Xavier Cormier tentera d'impressionner le personnel d’entraîneurs des Remparts afin d'être sélectionné dans la formation 2018-2019 du club.

Xavier Cormier «moins stressé que l'année passée»

Xavier Cormier a hâte au dernier match préparatoire des Remparts, dimanche, contre le Drakkar, à Baie-Comeau. Il s’agit pour lui et d’autres joueurs de la dernière chance d’impressionner le personnel d’entraîneurs et de les convaincre de leur laisser une place dans la formation 2018-2019 du club.

Cormier, qui a joué lors des trois matchs précédents, est satisfait de ce qu’il a montré jusqu’à présent, mais reconnaît avoir connu un petit passage à vide en milieu de camp d’entraînement. Il croit par contre que son dernier match a été le meilleur des trois en ayant amassé une mention d’aide.

Le centre de 5 pieds 11 pouces n’en est pas à son premier passage avec les Remparts. L’an dernier, il avait participé au camp des recrues, en plus de disputer un match de saison régulière et deux matchs éliminatoires.

«J’étais beaucoup moins stressé que l’année passée», avoue le jeune homme de 17 ans. «J’avais un peu côtoyé les gars donc ça m’a un peu moins stressé, mais il y avait encore un petit stress qui restait. À tous les camps, tu as toujours hâte de recommencer et je pense que c’est la même chose cette année.

«L’année passée, j’ai un peu vu le niveau de jeu, donc je pense que j’ai compris ça. Cet été, j’ai essayé d’améliorer ma vitesse pour être encore meilleur cette année.»

De son côté, l’entraîneur Patrick Roy estime être «bien content de lui à date. C’est un gars que je vois jouer sur une trois ou sur une quatre cette saison, dépendamment de son développement, tout comme [Gabriel] Montreuil.»

Originaire de Pont-Rouge, Cormier ne «peut pas demander mieux» que porter l’uniforme des Remparts. «Je me souviens d’être allé aux Remparts, d’avoir joué au mini match. C’est des beaux souvenirs.»

D’ailleurs, une certaine importance est accordée au fait d’aligner des joueurs de la région de Québec pour Patrick Roy. «T’as une certaine appartenance qui se crée avec ces joueurs-là. […] Cette année, ça a fait de quoi de laisser aller un gars comme [Olivier] Garneau, qui vient de la région et qui a joué depuis l’âge de 16 ans. Mais des fois on n'a pas d’autres choix et on doit prendre les décisions qui sont les mieux pour l’organisation. En principe, c’est sûr que les locaux, on aime ça en avoir».

Sélectionné par les Remparts en troisième ronde du repêchage de 2017, Xavier Cormier a passé l’essentiel de la dernière saison avec le Blizzard du Séminaire Saint-François où il a amassé 53 points, dont 19 buts, en 40 matchs de saison. L’attaquant a aussi aidé son équipe à atteindre la deuxième ronde des séries éliminatoires, où elle s'est inclinée contre Châteauguay en trois parties.

«Un bon test»

La formation du match de dimanche contre Baie-Comeau risque fort de ressembler à sa composition finale, mais aucun poste n’est encore assuré, selon le pilote, qui estime que «le portrait commence à se dessiner par lui-même».

Roy juge que ce sera un bon test pour les joueurs et intéressant de voir comment ils se comporteront contre l’équipe «presque complète» du Drakkar.

«Ça va être un bon test pour moi aussi de voir, dans les structures qu’on est en train de développer, ceux qui l’assimilent et en même temps comment l’adversaire va se comporter face à ces situations-là.»

Le système de jeu des Remparts est principalement bâti autour de l’intensité et de la pression rapide sur la rondelle. «On a commencé à introduire notre échec-avant en zone offensive et en zone neutre. Ça va être important de voir ceux qui l’assimilent», juge l’entraîneur.

Roy effectuera ses dernières coupures dans les prochains jours. Des 32 joueurs restants, celui-ci désire en garder 24. De ce nombre, quatre seront âgés de 20 ans pour commencer la saison. L’alignement sera composé notamment de deux gardiens de but et de neuf défenseurs au lieu de huit.

+

BRANDON FRATTAROLI S'AMÈNE AVEC LES REMPARTS

Les Remparts ont confirmé, samedi en fin d'après-midi, qu'ils avaient mis la main sur l'attaquant Brandon Frattaroli des Olympiques de Gatineau en retour d’un choix de huitième ronde au prochain repêchage. 

Le droitier de 5 pieds 11 pouces et 195 livres avait été invité au camp des Huskies de Rouyn-Noranda en 2017, avant d'être acquis par les Olympiques en janvier 2018. Il a disputé six rencontres avec Gatineau.  

La saison dernière, Frattaroli a passé l'essentiel de sa campagne avec les Lions du Lac St-Louis de la Ligue de développement midget AAA. Il a récolté 64 points en 35 rencontres.