L'attaquant Adam Erne (à gauche) a inscrit un filet à chacune des deux premières périodes de la rencontre, ses 16e et 17e. Nick Sorensen a compté le troisième but des Remparts en troisième période.

Victoire de 3-1 des Remparts sur les Sea Dogs

Après avoir trébuché face à l'Océanic vendredi, les Remparts ont offert un bien meilleur effort lors de la visite des Sea Dogs de Saint-Jean, qu'ils ont défaits par la marque de 3-1, au Colisée Pepsi, samedi. Dans la victoire, le duo formé d'Adam Erne (deux buts et une passe) et de Nick Sorensen (un but et deux passes) ont livré un effort combiné de six points.
«''Sorsy'' et moi, nous cliquons bien ensemble. C'est bon de le ravoir avec l'équipe. Vendredi, c'était plus difficile pour nous. On revenait à peine du Mondial junior. On était tous un petit peu fatigués. Mais ce n'est pas une excuse. On devait gagner vendredi. C'est toutefois bon d'être allé chercher la victoire ce soir [samedi]», a indiqué Erne.
L'espoir du Lightning n'était pas le seul à avoir apprécié la performance des Remparts face aux hommes de Ross Yates. L'entraîneur-chef Philippe Boucher était lui aussi heureux de voir comment sa troupe s'était relevée du revers de la veille, particulièrement le gardien François Brassard (26 arrêts), contre de jeunes Sea Dogs ayant offert une bonne opposition.
«On a bien joué. ''Brass'' a été solide. Saint-Jean est venu pour jouer, par exemple. Ils ont beaucoup de jeunes joueurs. Ça n'a pas été si facile que ça. On a bien joué à part l'avantage numérique qui est à travailler, c'est évident», a noté le pilote, au sujet de l'unité spéciale qui n'a touché la cible qu'une fois en 14 occasions, dans les trois derniers matchs.
Erne a inscrit un filet à chacune des deux premières périodes de la rencontre, ses 16e et 17e, pour donner cette priorité de deux buts aux Diables rouges. En troisième, Nick Sorensen (14e) complétait un bel échange avec Olivier Archambault et Adam Erne, pour augmenter la priorité des Remparts à 3-0. À 59,7 secondes de la fin du match, François Brassard perdait son blanchissage, alors que Noah Zilbert le déjouait entre les jambières.