Remparts

Xavier Cormier «moins stressé que l'année passée»

Xavier Cormier a hâte au dernier match préparatoire des Remparts, dimanche, contre le Drakkar, à Baie-Comeau. Il s’agit pour lui et d’autres joueurs de la dernière chance d’impressionner le personnel d’entraîneurs et de les convaincre de leur laisser une place dans la formation 2018-2019 du club.

Cormier, qui a joué lors des trois matchs précédents, est satisfait de ce qu’il a montré jusqu’à présent, mais reconnaît avoir connu un petit passage à vide en milieu de camp d’entraînement. Il croit par contre que son dernier match a été le meilleur des trois en ayant amassé une mention d’aide.

Le centre de 5 pieds 11 pouces n’en est pas à son premier passage avec les Remparts. L’an dernier, il avait participé au camp des recrues, en plus de disputer un match de saison régulière et deux matchs éliminatoires.

«J’étais beaucoup moins stressé que l’année passée», avoue le jeune homme de 17 ans. «J’avais un peu côtoyé les gars donc ça m’a un peu moins stressé, mais il y avait encore un petit stress qui restait. À tous les camps, tu as toujours hâte de recommencer et je pense que c’est la même chose cette année.

«L’année passée, j’ai un peu vu le niveau de jeu, donc je pense que j’ai compris ça. Cet été, j’ai essayé d’améliorer ma vitesse pour être encore meilleur cette année.»

De son côté, l’entraîneur Patrick Roy estime être «bien content de lui à date. C’est un gars que je vois jouer sur une trois ou sur une quatre cette saison, dépendamment de son développement, tout comme [Gabriel] Montreuil.»

Originaire de Pont-Rouge, Cormier ne «peut pas demander mieux» que porter l’uniforme des Remparts. «Je me souviens d’être allé aux Remparts, d’avoir joué au mini match. C’est des beaux souvenirs.»

D’ailleurs, une certaine importance est accordée au fait d’aligner des joueurs de la région de Québec pour Patrick Roy. «T’as une certaine appartenance qui se crée avec ces joueurs-là. […] Cette année, ça a fait de quoi de laisser aller un gars comme [Olivier] Garneau, qui vient de la région et qui a joué depuis l’âge de 16 ans. Mais des fois on n'a pas d’autres choix et on doit prendre les décisions qui sont les mieux pour l’organisation. En principe, c’est sûr que les locaux, on aime ça en avoir».

Sélectionné par les Remparts en troisième ronde du repêchage de 2017, Xavier Cormier a passé l’essentiel de la dernière saison avec le Blizzard du Séminaire Saint-François où il a amassé 53 points, dont 19 buts, en 40 matchs de saison. L’attaquant a aussi aidé son équipe à atteindre la deuxième ronde des séries éliminatoires, où elle s'est inclinée contre Châteauguay en trois parties.

«Un bon test»

La formation du match de dimanche contre Baie-Comeau risque fort de ressembler à sa composition finale, mais aucun poste n’est encore assuré, selon le pilote, qui estime que «le portrait commence à se dessiner par lui-même».

Roy juge que ce sera un bon test pour les joueurs et intéressant de voir comment ils se comporteront contre l’équipe «presque complète» du Drakkar.

«Ça va être un bon test pour moi aussi de voir, dans les structures qu’on est en train de développer, ceux qui l’assimilent et en même temps comment l’adversaire va se comporter face à ces situations-là.»

Le système de jeu des Remparts est principalement bâti autour de l’intensité et de la pression rapide sur la rondelle. «On a commencé à introduire notre échec-avant en zone offensive et en zone neutre. Ça va être important de voir ceux qui l’assimilent», juge l’entraîneur.

Roy effectuera ses dernières coupures dans les prochains jours. Des 32 joueurs restants, celui-ci désire en garder 24. De ce nombre, quatre seront âgés de 20 ans pour commencer la saison. L’alignement sera composé notamment de deux gardiens de but et de neuf défenseurs au lieu de huit.

+

BRANDON FRATTAROLI S'AMÈNE AVEC LES REMPARTS

Les Remparts ont confirmé, samedi en fin d'après-midi, qu'ils avaient mis la main sur l'attaquant Brandon Frattaroli des Olympiques de Gatineau en retour d’un choix de huitième ronde au prochain repêchage. 

Le droitier de 5 pieds 11 pouces et 195 livres avait été invité au camp des Huskies de Rouyn-Noranda en 2017, avant d'être acquis par les Olympiques en janvier 2018. Il a disputé six rencontres avec Gatineau.  

La saison dernière, Frattaroli a passé l'essentiel de sa campagne avec les Lions du Lac St-Louis de la Ligue de développement midget AAA. Il a récolté 64 points en 35 rencontres.

Remparts

Roy envoie Sutton aux Sags

Le directeur général et entraîneur des Remparts de Québec, Patrick Roy a continué à résoudre le casse-tête de ses joueurs de 20 ans en expédiant l’ailier gauche Jesse Sutton aux Saguenéens de Chicoutimi.

Sutton et un choix de septième ronde au prochain repêchage acquis des Voltigeurs de Drummondville prennent le chemin de Chicoutimi en échange d’un choix de deuxième ronde au repêchage de 2020, sélection acquise par les Sags du Titan d’Acadie-Bathurst.

La transaction a été réalisée tard mercredi soir et confirmée jeudi matin. «J’ai parlé à Jesse au téléphone et je l’ai rencontré cet après-midi», a déclaré Patrick Roy en conférence téléphonique. «Ça fait toujours de quoi d’échanger un gars qui est depuis longtemps avec l’organisation.»

Sélectionné en troisième ronde de l’encan de 2014, l’attaquant terre-neuvien avait réussi à demeurer avec l’équipe cette année-là, mais n’avait disputé que deux parties en raison d’une blessure. L’an dernier, il avait marqué 22 buts et ajouté 24 aides en 68 parties, sa meilleure saison dans l’uniforme des Diables rouges. 

Roy indique que la transaction ne signifie pas que son unique autre attaquant de 20 ans, Gregor MacLeod, soit à l’abri d’un échange. «La décision n’est pas prise. Hier [mercredi], j’ai joué avec trois 20 ans à l’arrière et je ne vous cacherai pas que j’ai aimé ça», a-t-il déclaré au sujet des défenseurs Sam Dunn, Benjamin Gagné et Étienne Verrette.

«On y va selon les offres qu’on reçoit. On avait six joueurs de 20 ans et je les aimais les six. Il n’y avait pas assez de différence entre eux pour que je fasse un choix, alors je suis allé aux offres», a-t-il expliqué pour commenter le départ de Sutton vers les Saguenéens et d’Olivier Garneau vers l’Océanic de Rimouski.

Roy n’est cependant pas pressé de transiger de nouveau, compte tenu du fait que Dunn participera au camp d’entraînement des Blue Jackets de Columbus et MacLeod, à celui des Sénateurs d’Ottawa. «Je vais prendre mon temps et faire ce qui est le mieux pour l’équipe», a déclaré celui qui dit n’avoir pour l’instant pas d’offre formelle sur la table même s’il a entamé des discussions avec plusieurs formations.

Retour du 33

Par ailleurs, les Remparts tiendront une promotion spéciale lors de leurs trois premiers matchs à domicile les 22, 23 et 27 septembre pour souligner le retour de Roy derrière le banc de l’équipe. Un forfait famille (deux adultes et deux enfants) à 33 $ par match et un forfait individuel à 33 $ pour deux matchs sont offerts pour ces trois parties dans les niveaux 200 et 300 du Centre Vidéotron afin de fêter le retour de l’ancien numéro 33 du Canadien de Montréal et de l’Avalanche du Colorado.

Lors de chacun de ces trois matchs, des activités se tiendront également dès midi sur la place Jean-Béliveau. Les billets pour ces trois parties contre l’Océanic de Rimouski, le Phoenix de Sherbrooke et les Tigres de Victoriaville seront disponibles dès midi vendredi, alors que ceux des autres matchs du calendrier régulier seront mis en vente dès le 4 septembre.

Remparts

Les Remparts blanchissent le Drakkar

Vainqueurs 3-0 d’une rencontre à sens unique contre le Drakkar de Baie-Comeau mercredi soir au centre sportif de Saint-Augustin-de-Desmaures, les Remparts de Québec sont toujours invaincus en matchs présaisons.

L’entraîneur Patrick Roy refusait cependant de pavoiser malgré cette fiche immaculée. «On comprend que lors des deux derniers matchs, les adversaires n’avaient que la moitié de leur alignement. Notre but à nous, c’est plutôt de nous préparer pour le premier match de la saison», a-t-il commenté.

Si le trio tout en finesse de Philipp Kurashev et Aleksei Sergeev avait mené le bal mardi, c’était au tour du trio de puissance de Louis-Filip Côté, Olivier Mathieu et Mikael Robidoux de se distinguer mercredi.

«L’an passé, j’ai compris le message que Philippe [l’ex-entraîneur Philippe Boucher] m’a envoyé : ce n’est pas la même vitesse et la même intensité que le midget AAA. En étant jumelé avec Louis-Filip, qui a une bonne shape et est très rapide, et Mikael, qui frappe tout le temps, ça a cliqué», a déclaré Mathieu, qui a récolté la première étoile du match.

«C’est la première fois qu’on joue ensemble et c’est un bon départ. C’est comme les deux Russes, ils s’entendent bien en dehors de la glace et sur la glace. C’est la même chose pour nous. On se ressemble beaucoup», a ajouté l’ailier de 18 ans.

Mathieu a dérangé sur la patinoire en plus de récolter une aide sur le second but, celui de Tristan Gagné. «Il faudra quand même rester disciplinés. Quand j’ai écopé d’un deux minutes en fin de deuxième, Patrick m’a parlé et ça n’arrivera plus.»

Roy n’avait que de bonnes choses à dire de Mathieu et de son trio. «Il y a de l’énergie là-dedans et ils sont fiables défensivement. Depuis le début du camp que ces trois-là fonctionnent bien ensemble et que Louis-Filip est à l’aise au centre. Quant à Olivier, il fait une bonne job et est très réceptif.»

Domination

Le Drakkar a eu de la difficulté a sortir de sa zone en première période, comme le démontre le différentiel des tirs au but de 18 à 2 en faveur des Remparts,

Sergeev a brisé la glace à 14:32 du premier engagement avec un tir du revers dans le haut du filet à la suite d’une passe de Kurashev. Ce dernier a ensuite eu quelques bonnes occasions de marquer qui ne se sont cependant pas matérialisées, les tirs étant déviés ou arrêtés par le portier du Drakkar Kyle Jessiman.

Tristan Gagné a ajouté un autre but pour les Remparts à 2:51 de la deuxième période, après quoi les esprits ont commencé à s’échauffer. Cédric Lampron (Drakkar) a jeté les gants contre Thomas Caron, qui a écopé d’une extrême inconduite de partie sur cette séquence pour avoir un peu trop forcé la note après l’intervention des officiels. Un peu plus de deux minutes plus tard, c’était au tour de Sacha Roy de se mesurer à Robidoux.

Les Remparts ont profité d’une pénalité à Shawn Élément pour mise en échec par derrière pour ajouter à leur avance à 7:01 quand Benjamin Gagné a déjoué Jessiman, aidé de Robidoux et d’Étienne Verrette.

Coupures à Baie-Comeau

Pour l’entraîneur du Drakkar, Martin Bernard, il fallait cependant tenir compte du fait que l’alignement comptait plusieurs jeunes joueurs et que neuf d’entre eux s’étaient tapé un aller-retour entre Saguenay et Québec.

«C’était un test énorme pour la condition physique, mais j’ai quand même vu certaines belles choses ce soir», a-t-il analysé, indiquant au passage que les attaquants Sammy Paré, Liam Bergeron, Cédric Lampron et Jason Boissonneault, ainsi que le défenseur Étienne Arseneau, avaient été retranchés du camp après la partie.

Remparts

Festival Kurashev-Sergeev à L'Ancienne-Lorette

Le vétéran Philipp Kurashev et la recrue Aleksei Sergeev en ont encore mis plein la vue aux partisans des Remparts et à l’entraîneur Patrick Roy, mardi soir. Les deux Européens ont largement contribué à la victoire de 5 à 2 sur l’Océanic de Rimouski lors d’un match hors-concours disputé au Centre multidisciplinaire de L’Ancienne-Lorette.

Kurashev a terminé la soirée avec deux buts et deux aides, alors que Sergeev a inscrit une aide sur chacun des filets des Remparts. Le trio, qui était complété mardi par Gregor MacLeod (deux buts) a fait des flammèches, frappant en première et en début de deuxième.

«Je crois que je suis déjà habitué aux glaces plus petites d’Amérique. Tout allait très bien ce soir avec Philipp et Gregor. La chimie était très bonne et l’équipe aussi est très bonne. Tout le monde est vraiment gentil avec moi et essaie de me parler», a déclaré Sergeev en russe, traduit par Kurashev.

Kurashev, qui a marqué deux buts en trois minutes, reconnaissait qu’il formait une bonne paire avec le nouveau venu. «Il aime passer, j’aime passer. On se parle beaucoup sur la glace, sur le banc, en dehors de la glace et ce soir, tout cliquait entre nous. Il faudra seulement qu’on continue de travailler fort», a indiqué l’attaquant de 19 ans.

Roy était impressionné lui aussi. «Ils ont été extraordinaires. Deux buts et deux passes et l’autre, cinq passes, c’est très encourageant. Ça va être ça, notre offensive cette année», a commenté celui qui n’a cependant pas encore déterminé un compagnon de trio permanent pour ses deux surdoués.

«Ce soir, ça a bien été avec MacLeod, mais demain [mercredi], on va mettre [Matthew] Grouchy avec les deux. On va essayer toutes sortes de choses. On va aussi mettre Louis-Filip Côté avec Olivier Mathieu et Mikael Robidoux», a-t-il poursuivi à propos d’un trio qui avait connu du succès en matchs simulés. Grouchy a déjà eu son baptême avec Kurashev et Sergeev, inscrivant un but en deuxième période sur des aides du 96 et du 76.

Roy apprécie Savoie

Roy a aussi apprécié le travail du jeune défenseur Nicolas Savoie, qu’il a convaincu cet été de se joindre aux Diables Rouges. «Pour un 16 ans, il s’est très bien comporté sur la glace. Dans l’ensemble, les jeunes défenseurs ont été testés et ont relevé le défi.»

L’ex-Remparts Olivier Garneau a participé aux deux buts de l’Océanic, obtenant une aide sur le premier but du match, celui de Cédric Paré marqué à 3:27 de la première, et sur celui de Frédéryck Janvier marqué sur une échappée en fin de deuxième.

+

NOTES

- L’attaquant Gabriel Montreuil et le défenseur Andrew Coxhead étaient absents chez les Remparts pour cause de blessures, mais ils devraient être prêts à sauter sur la glace lors du match de mercredi. Quant à l’ailier ontarien Spencer Blackwell, il devrait être à l’écart du jeu encore au moins une semaine selon Roy.

- Le gardien Philippe Bond a disputé tout le match et Marc-Antoine Bérubé-Jalbert sera désigné comme le portier des Remparts lors du match de mercredi. Devant la cage de l’Océanic, Raphael Audet a très bien fait en relève à Pagliauro, n’accordant aucun but et réalisant plusieurs arrêts importants.