s. Au 32e rang, Rimouski a pris le grand ailier gauche de 6 pieds 2 pouces Shane Lachance, de Tabor Academy. Les deux espoirs sont natifs du Massachusetts.

Déjà, l’Océanic pouvait confirmer la présence de Sobieski, lui aussi originaire du Massachusetts, au prochain camp d’entraînement de l’équipe.

«Notre dépisteur américain l’aime beaucoup et on peut confirmer sa présence au camp. On parle ici d’un défenseur droit avec de bons pieds. C’est aussi un gars qu’on considère comme étant un compétiteur sur la patinoire», laissait savoir le directeur général Serge Beausoleil.

Baie-Comeau

Pour sa part, le Drakkar de Baie-Comeau a utilisé le quatrième choix du repêchage pour mettre la main sur le défenseur de six pieds Shawn McEwen, de South Kent Academy, au Massachusetts. Et avec la 22sélection, le club de la Côte-Nord a opté pour Brian Grant, un autre arrière de 5 pieds 11 pouces du même état qui jouait à Deerfield Academy.

Le tout premier choix du repêchage américain fut le gardien Charlie Zolin (Connecticut) par le Titan d’Acadie-Bathurst.

Les territoires associés à la LHJMQ sont ceux incluant le Connecticut, le Maine, le Massachusetts, le New Hampshire, le Rhode Island ainsi que le Vermont. Plusieurs hommes de hockey du circuit ne cachent pas la difficulté qu’ils ont à convaincre les joueurs de ces régions de renoncer à leur rêve d’évoluer pour les grands programmes installés dans ces états.