Remparts

Kurashev bien heureux à Québec

Quand Philipp Kurashev s’est pointé dans le vestiaire de l’équipe, mercredi matin, il a fait la connaissance de huit nouveaux visages qui n’étaient pas présents dans l’alignement à son départ pour le Championnat mondial junior. Malgré tous les changements effectués par le directeur général Patrick Roy, le Suisse reste le joueur le plus important des Remparts de Québec.

«Ça faisait un peu bizarre d’entrer dans le vestiaire, il y a plusieurs nouveaux joueurs à connaître», disait-il en esquissant un petit sourire.

Remparts

Pier-Olivier Lacombe déjà un Rempart à part entière

Pier-Olivier Lacombe n’a pas à patienter bien longtemps pour affronter ses anciens coéquipiers. Acquis par les Remparts de Québec tout juste avant la fin de la période des transactions, il fera ses débuts dans son nouvel uniforme, mercredi au Centre Vidéotron, contre les Olympiques de Gatineau.

Le défenseur de 19 ans débarque à Québec dans l’optique d’aider la cause de l’équipe en avantage numérique, notamment grâce à un lancer de qualité supérieure. Au-delà de sa touche offensive, il se réjouissait à l’idée de poursuivre sa carrière junior à Québec.

«J’ai hâte de faire mes débuts avec les Remparts, il s’agit d’une grande organisation qui a beaucoup de vécu. Je suis content d’être ici et de jouer [dès mercredi] contre mon ancienne équipe pour leur prouver que m’échanger était une erreur», disait-il sans détour, mardi, après sa première séance d’entraînement au Pavillon de la jeunesse.

Lacombe a amassé 57 points en 103 matchs en deux saisons avec les Olympiques. Il a été acquis en retour de l’arrière américain Braeden Virtue, même si son arrivée à Québec a été retardée de quelques jours.

«J’ai été surpris, je ne m’y attendais pas du tout. J’ai appris après le match, samedi, que j’avais été échangé, mais quand j’ai su que c’était à Québec, j’étais vraiment heureux, c’est un nouveau départ pour moi», admettait le natif de Repentigny.

Au moment où il parlait d’un esprit d’équipe déjà positif entre tous les nouveaux joueurs des Remparts, qui ont procédé à 15 transactions depuis le 16 décembre, quelques-uns le taquinaient en pleine entrevue.

«J’avais du leadership à Gatineau, je vais essayer d’en amener aussi à Québec, d’aider les jeunes défenseurs», indiquait-il. Lacombe suit les traces dans la LHJMQ de son père, Patrick, qui a joué 259 matchs avec les Saguenéens de Chicoutimi au début des années 90, et de son oncle, Martin, un ancien de Trois-Rivières, Chicoutimi, Victoriaville et Beauport.

«Tous les commentaires à son endroit ont été positifs. Il possède un très bon lancer, on est bien heureux de l’avoir et je suis certain qu’il va nous aider, notamment en avantage numérique. Maintenant, on va essayer de le mettre en forme un petit peu», disait l’entraîneur-chef à propos de l’arrière de 5 pieds 11 pouces et 203 livres.

Retour à la maison

Les Remparts retrouvent leurs partisans, mercredi, après avoir remporté deux victoires inattendues à Moncton et Halifax, en fin de semaine. Ils occupent le huitième rang de la conférence de l’Est, trois points derrière les Saguenéens. Les gens qui se pointeront au Centre Vidéotron verront-ils un club amélioré à comparer à celui de la première moitié de saison?

«Je ne veux pas rentrer dans le jeu des comparaisons, mais j’aime beaucoup l’équipe qu’on a et notre banque de choix. Pour nous, c’est mission accomplie, on a réussi à mettre sur la glace un bon club, à protéger notre noyau et à augmenter notre nombre de choix. Ça va faire bizarre, au repêchage, de voir les autres équipes nous appeler pour avoir des choix, alors que c’était la situation adverse, avant», expliquait Roy, qui a été un directeur général fort actif, ces derniers temps.

Il demandait à ses joueurs de jouer la carte de l’humilité malgré le bon voyage dans les Maritimes. Mais il ne peut s’empêcher d’y voir une pointe d’espoir.

«Pour nous, ça amène une confiance incroyable d’avoir gagné à Moncton et Halifax. On pensait avoir besoin de plus de temps, mais ces matchs ont montré que les gars se sentaient bien ensemble, que la chimie se faisait plus rapidement qu’on le pensait», ajoutait-il, prêt à surprendre le monde du hockey junior avec son club remodelé à sa façon.

+

Remparts

Pier-Olivier Lacombe s’amène avec les Remparts

Patrick Roy a conclu la période des échanges dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) en mettant la main sur le défenseur Pier-Olivier Lacombe des Olympiques de Gatineau en leur redonnant le choix de quatrième ronde obtenu il y a quelques jours en échange de Braeden Virtue.

Lacombe, qui est âgé de 19 ans, avait six buts et 16 aides en 36 matchs cette année après avoir marqué 11 buts et ajouté 23 mentions d’aide à sa première saison dans le circuit Courteau l’an dernier. Il avait été sélectionné en treizième ronde, 222e au total, lors du repêchage de 2015. En conférence téléphonique, le directeur général et entraîneur-chef des Remparts a vanté sa nouvelle acquisition. «Il sera ici demain (lundi) pour l’entraînement hors glace et mercredi, il jouera contre son ancienne équipe. Il a tout un lancer et sur les avantages numériques, ça nous donnera un lancer sur réception du côté droit. Sa présence va donner de la profondeur à notre avantage numérique et à notre défensive», a déclaré Roy.

La fin de la période des transactions, et celle du mondial junior, a donc finalement mis fin aux rumeurs qui envoyaient l’attaquant vedette Philipp Kurashev sous d’autres cieux. Roy, qui avait affirmé que Kurashev était un intouchable, a indiqué qu’il n’y avait jamais eu de négociations sérieuses pour son numéro 96. «Il finira la saison à Québec. J’ai reçu deux appels et ce n’est jamais vraiment passé proche», a-t-il déclaré.

En plus de garnir sa banque de choix au repêchage, Roy a échangé dix joueurs qui avaient disputé au moins un match avec les Diables rouges cette année et six nouveaux joueurs ont fait leurs débuts à Québec, un groupe auquel s’ajouteront Lacombe, le défenseur Romain Rodzinski et l’attaquant Édouard Saint-Laurent quand ils auront soigné leurs blessures.

«Une équipe à mon image»

Roy a avoué que son équipe lui ressemblait davantage que celle dont il avait hérité à son retour derrière le banc des Remparts cet été. «J’aime le groupe qu’on a en place. C’est une équipe à mon image et j’ai obtenu le genre de joueurs que je recherchais. J’aime mieux l’équipe que j’ai là, mais il faut être prudent, car les dieux du hockey, il ne faut pas trop les déranger!», a-t-il illustré.

Il a tenu à préciser ajoutant qu’il avait toujours gardé à l’esprit les partisans quand il avait réalisé ces transactions. «J’ai pensé à leur loyauté, car ils ont le droit d’avoir une équipe intéressante sur la glace. Je crois que j’ai réussi à garder une équipe intéressante tout en améliorant notre position concernant les choix au repêchage.» Il n’a pas non plus manqué de faire remarquer que ses protégés avaient amassé six points sur une possibilité de dix depuis les échanges. «Si on joue pour .600, on va être dans une bonne position pour causer des surprises en séries.»

Roy se retrouve maintenant avec 25 joueurs en main, un total qu’il souhaite diminuer à 24 au cours des prochains jours. L’ailier Samuel Dickner, qui a marqué son premier but dans l’uniforme des Remparts contre les Mooseheads à Halifax, n’est toutefois pas en danger puisque son patron a confirmé qu’il terminerait la saison à Québec.

Remparts

Verrette donne la victoire aux Remparts en prolongation

À force de travail et d’acharnement, les Remparts de Québec ont vaincu un adversaire plus fort qu’eux samedi en l’emportant 4 à 3 sur les Mooseheads d’Halifax sur un but du capitaine Étienne Verrette en prolongation.

Verrette a battu le gardien Cole McLaren avec un tir dans le coin haut droit du filet un peu moins de deux minutes après le début de la prolongation à trois contre trois.

«On ne s’attendait pas à deux victoires en deux soir contre deux très bonnes équipes à des endroits où ce n’est pas facile de gagner. Nos joueurs ont démontré beaucoup de caractère. J’ai bien aimé ce que j’ai vu, on est revenus trois fois de l’arrière», a déclaré l’entraîneur-chef Patrick Roy au téléphone après la partie. 

Pagliarulo brille

Appelé à remplacer Kyle Jessiman après le troisième but des Mooseheads en début de deuxième, le gardien des Remparts Carmine-Anthony Pagliarulo a été parfait. 

Le cerbère de 18 ans a grandement contribué à garder les siens dans le match, notamment dans une troisième période où les locaux on dirigé 15 lancers vers lui.

«Honnêtement, on aurait dû commencer avec Carmine-Anthony ce soir, mais on avait décidé d’y aller avec un système d’alternance... Après le troisième but des Mooseheads, il fallait du changement, alors j’ai remplacé Kyle. On a été chanceux car Carmine-Anthony a joué du très bon hockey. Kyle saura sûrement se relever de tout ça», a analysé l’ancien gardien vedette de la LNH. 

Pagliarulo a eu un peu d’aide de ses amis de métal puisque Jared MacIsaac et Antoine Morand ont respectivement touché le poteau et la barre transversale à quelques minutes d’intervalle en deuxième. Xavier Parent a à son tour frappé la barre transversale lors de la poussée des Mooseheads en troisième.

«Ça, ça fait partie de la «game» et ça compense pour les fois où on est moins chanceux!», a repris Roy, qui était reconnu pour «parler» à ses poteaux lorsqu’il évoluait dans la grande ligue. Il a confirmé du même coup que Pagliarulo débuterait le prochain match.

Rattrapage

Comme la veille à Moncton, les Remparts ont dû jouer du hockey de rattrapage puisque la marque était de 3 à 2 quand Roy a retiré Jessiman du match. Keith Getson, avec un tir entre les jambières, Justin Barron et Antoine Morand avec des tirs voilés de la ligne bleue en avantage numérique, l’avaient déjoué.

Du côté des Remparts, Nicolas Savoie a inscrit son premier de la saison et Adam Gaudreau, utilisé à l’attaque encore une fois, son premier avec les Remparts et son deuxième dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

C’est Samuel Dickner, lui aussi avec son premier de la saison, qui a égalé la marque en début de troisième sur des aides de Brandon Frattaroli et Jérémy Laframboise.

«Quand on est privé des services de gars comme Philipp Kurashev et Matthew Grouchy, on a besoin de l’offensive d’un peu tout le monde et c’est ça qu’on a eu ce soir», a d’ailleurs commenté Roy.

À leur retour à Québec, les Remparts auront droit à une journée de congé dimanche avant de retourner au gymnase lundi et de s’entraîner sur la glace mardi en vue de la visite des Olympiques de Gatineau au Centre Vidéotron mercredi. «Je sais qu’on ne peut pas faire grand-chose contre ça, mais je trouve ça ordinaire après un voyage aussi long dans les Maritimes de rejouer tout de suite le mercredi», a conclu le pilote des Remparts.